Axe ouest : un ambitieux projet de requalification urbaine sur le campus grenoblois

sep article



FOCUS – Innovation, recherche et ouverture à l’international. Tels sont les maîtres-mots de l’ambitieux projet de requalification urbaine lancé par la Communauté universitaire Grenoble Alpes sur l’axe ouest du domaine universitaire. Plus de 63 millions d’euros investis pour construire, d’ici la rentrée 2018, un complexe de trois édifices : l’Institut de formation des professions de santé, le restaurant universitaire Intermezzo et la Maison de la création et de l’innovation. L’objectif ? Valoriser le quartier ouest du campus en en faisant un lieu consacré au croisement des disciplines et à l’échange de savoirs.

 

 

Une ancienne aire de sta­tion­ne­ment qua­si­ment déser­tée, s’étendant sur trois hec­tares. Au-des­sous des grues en pleine acti­vité et quelques construc­tions en béton gris qui com­mencent à s’élever, amorce des édi­fices futurs. Pour celui qui accède au cam­pus par l’entrée prin­ci­pale, située sur la com­mune de Saint-Martin‑d’Hères, dif­fi­cile d’imaginer que, d’ici un an, ce chan­tier en plein air don­nera le jour à trois bâti­ments flam­bants neufs, entou­rés d’arbres et de ver­dure.

 

axe ouest du domaine universitaire

Le chan­tier en plein tra­vaux sur l’a­ve­nue prin­ci­pale du domaine uni­ver­si­taire de Saint-Martin‑d’Hères. © Giovanna Crippa – Place Gre’net

 

Débutés fin 2016, les tra­vaux de réamé­na­ge­ment de l’axe ouest du domaine uni­ver­si­taire ont été offi­ciel­le­ment lan­cés le 10 juillet der­nier. « S’inscrivant dans une stra­té­gie de déploie­ment du cam­pus, cette opé­ra­tion de grande enver­gure ambi­tionne à en reva­lo­ri­ser la par­tie ouest, vers une plus grande qua­lité de vie et d’études », annonce Patrick Lévy, pré­sident de la Comue-UGA.

Après avoir obtenu la label­li­sa­tion Idex en 2016, l’Université Grenoble-Alpes mise sur le rayon­ne­ment de la recherche à l’international… mais aussi sur l’attractivité d’un site qui, vieux de presque soixante ans, com­mence à deve­nir vieillot.

 

 

Axe ouest : une requalification urbaine « au service des formations et de la recherche »

 

 

De fait, comme le rap­pelle Patrick Lévy, « le domaine de Saint-Martin‑d’Hères a eu une dota­tion de 400 mil­lions d’euros avec l’idée d’améliorer le cadre de vie et de tra­vail, de réha­bi­li­ter cer­tains équi­pe­ments uni­ver­si­taires, ainsi que de struc­tu­rer et de ren­for­cer les pôles thé­ma­tiques, scien­ti­fiques et péda­go­giques ».

 

Entre inno­va­tion et ambi­tion d’excellence, la requa­li­fi­ca­tion urbaine de l’axe ouest, en plus de la construc­tion des trois immeubles, pas­sera par l’amélioration des voi­ries, comme par le déve­lop­pe­ment du réseau des trans­ports en com­mun et des modes doux de dépla­ce­ment. Accessibles d’un côté par le tram­way et la piste cyclable, et de l’autre par l’al­lée de mar­ron­niers, les trois futurs immeubles sur­gi­ront donc sur d’anciens empla­ce­ments de par­kings, réha­bi­li­tés selon les cri­tères d’un amé­na­ge­ment durable. Parmi les­quels, entre autres, la via­bi­li­sa­tion des par­celles et le res­pect des équi­libres pay­sa­gers avec la pré­ser­va­tion de l’espace vert exis­tant.

 

 

Un institut inédit pour « répondre aux enjeux de la médecine de demain »

 

 

« Bâtir une méde­cine plus moderne, plus per­son­na­li­sée, dis­po­sant des tech­no­lo­gies de pointe et des der­nières inno­va­tions ». Telle est la mis­sion prin­ci­pale de L’Institut de for­ma­tion des pro­fes­sions de Santé (IFPS), selon Jacqueline Hubert, direc­teur géné­ral du CHU Grenoble Alpes. Une véri­table pre­mière en France. Son ori­gi­na­lité ? Proposer une inté­gra­tion réelle et inédite entre la for­ma­tion des méde­cins et celles des para­mé­di­caux. De fait, ceux-ci seront regrou­pés sur un même lieu et autour d’un pro­jet péda­go­gique mutuel.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
3592 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Cela ne lève en aucun les très lourdes réserve de la Cour des Comptes sur la ges­tion de l’UGA ; ni sur ceux de pré­cé­dents pro­jets réa­li­sés ces der­nières années au mépris du code de la com­mande publique.

    sep article