Après Uriage, le Grenoble-Alpes Métropole Pass débarque à Chamrousse

sep article

Envie de découvrir le patrimoine naturel, culturel et artistique de Grenoble et de ses alentours ? Regroupant plus de 40 partenaires, le Grenoble-Alpes Métropole Pass, maintenant en version numérique, permet d’explorer le territoire de la métropole. Distribuée depuis juin à l’office de tourisme de Grenoble et dans les bureaux d’information de la métropole, la nouvelle carte magnétique est désormais également en vente à Uriage. Avant son arrivée à Chamrousse.

 

 

Salle du musée de Grenoble

Salle du musée de Grenoble. DR

Du Musée de Grenoble au télé­phé­rique de la Bastille, du Château de Sassenage au Domaine de Vizille pour atteindre les hau­teurs de la Chartreuse, le nou­veau Grenoble-Alpes Métropole Pass couvre un vaste ter­ri­toire.

 

Avec plus de 40 par­te­naires impli­qués et une offre de ser­vices élar­gie, « il per­met d’accéder à plus d’une tren­taine de sites (musées, sites patri­mo­niaux ou natu­rels) et à leurs évé­ne­ments tem­po­raires. Il ouvre éga­le­ment à des réduc­tions auprès de plu­sieurs bou­tiques, lieux de sor­ties et de loi­sirs », indique la Métro. En outre, pour faci­li­ter les dépla­ce­ments sur tout le ter­ri­toire, le ser­vice Métrovélo et le réseau de trans­port Semitag sont inclus dans le for­fait.

 

Promeneurs, visi­teurs, étu­diants ou nou­veaux arri­vants pour­ront ainsi com­po­ser leur séjour sur un, deux ou trois jours, en choi­sis­sant la for­mule et le tarif (allant de 19 à 48 euros) qui leur convien­dront le mieux.

 

Parmi les nou­velles des­ti­na­tions : les Caves de Chartreuse, le Musée de la Grande Chartreuse, les Grottes de Choranche ou encore le Funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet. Autant d’escapades et d’activités cultu­relles qui condui­ront les tou­ristes à fran­chir les limites de la métro­pole et à décou­vrir la richesse de ses alen­tours.

 

 

Une version numérisée pour le Grenoble-Alpes Métropole Pass 

 

 

Proposé désor­mais en ver­sion numé­rique, le Pass se pré­sente sous la forme d’une carte magné­tique. Son avan­tage ? Offrir un seul et unique sup­port d’utilisation qui « aide à une meilleure valo­ri­sa­tion patri­mo­niale et à un meilleur accès de tous et de par­tout aux équi­pe­ments et acti­vi­tés cultu­relles du ter­ri­toire », pré­cise la Métro.

 

Le Grenoble-Alpes Métropole Pass se numé­rise et élar­git ses hori­zons : dis­po­nible depuis juillet à Uriage, débout août, il sera éga­le­ment dis­tri­bué à Chamrousse.

Et celle-ci d’annoncer ses ambi­tions : non seule­ment « his­ser Grenoble au rang des des­ti­na­tions City Break (courts séjours) de pre­mier ordre », mais aussi per­mettre à la ville « de s’aligner sur de grandes métro­poles telles Paris, Bordeaux ou Lille, qui ont elles aussi opté pour le for­mat numé­rique de leurs Pass tou­ris­tiques ». L’occasion, pour Grenoble-Alpes Métropole, de réa­li­ser les objec­tifs qu’elle s’était don­nés en 2016, à l’occasion de la mise en place du Schéma métro­po­li­tain de déve­lop­pe­ment tou­ris­tique.

 

 

En vente depuis juin à l’office de tou­risme de Grenoble et dans les dif­fé­rents bureaux d’information tou­ris­tique de la métro­pole, la nou­velle ver­sion du Pass est aussi dis­po­nible en ligne ainsi que sur une appli­ca­tion mobile Apple ou Android. Depuis le 15 juillet, il est éga­le­ment acces­sible aux visi­teurs d’Uriage. Prochaine des­ti­na­tion : Chamrousse, début août.

 

 

Giovanna Crippa, cor­res­pon­dante à Chamrousse 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
3207 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.