La cour des comptes juge la situation financière de l’UGA préoccupante

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

Les difficultés budgétaires s’accroissent pour les universités françaises. Dans son rapport annuel dédié au budget de l’État, la cour des comptes liste quinze établissements particulièrement en difficulté en 2016. Parmi eux, l’université Grenoble-Alpes (UGA) dont la situation est jugée « dégradée » par les magistrats financiers. Les sages de la rue Cambon pointent par ailleurs le « risque d’insoutenabilité à moyen terme ».

 

 

La cour des comptes se base sur une grille d’a­lerte déve­lop­pée par la direc­tion géné­rale de l’en­sei­gne­ment supé­rieur et de l’in­ser­tion pro­fes­sion­nelle (DGESIP). Celle-ci classe des uni­ver­si­tés dont la situa­tion est jugée pré­oc­cu­pante en deux caté­go­ries : de très dégra­dées à dégra­dées et dans « ten­dance à la dégra­da­tion ».

 

La situation de l'université de Grenoble est jugée préoccupante par la cour des comptes. Le gouvernement, lui, taille dans les crédits...Université Stendhal. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

© Patricia Cerinsek – placegrenet.fr

Comme Clermont-Ferrand 2, Lille 1, Paris Est ou Paris 1, l’UGA n’a pas encore atteint le der­nier pal­lier mais le défi­cit chro­nique pèse de plus en plus sur l’a­ve­nir du cam­pus gre­no­blois.

 

Au prin­temps, un plan d’é­co­no­mies de plus de 13 mil­lions d’eu­ros a été voté, qui pré­voit notam­ment le gel d’une cen­taine de postes.

 

 

Le pire est à venir

 

 

En 2015, l’u­ni­ver­sité gre­no­bloise tout juste fusion­née était déjà défi­ci­taire, traî­nant der­rière elle le retard accu­mulé par cer­taines de ses com­po­santes, comme l’u­ni­ver­sité Joseph-Fourier ou Grenoble INP. Depuis leur pas­sage à l’au­to­no­mie en 2007, les uni­ver­si­tés fran­çaises ne cessent d’a­ler­ter sur le manque de moyens. Et cela ne devrait pas s’ar­ran­ger. Outre la pro­gres­sion auto­ma­tique de la masse sala­riale, liée à l’é­vo­lu­tion de car­rière des fonc­tion­naires, les uni­ver­si­tés doivent se pré­pa­rer à encais­ser le boom démo­gra­phique : 40 000 étu­diants sont atten­dus en plus à la pro­chaine ren­trée.

 

La com­mu­nauté uni­ver­si­taire éva­lue ainsi les besoins à un mil­liard d’eu­ros en plus par an. Candidat à la pré­si­den­tielle, Emmanuel Macron avait pro­mis une « sanc­tua­ri­sa­tion » du bud­get de l’en­sei­gne­ment supé­rieur et de la recherche. Finalement, le gou­ver­ne­ment va l’am­pu­ter de 331 mil­lions d’eu­ros (sur un total de 27 mil­liards).

 

PC

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3340 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.