Bourse au mérite de la Région : la rendre ou pas, un choix politique ?

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

Dans une tribune puis un communiqué relayés dans la presse, des bacheliers ont expliqué vouloir rendre la bourse au mérite instituée par Laurent Wauquiez. Un message très politique qui ne fait pas l’unanimité. D’autres lycéens n’ont pas tardé à réagir…

 

 

Résultats du Bac Crédit Ministère de l'éducation

Résultats du Bac. © Ministère de l’Éducation

Depuis 2016, la Région verse une prime de 500 euros à tout lycéen ayant décroché la mention Très bien au bac. Cette année, cette bourse au mérite a été élargie à d’autres critères, comme la persévérance scolaire, face à la maladie ou au handicap, ou encore l’implication dans la vie de l’établissement.

 

Une bourse, avec une enveloppe globale de trois millions d’euros, que des lycéens lyonnais ont indiqué vouloir reverser aux associations mises à mal par la politique régionale. Or ce message, très politique, ne fait pas l’unanimité. La réponse n’a pas tardé… Dans un communiqué, treize lycéens prennent la défense du dispositif mis en place par la Région, remerciant Laurent Wauquiez – dont ils disent toutefois ne pas toujours partager les orientations politiques – « d’avoir rétabli les bourses au mérite supprimées par le précédent gouvernement ».

 

 

« La voix de la majorité silencieuse des bacheliers » ?

 

 

Seuls les enfants de milieux favorisés seraient capables d’obtenir la mention Très bien ? Non, rétorquent ces lycéens. « Venant d’horizons très variés, à l’image des lycéens et apprentis de notre Région, certains d’entre nous sont enfants d’ouvriers, de parents célibataires ou encore de milieux plus aisés. »

 

« A travers cette tribune, nous voulons porter modestement la voix de la majorité silencieuse des bacheliers méritants de notre Région, qui ne s’expriment pas dans les médias des grandes villes mais comptent sur cet argent pour financer leur premier appartement, leur matériel ou tout simplement leur inscription à la Fac […] Alors que ce jour devait être un moment de joie, certains ont préféré en faire de la récupération politique. Si ces bacheliers ont les moyens de reverser 500 euros à des associations, tant mieux pour eux ! Ce n’est pas notre cas. »

 

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1460 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.