« Un diplôme Macron du permis d’alcoolisme » remis aux bacheliers par les mutuelles étudiantes

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

EN BREF – Ce mercredi 5 juillet, sur les lieux d’annonce des résultats au Baccalauréat, les mutuelles étudiantes remettront aux futurs bacheliers un curieux « permis d’alcoolisme » prétendument décerné par « Emmanuel Macron, le syndicat étudiant La Fage et les lobbies de l’alcool »

 

Mobilisation des mutuelles étudiantes lors de l'annonce des résultats du bac ce 5 juillet : l’Élysée veut les supprimer. Motifs économique, politique ?Résultats du Bac Crédit Ministère de l'éducation

Résultats du Bac. © Ministère de l’Éducation

Les mutuelles étu­diantes se mobi­lisent ce mer­credi dans les grandes villes uni­ver­si­taires, dont Grenoble.

 

Elles seront pos­tées devant les pan­neaux annon­çant les résul­tats du bac­ca­lau­réat, et dis­tri­bue­ront un drôle de diplôme : « le diplôme Macron du per­mis d’al­coo­lisme ».

 

Par la remise de ce faux diplôme, les mutuelles « entendent aler­ter les bache­liers et leurs parents sur les consé­quences dra­ma­tiques en terme de santé publique d’or­ches­trer la dis­pa­ri­tion du prin­ci­pal acteur de la pré­ven­tion des com­por­te­ments à risque en milieu étu­diant (alcool, drogue…) ». Cette déci­sion du pré­sident de la République revien­drait, selon les mutuelles en colère, à faire un cadeau aux lob­bies de l’al­cool.

 

 

Les étudiants bientôt rattachés au régime général de la Sécurité sociale

 

 

Les mutuelles étu­diantes réunies au sein du réseau emeVia le reven­diquent haut et fort : elles sont des acteurs de ter­rain essen­tiels, au plus proche des étu­diants, et savent donc les sen­si­bi­li­ser aux méfaits de la drogue et de l’al­cool. En les sup­pri­mant, Emmanuel Macron ferait ainsi un cadeau aux lob­bies de l’al­cool…

 

Le "diplôme Macron du permis d'alcoolisme" distribué ce mercredi 5 juillet 2017 aux futur(e)s bachelières et bacheliers à Grenoble, par les mutuelles étudiantes, destinées à disparaître

Le « diplôme Macron du per­mis d’al­coo­lisme » dis­tri­bué ce mer­credi 5 juillet 2017 aux futurs bache­liers à Grenoble, par les mutuelles étu­diantes des­ti­nées à dis­pa­raître.

La mobi­li­sa­tion des mutuelles semble tou­te­fois arri­ver un peu tard, car leur fin est bel et bien pro­gram­mée, figu­rant dans la lettre de mis­sion trans­mise à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

 

Et c’est la Caisse natio­nale de l’as­su­rance mala­die des tra­vailleurs sala­riés (CNAMTS), le régime géné­ral de l’as­su­rance mala­die, qui pour­rait récu­pé­rer la ges­tion des rem­bour­se­ments de soins de santé des étu­diants.

 

 

Guéguerre politique en toile de fond ?

 

 

Faire dis­pa­raître les mutuelles étu­diantes… Une mesure éco­no­mique ? Un proche des mutuelles étu­diantes balaie l’hy­po­thèse : « En terme de délai de rem­bour­se­ment, nous sommes plus rapides que la Cnam, et la ges­tion d’un adhé­rent nous revient trente fois moins cher que celle de la Caisse natio­nale. »

Suralcoolisation des jeunes Credit LMDE

Suralcoolisation des jeunes. © LMDE

 

La déci­sion du pré­sident Macron « est pure­ment poli­tique », selon lui. « Après avoir tué le PS , Emmanuel Macron sou­haite faire la peau des mutuelles, parce qu’elles sont sou­te­nues par des syn­di­cats de gauche, et faire plai­sir à la fédé­ra­tion des asso­cia­tions géné­rales étu­diantes (Fage) », ana­lyse ce porte-parole des mutuelles.

 

De son côté, la Fage dénonce, depuis plu­sieurs années, « les dys­fonc­tion­ne­ments graves, tech­niques de ventes scan­da­leuses, ges­tion lamen­table...» des mutuelles étu­diantes…

 

 

Séverine Cattiaux

 

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
4420 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.