Hauts-de-Chambéry : enseignants et parents d’élèves se rassemblent ce mardi contre l’insécurité

sep article



Les enseignants des écoles des Hauts-de-Chambéry et les parents d’élèves se rassemblent ce mardi 4 juillet à midi, devant le Cristal. Organisé avec le soutien du SNUipp­FSU et du SE­Unsa, ce rassemblement vise à dénoncer l’insécurité qui règne aux abords et à l’intérieur des établissements scolaires du quartier. 

 

 

Les enseignants et parents d'élèves des écoles des Hauts-de-Chambéry se rassemblent ce mardi 4 juillet à 12h15, devant le Cristal pour dénoncer l'insécurité qui domine dans le quartier.Les Hauts-de-Chambéry, quartier classé ZSP et Éducation prioritaire. @ Florian Pépellin - Wikimedia Commons

Les Hauts-de-Chambéry, quar­tier classé ZSP et Éducation prio­ri­taire. @ Florian Pépellin – Wikimedia Commons

Parents d’élèves et ensei­gnants orga­nisent, ce mardi 4 juillet à 12 h15, un ras­sem­ble­ment devant le Cristal, dans le quar­tier des Hauts-de-Chambéry. Avec le sou­tien du SNUipp­FSU et du SE­Unsa, ils entendent ainsi dénon­cer le sen­ti­ment d’insécurité per­ma­nent qui se fait sen­tir devant et dans les écoles du sec­teur, mais aussi sur le tra­jet pour s’y rendre.

 

« La liste des inci­vi­li­tés et inci­dents (intru­sions, van­da­lisme, voi­tures brû­lées…) dont sont vic­times les écoles des Hauts de Chambéry ne cesse de s’allonger depuis quelques mois », estiment les deux syn­di­cats d’enseignants dans un com­mu­ni­qué.

 

Un quartier classé ZSP et EP

 

Les Hauts de Chambéry sont un quar­tier classé en Éducation prio­ri­taire et en Zone de sécu­rité prio­ri­taire. « La seule pré­sence per­ma­nente de l’État dans cette zone, avec la fer­me­ture des der­niers ser­vices publics, est l’École. La der­nière réunion de comité de pilo­tage de la ZSP s’est dérou­lée en la seule pré­sence de direc­teurs d’école, de parents d’élèves et repré­sen­tants de l’administration de l’Éducation natio­nale, une nou­velle fois seule com­po­sante de l’État », déplorent les syn­di­cats. Ces der­niers demandent ainsi à ce qu’une table ronde ras­sem­blant tous les acteurs (pré­fec­ture, forces de police, mai­rie…) soit orga­ni­sée afin de réflé­chir à des « solu­tions pérennes ».

 

MM

 

commentez lire les commentaires
1789 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.