Suppléant de Marie-Noëlle Battistel (PS), il avait planté la député sortante en pleine campagne. Fabrice Hugelé rend son poste de vice-pdt à la Métro.

L’ex-socia­liste devenu macro­niste Fabrice Hugelé perd sa délé­ga­tion à la Métro mais reste conseiller

L’ex-socia­liste devenu macro­niste Fabrice Hugelé perd sa délé­ga­tion à la Métro mais reste conseiller

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le pré­sident de La Métro, Christophe Ferrari, l’a­vait clai­re­ment fait savoir au soir des résul­tats du second tour des élec­tions légis­la­tives : Fabrice Hugelé, le vice-pré­sident de Grenoble Alpes-Métropole en charge de l’é­co­no­mie, de l’in­dus­trie, du tou­risme et de l’at­trac­ti­vité du ter­ri­toire allait devoir lais­ser sa place. C’est chose faite, actée dans un com­mu­ni­qué envoyé ce jeudi 29 juin : le maire de Seyssins laisse sa délé­ga­tion mais conserve néan­moins son siège de conseiller métropolitain.

Fabrice Hugelé, candidat LREM

Fabrice Hugelé. © Patricia Cerinsek

Réponse du ber­ger à la ber­gère ? Dans les rangs socia­listes, c’est peu dire que l’on n’a pas digéré et la tra­hi­son et la manière de faire.

Celui qui était le sup­pléant, socia­liste, de Marie-Noëlle Battistel, avait planté la dépu­tée sor­tante en pleine cam­pagne pour deve­nir macro­niste et rejoindre les rangs de La République en marche (LREM), pos­tu­lant du même coup au siège de député sur la 4e circonscription.

Exclu du PS, il avait fina­le­ment été battu au second tour par Marie-Noëlle Battistel, et été seul mar­cheur en Isère à ne pas accé­der au second tour…

« Je reste mobi­lisé […] aux côtés du pré­sident Christophe Ferrari »

Fabrice Hugelé quitte donc son siège de vice-pré­sident mais, visi­ble­ment ravisé, pas l’hé­mi­cycle métro­po­li­tain. « La période poli­tique récente m’a conduit à prendre de la dis­tance à l’égard du pro­jet porté par le parti socia­liste pour les pré­si­den­tielles et, par inci­dence, à l’égard du col­lec­tif métro­po­li­tain », s’en explique-t-il dans un com­mu­ni­qué. « Dans le même temps, il m’importe que pré­vale l’intérêt de la Métropole, du ter­ri­toire et de ses habi­tants. En ce sens, je reste mobi­lisé, comme je l’ai tou­jours été, au ser­vice des enga­ge­ments forts du contrat de majo­rité en matière de déve­lop­pe­ment éco­no­mique et d’attractivité et aux côtés du pré­sident Christophe Ferrari. »

Une fois les défaites digé­rées, la pro­ba­bi­lité de voir se consti­tuer un groupe LREM devrait rebattre des cartes à la ren­trée. « Je met­trai à pro­fit la trêve esti­vale pour consul­ter les dif­fé­rentes sen­si­bi­li­tés poli­tiques repré­sen­tées au sein du Conseil métro­po­li­tain, dans leur diver­sité et pro­po­se­rai un col­lec­tif renou­velé à la ren­trée », a pré­cisé dans la fou­lée Christophe Ferrari.

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le conflit renouvelé des gauches au conseil métropolitain fait le jeu de l'opposition © Laure Gicquel - Place Gre'net
Gratuité des trans­ports : le conflit renou­velé des gauches au conseil métro­po­li­tain fait le jeu de l’opposition

FOCUS - Le groupe d’opposition présidé par Alain Carignon a relancé, lors du conseil métropolitain du 24 septembre 2021, la question "des divisions de l'exécutif". Lire plus

Démocratie vivante se veut un club visant à soutenir la réussite du quinquennat d'Emmanuel Macron. Ses fondateurs ? Des socialistes et ex-socialistes...
Le socia­liste André Vallini parmi les fon­da­teurs d’un club macroniste

L’ancien secrétaire d’État de François Hollande et ex-président socialiste du Conseil général de l’Isère André Vallini est l'un des fondateurs de Démocratie vivante, un club Lire plus

L'ex garde des Sceaux Christiane Taubira soutient les candidats de la gauche écologiste en Isère. Un nouveau pied de nez aux socialistes canal historique.
Christiane Taubira sou­tient « Ensemble pour gagner ! »

Après Caroline de Haas, militante féministe et initiatrice de la pétition citoyenne contre la loi Travail, puis Benoît Hamon *, vainqueur de la primaire socialiste Lire plus

Le recours d'une élue d'opposition contre la décision du maire de Grenoble d'organiser une journée sans services publics a été rejeté. Elle va faire appel.
Journée sans ser­vices publics : le juge admi­nis­tra­tif rejette le recours

Le tribunal administratif de Grenoble a, jeudi 9 février, rejeté le recours déposé par la conseillère municipale d’opposition Anouche Agobian, le 24 novembre 2015. L’élue Lire plus

COrrespondance la lettre des élus socialistes et apparentés du groupe Pasc de Grenoble-Alpes Métropole. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Les élus socia­listes de la Métro soignent leur COrrespondance

EN BREF - COrrespondance, tel est le titre de la nouvelle lettre d'information politique éditée par les élus socialistes et apparentés du groupe de la Lire plus

Christophe Ferrari de la Métro. © Paul Turenne - placegrenet.fr
La métro­pole, “Big Bang des col­lec­ti­vi­tés” pour Christophe Ferrari

ENTRETIEN - Deux mois et demi avant le passage en métropole, Christophe Ferrari, le président de l’actuelle communauté d’agglomération détaille le calendrier de cette transformation Lire plus

Flash Info

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin