Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Cession du centre de recherche grenoblois de Xerox au sud-coréen Naver : un rachat gagnant-gagnant ?

sep article

FOCUS – L’américain Xerox vient de céder son centre de recherche européen de Grenoble (XRCE) à Naver, premier portail internet de la Corée du Sud. Ce géant du secteur de la « tech » coréenne s’offre l’un des fleurons européens de la recherche technologique. Et étoffe ainsi Naver labs, sa division recherche et développement, spécialisée dans l’intelligence ambiante.

 

 

L’accord de vente a été officialisé ce mardi 27 juin : le centre de recherche européen de Xerox (XRCE) basé à Grenoble appartient désormais au groupe Naver. « Les domaines d’expertise du centre de recherche [XRCE, ndlr] sont parfaitement en ligne avec ceux de Naver. Nous en attendons des synergies fortes et immédiates », déclare Chang-Hyeon Song, directeur technique du numéro un de l’internet sud-coréen.

 

Le centre de recherche européen de Xerox. © Xerox

Le centre de recherche européen de Xerox à Grenoble est acheté par le géant Sud-Coréen Naver. © Xerox

 

Côté en bourse en Corée du Sud, Naver s’appuie sur son moteur de recherche internet éponyme, la messagerie instantanée Line, le réseau social Snow et l’application de gestion de communautés Band. Le groupe a ainsi affiché un confortable chiffre d’affaires de 3,6 milliards de dollars (3,2 milliards d’euros) en 2016.

 

De quoi lancer depuis son siège à Seongnam, au sud-est de Séoul, de lourds investissements pour renforcer ses compétences par une croissance externe. « Les réalisations de renommée mondiale du XRCE en matière d’intelligence artificielle, de vision par ordinateur et d’apprentissage automatique renforceront considérablement les recherches de Naver Labs en intelligence ambiante », explique encore Chang-Hyeon Song.

 

 

Xerox resserre ses activités mais ne lâche pas tout

 

 

Bien conscient des atouts du XRCE, Xerox a âprement négocié certaines prérogatives : « Nous conserverons les droits de propriété intellectuelle et conclurons des accords de licence avec Naver », déclare Steve Hoover, directeur de la technologie de Xerox. Cette opération d’achat accompagne la scission entre le géant américain et ses activités d’optimisation des processus internes des organisations*, propriété depuis le 3 janvier 2017 de la société indépendante Conduent.

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1943 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Sans aucun doute une opération gagnant-gagnant. Ce géant Coréen de l’Internet est méconnu en Occident mais a de gros moyens, plein d’idées, plein de projets liés à l’Intelligence Artificielle. Son application LINE rassemble 400 millions d’utilisateurs et commence à concurrencer WatsApp. Je pense que Xerox a fait un bon choix avec NAVER 🙂 De toute façon le vent tourne à l’Est, il va falloir s’y faire.
    (excellent article, factuel, sans erreur, continuez comme ça)

    sep article