Cession du centre de recherche grenoblois de Xerox au sud-coréen Naver : un rachat gagnant-gagnant ?

sep article

FOCUS – L’américain Xerox vient de céder son centre de recherche européen de Grenoble (XRCE) à Naver, premier portail internet de la Corée du Sud. Ce géant du secteur de la « tech » coréenne s’offre l’un des fleurons européens de la recherche technologique. Et étoffe ainsi Naver labs, sa division recherche et développement, spécialisée dans l’intelligence ambiante.

 

 

L’accord de vente a été offi­cia­lisé ce mardi 27 juin : le centre de recherche euro­péen de Xerox (XRCE) basé à Grenoble appar­tient désor­mais au groupe Naver. « Les domaines d’ex­per­tise du centre de recherche [XRCE, ndlr] sont par­fai­te­ment en ligne avec ceux de Naver. Nous en atten­dons des syner­gies fortes et immé­diates », déclare Chang-Hyeon Song, direc­teur tech­nique du numéro un de l’in­ter­net sud-coréen.

 

Le centre de recherche européen de Xerox. © Xerox

Le centre de recherche euro­péen de Xerox à Grenoble est acheté par le géant Sud-Coréen Naver. © Xerox

 

Côté en bourse en Corée du Sud, Naver s’ap­puie sur son moteur de recherche inter­net épo­nyme, la mes­sa­ge­rie ins­tan­ta­née Line, le réseau social Snow et l’application de ges­tion de com­mu­nau­tés Band. Le groupe a ainsi affi­ché un confor­table chiffre d’af­faires de 3,6 mil­liards de dol­lars (3,2 mil­liards d’eu­ros) en 2016.

 

De quoi lan­cer depuis son siège à Seongnam, au sud-est de Séoul, de lourds inves­tis­se­ments pour ren­for­cer ses com­pé­tences par une crois­sance externe. « Les réa­li­sa­tions de renom­mée mon­diale du XRCE en matière d’intel­li­gence arti­fi­cielle, de vision par ordi­na­teur et d’appren­tis­sage auto­ma­tique ren­for­ce­ront consi­dé­ra­ble­ment les recherches de Naver Labs en intel­li­gence ambiante », explique encore Chang-Hyeon Song.

 

 

Xerox resserre ses activités mais ne lâche pas tout

 

 

Bien conscient des atouts du XRCE, Xerox a âpre­ment négo­cié cer­taines pré­ro­ga­tives : « Nous conser­ve­rons les droits de pro­priété intel­lec­tuelle et conclu­rons des accords de licence avec Naver », déclare Steve Hoover, direc­teur de la tech­no­lo­gie de Xerox. Cette opé­ra­tion d’a­chat accom­pagne la scis­sion entre le géant amé­ri­cain et ses acti­vi­tés d’op­ti­mi­sa­tion des pro­ces­sus internes des orga­ni­sa­tions*, pro­priété depuis le 3 jan­vier 2017 de la société indé­pen­dante Conduent.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
4354 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Sans aucun doute une opé­ra­tion gagnant-gagnant. Ce géant Coréen de l’Internet est méconnu en Occident mais a de gros moyens, plein d’i­dées, plein de pro­jets liés à l’Intelligence Artificielle. Son appli­ca­tion LINE ras­semble 400 mil­lions d’u­ti­li­sa­teurs et com­mence à concur­ren­cer WatsApp. Je pense que Xerox a fait un bon choix avec NAVER 🙂 De toute façon le vent tourne à l’Est, il va fal­loir s’y faire.
    (excellent article, fac­tuel, sans erreur, conti­nuez comme ça)

    sep article