Run from the dead : les coureurs ont tenté d’échapper aux zombies dans le parc de l’Île d’amour

sep article



DIAPORAMA PHOTO – Zombies et survivants ont investi le parc de l’Île d’amour à Meylan, à l’occasion d’une course d’orientation Run from the dead, samedi 24 juin. Pour cette deuxième édition grenobloise, les organisateurs se sont inspirés de la célèbre série américaine The Walking Dead et en particulier de l’univers de Negan, un de ses personnages clés. Ludique, sportive et immersive, la course a rassemblé plusieurs centaines de personnes cette nuit-là. Retour en images.

 

 

 

La course d’orientation nocturne Run from the dead s'est déroulée au parc de l’Ile d’amour à Meylan samedi le 24 juin. ©Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Un zom­bie de la course Run from the dead. © Yuliya Ruzhechka

« Mais de quoi on a peur ? C’est juste un mec maquillé ! », lance un “sur­vi­vant” à son groupe… tout en conti­nuant de jeter des regards méfiants sur les “zom­bies” pour les esqui­ver en cou­rant. En cette nuit du samedi 24 au dimanche 25 juin, le parc de l’Île d’amour à Meylan est en effet rem­pli de “morts vivants” gro­gnants et de “sur­vi­vants” cou­reurs.

 

Tous se sont donné ren­dez-vous à l’oc­ca­sion de la deuxième édi­tion gre­no­bloise de Run from the dead, course d’orientation noc­turne immer­sive et ludique.

 

 

L’univers de Walking Dead à Grenoble

 

 

Le thème de la deuxième édi­tion gre­no­bloise de la course est Le monde de Negan, celui du “grand méchant” de la série amé­ri­caine The Walking Dead. Avant d’en­trer sur le ter­rain de la course noc­turne en plein air, les par­ti­ci­pants ren­contrent… Negan, incarné par l’un des orga­ni­sa­teurs. Accompagné de Lucille, une batte de base­ball entou­rée de fils de fer bar­belé, il accueille des “sur­vi­vants” au sein de sa com­mu­nauté à une condi­tion : « être utiles au groupe ».

 

Pour cela, « il fau­dra coûte que coûte rejoindre le maxi­mum de balises sans se faire mordre par la horde de zom­bies ». Les par­ti­ci­pants courent dans le parc avec une carte, à la recherche de balises cachées, tout en fuyant les zom­bies qui tentent de les « mordre » (en leur arra­chant les lan­guettes rouges accro­chées à leur cein­ture qui sym­bo­lisent leurs vies].

 

La course d’orientation nocturne Run from the dead s'est déroulée au parc de l’Ile d’amour à Meylan samedi le 24 juin. ©Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

© Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

« Il nous font rire », com­mentent par­fois les zom­bies en regar­dant les “sur­vi­vants” cou­rir vite. « Il se prêtent vrai­ment au jeu ! » La preuve ? Au moindre bruit, les “sur­vi­vants” pointent leurs lampes de poche pour véri­fier si les zom­bies ne sont pas à l’ap­proche.

 

« Vous êtes un zom­bie ? Un pho­to­graphe ? Est-ce que les pho­to­graphes zom­bies existent ? On ne sait jamais ! », me ques­tionnent quelques par­ti­ci­pants pour se ras­su­rer. Dans ce monde ter­ri­fiant, il ne faut faire confiance à per­sonne. L’immersion semble réus­sie !

 

 

Course ludique et… solidaire

 

 

L’objectif prin­ci­pal de la course est de « démys­ti­fier la course d’orientation ». « On vou­lait évi­ter le côté com­pé­ti­tif entre les équipes. Il n’y aura donc pas de clas­se­ments de “meilleurs” », témoigne Aymeric, cogé­rant de Nova Créations. « C’est avant tout une course ludique et non pas spor­tive. Notre idée est de trou­ver un scé­na­rio par­ti­cu­lier pour chaque évé­ne­ment et de faire vivre une aven­ture aux par­ti­ci­pants, les faire sen­tir leur propre héros. »

 

En plus de cela, la course joue la carte de la soli­da­rité : une par­tie des béné­fices est rever­sée à la Fondation Arsep – Vaincre la sclé­rose en plaques. Pourquoi ? « Si nos évé­ne­ments ont un impact auprès du public, nous sou­hai­tons nous ser­vir éga­le­ment de cet échos pour faire rai­son­ner une cause qui nous semble impor­tante », expliquent les orga­ni­sa­teurs sur leur site.

 

 

Retour en images sur cette course ter­ri­fiante.

 

 

 

 

Yuliya Ruzhechka

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
4500 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.