Élections législatives : tour d’horizon des candidatures en Savoie

sep article



CARTE INTERACTIVE – Après l’élection présidentielle, les Français sont de nouveau appelés aux urnes les 11 et 18 juin prochains pour élire leurs 577 députés. En Savoie, 52 candidats sont en lice dans les quatre circonscriptions du département pour ce 1er tour des élections législatives. Alors que la campagne bat son plein, le point sur les principales candidatures. 

 

 

 

Voir la carte en plein écran

 

 

En Savoie, 52 candidats sont en lice pour ce 1er tour des élections législatives 2017. @ Wikimedia Commons - Rama

En Savoie, 52 can­di­dats sont en lice pour ce 1er tour des élec­tions légis­la­tives 2017. @ Wikimedia Commons – Rama

Les élec­tions légis­la­tives auront lieu les 11 et 18 juin pro­chains. En atten­dant, la cam­pagne bat son plein en Savoie où pas moins de 52 can­di­dats sont en lice pour bri­guer l’un des quatre sièges lais­sés vacants à l’Assemblée natio­nale.

 

Si Dominique Dord, député Les Républicains de la 1re cir­cons­crip­tion, et Bernadette Laclais, député PS de la 4e, briguent une nou­velle man­da­ture, il n’en est pas de même pour Hervé Gaymard et Béatrice Santais, les deux autres dépu­tés sor­tants.

 

Soumis à la loi sur le cumul des man­dats, Hervé Gaymard, le député de la 2e cir­cons­crip­tion de Savoie, a choisi de conser­ver son siège de pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal. De son côté, Béatrice Santais, la dépu­tée socia­liste de la Combe-de-Savoie, sou­haite se consa­crer à sa ville, Montmélian. Tour d’ho­ri­zon des prin­ci­pales forces poli­tiques en action dans le dépar­te­ment.

 

 

 

Une 1re circonscription, fief de Dominique Dord

 

 

En Savoie, pas moins de 52 candidats se présentent à ce 1er tour des élections législatives. @ Maïlys Medjadj - Place Gre'net

En Savoie, pas moins de 52 can­di­dats se pré­sentent à ce 1er tour des élec­tions légis­la­tives. @ Maïlys Medjadj – Place Gre’net

Dans la 1re cir­cons­crip­tion de Savoie, actuel­le­ment tenue par Dominique Dord, 13 can­di­dats se pré­sentent. Regroupant les can­tons d’Aix-les-Bains, du Bugey savoyard, de la Motte-Servolex et une par­tie du Pont-de-Beauvoisin, cette cir­cons­crip­tion est depuis dix-neuf ans le fief du député-maire Les Républicains d’Aix-les-Bains.

 

Ce der­nier, investi can­di­dat LR – UDI, doit notam­ment affron­ter Thierry Bonnamour, can­di­dat de La France insou­mise, Véronique Duperron de Lutte ouvrière et Fatiha Brunetti, conseillère muni­ci­pale à Aix-les-Bains (socialistes/PCF). De son côté, La République en marche a investi Typhanie Degois, ani­ma­trice du comité d’En Marche à Aix-les-Bains.

 

Jean-Pierre Chauveau (Front natio­nal) et Raphaëlle Petit, can­di­date de l’Union popu­laire répu­bli­caine (UPR), sont éga­le­ment sur les rangs.

 

L'hémicycle de l'Assemblée Nationale où siègent les 577 députés. @ Tmorlier - Wikimedia Commons

L’hémicycle de l’Assemblée Nationale où siègent les 577 dépu­tés. @ Tmorlier – Wikimedia Commons

 

 

2e circonscription : Hervé Gaymard sur le départ 

 

 

Détenue actuel­le­ment par la droite, la 2e cir­cons­crip­tion de Savoie qui regroupe les can­tons d’Albertville, de Bourg-Saint-Maurice, de Moûtiers et d’Ugine compte 13 can­di­dats. Si Hervé Gaymard, député sor­tant, ne se repré­sente pas, il a déjà apporté son sou­tien à Vincent Rolland, son sup­pléant depuis 2002 et can­di­dat de la droite et du centre (LR – UDI).

 

Pas moins de 14 candidats se présentent dans la 4è circonscription de Savoie pour ce scrutin. @ Maïlys Medjadj - Place Gre'net

Pas moins de 14 can­di­dats se pré­sentent dans la 4e cir­cons­crip­tion de Savoie pour ce scru­tin. @ Maïlys Medjadj – Place Gre’net

Philippe Troutot se pré­sente, pour sa part, sous la ban­nière de la majo­rité pré­si­den­tielle. À gauche, Hugo Merzisen est investi par Lutte ouvrière, Yves Durieux par EELV, Viviane Nogues par La France Insoumise et Nathalie Chareyron par le PCF. Jean-Marie Garcin, secré­taire dépar­te­men­tal du Front natio­nal, est lui aussi can­di­dat dans cette cir­cons­crip­tion, tout comme Elvire Blanc (Debout La France), et Lauriane Mollier pour l’UPR.

 

 

 

3e circonscription : qui pour succéder à Béatrice Santais ?

 

 

Détenue actuel­le­ment par le Parti socia­liste, la 3e cir­cons­crip­tion de Savoie regroupe les can­tons de Modane, Montmélian, La Ravoire, Saint-Jean-de-Maurienne et une par­tie de Saint-Pierre‑d’Albigny. Pas moins de 13 pos­tu­lants sont en lice dont Émilie Bonnivard. La vice-pré­si­dente du Conseil régio­nal Auvergne – Rhône-Alpes en charge de l’a­gri­cul­ture et adjointe au maire de Montaimont, se pré­sente sous l’étiquette LR – UDI.

 

Elle aura notam­ment face à elle, Marie Dauchy, conseillère régio­nale Front natio­nal, et Philippe Vivier, can­di­dat La République en Marche, issu de la société civile. Alexandre Roux, fon­da­teur du groupe d’appui des Insoumis de Montmélian, repré­sente La France insou­mise et Pierre-Marie Charvoz, maire de Saint-Jean-de-Maurienne, se pré­sente sous l’étiquette Divers droite.

 

Adrien Riondet (UPR), Ghislaine Socquet-Juglard (Alliance éco­lo­gique indé­pen­dante), Vincent Thomazo (Debout la France), Lætitia Mimoun (PCF) et Pascale Trouvé (Lutte ouvrière) sont aussi can­di­dats dans cette cir­cons­crip­tion.

 

 

 

Pléthore de candidats dans la 4e circonscription

 

 

C’est enfin dans la 4e et der­nière cir­cons­crip­tion de la Savoie que le com­bat risque d’être le plus acharné puisque pas moins de 14 concur­rents se pré­sentent. Détenue, jusque-là, par la socia­liste Bernadette Laclais, cette cir­cons­crip­tion regroupe les can­tons de Chambéry, Saint-Alban-Leysse et une par­tie des can­tons de Pont-de-Beauvoisin et Saint-Pierre‑d’Albigny.

 

Patrick Mignola, maire Modem de La Ravoire a été préféré à Bernadette Laclais, députée sortante de la 4è circonscription pour représenter "La République en marche". @ Maïlys Medjadj - Place Gre'net

Patrick Mignola, maire Modem de La Ravoire a été pré­féré à Bernadette Laclais, dépu­tée sor­tante de la 4e cir­cons­crip­tion pour repré­sen­ter La République en marche. @ Maïlys Medjadj – Place Gre’net

Un temps pres­sen­tie pour être la can­di­date de La République en marche, dans la 4cir­cons­crip­tion, l’ex-maire de Chambéry n’a fina­le­ment pas été inves­tie. Elle a été écar­tée au pro­fit de Patrick Mignola, maire Modem de La Ravoire et vice-pré­sident de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Soutien de longue date d’Emmanuel Macron, la dépu­tée sor­tante sous l’étiquette PS se pré­sente fina­le­ment sans éti­quette poli­tique mais du côté de la majo­rité pré­si­den­tielle.

 

Embouteillage aussi à droite puisque deux can­di­dates avec l’étiquette Les Républicains se pré­sentent dans cette cir­cons­crip­tion : Alexandra Turnar et Christelle Favette-Sieyes. La conseillère dépar­te­men­tale UDI a été inves­tie dans le cadre de l’ac­cord natio­nal conclu entre Les Républicains et le parti cen­triste (UDI – LR). Alexandra Turnar, conseillère muni­ci­pale Les Républicains de Chambéry, main­tient sa can­di­da­ture, sou­te­nue par le maire de la ville, Michel Dantin et Xavier Dullin, le pré­sident de Chambéry-Métropole.

 

À noter éga­le­ment les can­di­da­tures d’Edgar Barraclough-Fernandez (Lutte ouvrière), Tiphaine Ducharne (La France insou­mise), Yves Peutot (EELV) et Jean-Charles Troncy (UPR).

Antoine Fatiga, syn­di­ca­liste, et Isabelle Fétu, défendent res­pec­ti­ve­ment les cou­leurs de l’union Socialistes/PCF et du Front natio­nal.

 

MM

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
3672 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.