Les anciens occupants du camp Valmy devraient être relogés dans des centres d’accueil

sep article

FOCUS – Un peu plus d’une semaine après l’expulsion du camp Valmy par les CRS, près de 180 demandeurs d’asile sont toujours hébergés dans les deux gymnases (Alphonse Daudet et la Houille Blanche) réquisitionnés par la préfecture. Une situation qui pourrait bientôt se décanter avec leur transfert dans des centres d’accueil.

 

 

Rassemblés ce vendredi 2 juin dès 8 heures devant le gymnase de la Houille Blanche pour exiger un relogement pérenne, les collectifs de soutien aux migrants ont appris la nouvelle avec soulagement. La quasi-totalité des familles évacuées du camp Valmy le 24 mai dernier devraient être relogées prochainement dans des Centres d’accueil pour demandeurs d’asile (Cada), répartis sur l’ensemble du territoire national, a assuré le directeur de l’Arepi, Association régionale pour l’insertion, chargée de gérer ce dispositif d’accueil. Prudence et vigilance restent toutefois de mise parmi les militants.

 

Les 150 migrants occupant le camp Valmy ont été expulsés par les CRS, ce mercredi 24 juin, puis conduits dans deux gymnases grenoblois.

Les 150 migrants expulsés par les CRS, mercredi 24 mai 2017.

Pour rappel, la préfecture de l’Isère lançait, mercredi 24 mai, une opération d’envergure – 21 fourgons de CRS et une centaine de policiers mobilisés – pour évacuer le camp Valmy, occupé depuis la mi-février par des demandeurs d’asile.

 

Situé dans le parc éponyme, derrière le Stade des Alpes, ce campement de fortune accueillait alors près de 180 migrants. Pour la plupart des familles originaires des Balkans (Albanais, Serbes, Kosovars, Macédoniens) mais aussi quelques Africains (Guinéens, Congolais, Ivoiriens).

 

Tous ont ensuite été conduits en minibus et répartis pour moitié entre deux gymnases grenoblois réquisitionnés par la préfecture : Alphonse Daudet, dans le quartier Capuche/Alliés, et la Houille Blanche, aux Eaux-Claires. Un dispositif en principe provisoire, en attendant l’examen des  situations individuelles et la recherche de solutions de relogement plus satisfaisantes.

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2246 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.