Yoga géant, décoration de balcons, défilé… La Fête des tuiles de retour le 10 juin

sep article

En attendant la prochaine révolution ? Le samedi 10 juin 2017 se tiendra à Grenoble la troisième Fête des tuiles. Toute la journée et une partie de la soirée, le cours Jean-Jaurès accueillera stands et activités, ainsi naturellement que le traditionnel défilé. Mais sans l’association Fusées, partenaire de l’organisation des deux précédentes éditions.

 

 

Au pro­gramme de cette jour­née, un « yoga géant » et un café par­tagé de 9 à 11 heures au croi­se­ment du cours Jean-Jaurès et de la rue Condorcet, un « bal guin­guette » l’a­près-midi rue Pierre Dupont ou encore un bal et un concert de clô­ture prévu sous le pont de l’Estacade. Avis tou­te­fois aux chi­neurs invé­té­rés : la Fête des tuiles 2017 ne pro­po­sera pas de bro­cante.

 

 

Des ateliers de scénographie et de décoration des balcons

 

 

Dans le cadre de cette jour­née pas comme les autres, des « ate­liers de pré­pa­ra­tion de scé­no­gra­phie autour du tram » se dérou­le­ront les ven­dredi 2 et 9 juin à 15 heures à la rési­dence Les Bains, 3 rue des Bains de Grenoble.

 

Le défilé de la Fête des Tuiles 2016. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le défilé de la Fête des Tuiles 2016. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des ate­liers de déco­ra­tion du cours ainsi que des bal­cons sont éga­le­ment orga­ni­sés les ven­dredi 9 et samedi 10 juin. Ils seront notam­ment ani­més par la créa­trice plas­ti­cienne Rony MatDuRêve. Pour pré­pa­rer ces ate­liers, la muni­ci­pa­lité invite d’ailleurs les Grenoblois à dépo­ser leurs vieux vête­ments dans les Maisons des habi­tants de Grenoble.

 

 

Un épisode historique… à plusieurs degrés de lecture

 

 

La Fête des tuiles célèbre la Journée des tuiles, nom donné à l’é­pi­sode his­to­rique durant lequel, le 7 juin 1788, des insur­gés s’at­ta­quèrent aux troupes royales. Une émeute qui pré­fi­gu­rera la Révolution fran­çaise et pro­vo­quera la réunion des États géné­raux du Dauphiné. Mais dans son numéro d’a­vril-mai 2015, Le Postillon ne man­quait pas de rap­pe­ler que l’é­vé­ne­ment peut-être lu d’une toute autre manière

 

La créa­tion d’une Fête des tuiles comp­tait parmi les pro­messes de cam­pagne du can­di­dat Piolle et de l’ac­tuelle majo­rité muni­ci­pale. Une fête vou­lant « asso­cier toute une popu­la­tion et […] créer un évé­ne­ment fes­tif, popu­laire et fédé­ra­teur », décri­vait l’en­ga­ge­ment 18. Et même « une fête pour la démo­cra­tie du monde entier, dont le thème sera fixé chaque année par les créa­teurs ». Celui de cette année n’a cepen­dant tou­jours pas été révélé.

 

 

FM

 

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
2199 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.