Face aux baisses de financements, la radio New’s FM fait appel au financement participatif

sep article



Présente sur les ondes du bassin grenoblois depuis vingt-six ans, la radio New’s FM fait appel au financement participatif via Ulule. Objectif ? Récolter 6 000 euros d’ici une quinzaine de jours. Une somme qui servirait autant à la « refonte de l’identité » de la radio qu’à pallier les baisses de financements des collectivités.

 

 

« Cela fait trois ans que, petit à petit, les aides qui nous étaient allouées baissent (fin des finan­ce­ments de la Région et du Département pour les appels à pro­jet, baisse de la conven­tion avec la com­mune de Fontaine et baisse de l’aide annuelle du minis­tère de la Culture) », note la radio sur sa page Ulule. Des baisses que la struc­ture a aujourd’­hui besoin de com­pen­ser, ce qu’elle résume ainsi : « New’s FM 101.2 a besoin de vous. »

 

 

« Donner la parole à ceux qui ont du mal à la faire entendre »

 

 

Porté par l’Association euro­péenne pour la citoyen­neté et la qua­lité de la Vie (AEPCQV), le pro­jet New’s FM a vu le jour à Échirolles en 1991. « Notre radio est née du constat que les médias relaient trop peu les actions posi­tives qui émergent des quar­tiers popu­laires de nos villes », explique Farid Boulacel, direc­teur de la radio. Son ambi­tion ? « Donner la parole à ceux qui ont du mal à la faire entendre. »

 

Les locaux et salariés de New's FM. © New's FM

Les locaux de New’s FM. © New’s FM

 

Aujourd’hui basée à Fontaine, New’s FM occupe une petite mai­son amé­na­gée en stu­dio, à proxi­mité des berges du Drac. La radio dif­fuse une pro­gram­ma­tion variée, allant d’é­mis­sions musi­cales au relais de mes­sages à des­ti­na­tion des déte­nus (Parloirs libres), en pas­sant par la pré­sen­ta­tion des ini­tia­tives de jeunes (Cocktail Militoff). Elle par­ti­cipe éga­le­ment à des ate­liers dans les écoles ou centres sociaux.

 

 

Repenser son identité pour toucher un public plus large

 

 

Si l’ob­jec­tif fixé à 6 000 euros est atteint, la radio s’en­gage à repen­ser son iden­tité « afin de véhi­cu­ler [ses] valeurs et de tou­cher un public tou­jours plus large » et à mettre en place de nou­velles actions (plus de débats ou d’a­te­liers). 40 % de la somme ser­vira à pal­lier les baisses de finan­ce­ments. En cas de dépas­se­ment d’ob­jec­tif, New’s FM indique qu’elle sera, en outre, en mesure de finan­cer un emploi en CDD afin de per­mettre le retour de son émis­sion mati­nale.

 

La radio pro­pose de nom­breuses contre­par­ties en retour, incluant un auto­col­lant et un t‑shirt aux cou­leurs de New’s FM. Ou encore la par­ti­ci­pa­tion à un lunch ainsi qu’à une émis­sion. Enfin, pour un don de 10 000 euros, la radio s’en­gage, pour une durée de six mois, à por­ter le nom de son géné­reux dona­teur. Avis aux méga­lo­manes ?

 

 

FM

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2403 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Ahhh l’as­tis­tana ça ne dure jamais bien long­temps… quoi que 1991−−−2018 c’est beau ! res­pect mdr…

    sep article
  2. Bonjour,je me nomme xavier et je vou­lait savoir si vous avez eu des réac­tions de cer­taine personne.pour ma part je suis un audi­teur de longue date et si je peux par­ti­ci­per je le ferai.bonne chance

    sep article