Cérémonie de commémoration de la Saint-Barthélémy grenobloise mercredi 25 novembre à 11h

“Saint-Barthélémy grenobloise” : un nouvel espace au Musée de la résistance

“Saint-Barthélémy grenobloise” : un nouvel espace au Musée de la résistance

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le Musée de la Résistance et de la Déportation de Grenoble ouvre un nouvel espace muséographique. Consacrée à la “Saint-Barthélémy grenobloise”, répression nazie ayant touché Grenoble durant l’automne 1943, cette nouvelle exposition “permanente” choisit de jouer sur l’ambiance d’une époque et fait la part belle à l’interactivité. 

 

 

 

Devant le fron­ton d’un immeuble gre­no­blois défilent au pas de l’oie les sil­houettes cas­quées de sol­dats alle­mands. Voici la pre­mière image que découvre le visi­teur en accé­dant au deuxième étage par l’es­ca­lier, dans lequel résonne l’en­tê­tant bruit des bottes. Et c’est ainsi que s’ouvre le nou­vel espace muséo­gra­phique du Musée de la Résistance et de la Déportation de Grenoble.

 

Le défilé des silhouettes allemandes sur bruits de bottes incessant © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Le défilé des sil­houettes alle­mandes sur bruits de bottes inces­sant © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Cette fois, ce n’est pas une expo­si­tion tem­po­raire que pro­pose le Musée, mais un réamé­na­ge­ment de son espace per­ma­nent. Ou plu­tôt, insiste la res­pon­sable du Musée Alice Buffet*, « son espace de longue durée ». « Nous n’a­vons jamais parlé d’es­pace per­ma­nent parce que nous esti­mons que le par­cours est vivant et qu’il peut évo­luer, au gré des avan­cées de l’Histoire, des recherches scien­ti­fiques ou des expo­si­tions réalisées. »

 

 

 

Une “Saint-Barthélémy grenobloise”

 

 

C’est bien le cas de ce nou­vel espace, décou­lant direc­te­ment de l’ex­po­si­tion Automne 1943, Résistance et répres­sions, orga­ni­sée en 2013 à l’oc­ca­sion des 70 ans de la “Saint-Barthélémy gre­no­bloise”. L’objectif : consa­crer une par­tie entière du musée à l’ar­ri­vée des Allemands dans Grenoble – sous occu­pa­tion ita­lienne avant sep­tembre 1943 – et à la répres­sion san­glante qui s’ensuivit.

 

Car lorsque l’ar­mée alle­mande prend le contrôle de Grenoble, elle met fin à l’oc­cu­pa­tion “douce” qu’a connue la ville sous domi­na­tion ita­lienne. Les rafles et les exé­cu­tions som­maires ne tardent pas.

 

Une borne interactive permet de dérouler le profil et le destin de « collabos » Ici, la photographie de l'une de leurs victimes. “Saint-Barthélémy grenobloise” © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Une borne inter­ac­tive per­met de dérou­ler le pro­fil et le des­tin de « col­la­bos » Ici, la pho­to­gra­phie de l’une de leurs vic­times. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Le 11 novembre, des cen­taines de mani­fes­tants gre­no­blois sont arrê­tés et dépor­tés. La réac­tion de la Résistance ne se fait pas attendre, avec les explo­sions du Polygone d’ar­tille­rie et, quelques jours plus tard, de la Caserne de Bonne.

 

Vers la fin du mois de novembre 1943, les Nazis confient à un groupe de col­la­bo­ra­tion­nistes une vaste opé­ra­tion de répres­sion. Une “Saint-Barthélémy” durant laquelle 25 per­sonnes seront arrê­tées et dépor­tées ou assas­si­nées. La Résistance gre­no­bloise sort qua­si­ment déca­pi­tée de ce coup de filet macabre orches­tré par le mili­cien Francis André, « gueule tor­due » de la Collaboration, qui sera fusillé en 1946 après avoir reconnu 120 assas­si­nats et de mul­tiples actes de torture.

 

 

 

« Laisser la place à l’image et à l’ambiance »

 

 

Le parti-pris du nou­vel espace ? « Nous avons choisi de mini­mi­ser la place du texte pour lais­ser la place à l’i­mage et à l’am­biance, explique Alice Buffet. On a fait appel à des tech­no­lo­gies plus modernes, avec des dis­po­si­tifs inter­ac­tifs, de l’i­mage, de la vidéo. C’est une façon d’al­ter­ner entre réflexion et émo­tion, et cela per­met la trans­mis­sion. Notamment pour les plus jeunes géné­ra­tions qui viennent en nombre. »

 

Si l’es­pace ne perd pas sa dimen­sion péda­go­gique, l’ac­cent est en effet mis sur le carac­tère “vivant” des évé­ne­ments rela­tés : repré­sen­ta­tions ani­mées des explo­sions du Polygone et de la Caserne de Bonne, figu­ra­tion des fusillés avec incrus­ta­tions vidéos pour pré­sen­ter leur par­cours… ou consul­ta­tions inter­ac­tives des pro­fils et des par­cours de dif­fé­rents col­la­bo­ra­teurs. Et des dif­fé­rentes collaborations.

 

Alice Buffet présente le nouvel espace muséographique du Musée de la Résistance. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Alice Buffet pré­sente le nou­vel espace muséo­gra­phique du Musée de la Résistance. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Mais le musée n’ou­blie pas de repré­sen­ter des docu­ments d’é­poque, à com­men­cer par une carte de toutes les entre­prises du ter­ri­toire éta­blie par les auto­ri­tés alle­mandes, mon­trant que les Nazis s’in­té­res­saient de près à la vie éco­no­mique de la région gre­no­bloise. Nouveauté : la pré­sen­ta­tion, pour la pre­mière fois, d’ob­jets per­son­nels ayant appar­tenu à Jean Perrot. Dont un éphé­mé­ride met­tant cruel­le­ment en relief la date de son exé­cu­tion, le 29 novembre 1943.

 

Des docu­ments, parmi de nom­breux autres, qui per­pé­tuent eux aussi une mémoire aussi dou­lou­reuse que néces­saire. Et que le Musée de la Résistance s’emploie à faire vivre en évi­tant l’é­cueil du didac­tisme his­to­rique puni­tif comme du sen­sa­tion­na­lisme ou du voyeurisme.

 

 

Florent Mathieu

 

 

* Alice Buffet suc­cède ainsi à Olivier Cogne, qui a rejoint la direc­tion du Musée Dauphinois.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble célèbre la Résistance et sa libération en 1944 au cours de plusieurs cérémonies dimanche 22 août
Grenoble célèbre la Résistance et sa libération en 1944 au cours de plusieurs cérémonies dimanche 22 août

FLASH INFO — La Ville de Grenoble et la préfecture de l'Isère rendent hommage aux résistants grenoblois ayant contribué à la libération de la commune. Lire plus

Cérémonie commémorative Appel du 18 juin 1940, jeudi 18 juin 2020 au Monument de la Résistance, place de la Résistance © Léo Aguesse – Place Gre’net
Grenoble commémore l’appel du 18 juin devant le Mémorial de la Résistance

FLASH INFO — La Ville de Grenoble commémore l'appel du 18 juin du Général de Gaulle devant le Mémorial de la Résistance, vendredi 18 juin Lire plus

Décès de l'historien Marc Ferro, ancien étudiant grenoblois, engagé dans la Résistance dans le Vercors
Décès de l’historien Marc Ferro, ancien étudiant grenoblois, engagé dans la Résistance dans le Vercors

FLASH INFO — L'historien français Marc Ferro est décédé dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 avril, à l'âge de 96 ans. Ce Lire plus

Commémoration de la libération de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Cérémonies, projections, concert… Grenoble a commémoré le 76e anniversaire de sa libération

  REPORTAGE VIDÉO - Grenoble a commémoré, ce 22 août 2020, le 76e anniversaire de sa libération le 22 août 1944. Plusieurs temps ont ponctué Lire plus

Grenoble commémore la Résistance mercredi 27 mai à 11 heures

  FLASH INFO – À l'occasion de la Journée nationale de la Résistance mercredi 27 mai, la Ville de Grenoble annonce commémorer « les femmes Lire plus

Affiche de l'Union française pour le suffrage des femmes. Coll. Archives départementales de l'Isère.
Les “Femmes des années 40” mises en lumière au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère

  FOCUS - Avec l’exposition « Femmes des années 40 », présentée jusqu’au 18 mai 2020, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin