Le chantier d’insertion Amafi lance une campagne de financement participatif pour acheter des machines

sep article



L’association Amafi, qui aider les personnes éloignées de l’emploi à… sortir du bois, lance une campagne de financement participatif sur le site Helloasso. Objectif : permettre à la structure d’acquérir de nouvelles machines de traitement du bois, condition indispensable au développement de son activité.

 

 

 

Atelier et chan­tier d’in­ser­tion, l’Amafi est consti­tuée de trois branches. À savoir l’Arche aux jouets, ate­lier de fabri­ca­tion et de vente de jouets en bois, Acti’bois, qui fabrique du mobi­lier d’a­mé­na­ge­ment, et Renov’bati, spé­cia­li­sée dans la réno­va­tion inté­rieure de second œuvre. Trois acti­vi­tés qui per­mettent de faire tra­vailler 33 sala­riés en contrats d’in­ser­tion.

 

 

Faire évoluer le modèle économique

 

 

« Après vingt ans d’action pour l’Insertion par l’activité éco­no­mique (IAE) sur le ter­ri­toire, notre
asso­cia­tion fait face à un besoin struc­tu­rel de faire évo­luer son modèle éco­no­mique », explique aujourd’­hui l’as­so­cia­tion. L’objectif ? Renforcer les acti­vi­tés de l’Arche aux jouets et de Acti’bois sans renon­cer à ce qui fait son âme : « l’in­ser­tion socio-pro­fes­sion­nelle ».

 

L'atelier de l'Amafi. © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’atelier de l’Amafi. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Loin d’une simple logique de pro­duc­tion, l’as­so­cia­tion veut évi­ter toute forme de tra­vail à la chaîne et accom­pa­gner son évo­lu­tion d’un « enri­chis­se­ment des postes de tra­vail de chaque sala­rié pour favo­ri­ser leur inser­tion ». C’est pour­quoi elle fait aujourd’­hui appel à la géné­ro­sité des inter­nautes.

 

 

 

Un bisou de la directrice à la clé

 

 

Les besoins sont très tech­niques : une « machine à bois à com­mande numé­rique », une « dégau­chis­seuse et une rabo­teuse avec un arbre de 500 mm », le renou­vel­le­ment des machines obso­lètes… et davan­tage de for­ma­tion pour les sala­riés qui se tournent vers l’Amafi et peuvent y trou­ver des débou­chés pro­fes­sion­nels.

 

L’association a 70 jours pour recueillir les 18 456 euros espé­rés. Et n’ou­blie pas d’of­frir des contre­par­ties à ses dona­teurs. Outre une déduc­tion fis­cale, chaque don s’ac­com­pagne en effet d’une gra­ti­fi­ca­tion, depuis une invi­ta­tion à l’i­nau­gu­ra­tion des machines jus­qu’à la réa­li­sa­tion d’un objet en bois per­son­na­lisé pour les plus géné­reux. Sans oublier un « bisou de la direc­trice » !

 

 

FM

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
2003 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.