Les travaux de piétonnisation du centre-ville de Grenoble lancés, la concertation se poursuit. Ou plutôt reprend. La ville en appelle au "dialogue public".

CVCM : après la concertation, place au dialogue public dès ce 18 mai

CVCM : après la concertation, place au dialogue public dès ce 18 mai

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pendant les travaux du projet de piétonnisation du centre-ville, dits Cœurs de ville, cœurs de métropole, la concertation se poursuit. C’est du moins le vœu affiché par la Métropole et la ville de Grenoble. Après une première phase de concertation (contestée), le vote du projet (contesté aussi), puis les différents recours en référé devant la justice (rejetés mais d’autres recours au fond doivent encore être jugés), place à une seconde phase de concertation, lancée un mois pile après le démarrage des travaux.

 

 

 

Alors que la contes­ta­tion conti­nue de plus belle sur fonds d’embouteillages, la Ville de Grenoble et la Métro conti­nuent d’en appe­ler au dia­logue public, mais cette fois de manière très cir­cons­crite. En fait, sec­teur par secteur.

 

Le sec­teur Grenette ouvre donc le bal ce jeudi 18 mai à 18 h 30 à l’angle des rues République et Lafayette où trois élus (l’ad­jointe aux espaces publics Lucille Lheureux, le conseiller muni­ci­pal Antoine Back et le vice-pré­sident de la Métro en charge des dépla­ce­ments Yann Mongaburu) iront à la ren­contre des Grenoblois pour un temps d’é­change. Sur quoi ? Sur « leurs attentes en matière d’a­mé­na­ge­ment des nou­veaux espaces pié­tons », indique la Ville. Même concer­ta­tion à la marge ven­dredi 19 mai à 18 h 30 place de Bérulle pour le sec­teur Brocherie-Chenoise.

 

Un « dialogue public » en plusieurs temps

 

 

Quant aux autres sec­teurs, ils sui­vront en juin pour un « dia­logue public » en plu­sieurs temps. Pour Grenette par exemple, après les échanges sur le pro­jet ce 18 mai, un autre temps est prévu le 6 juin. L’occasion d’é­chan­ger, cette fois, sur les « attentes d’a­mé­na­ge­ment » avant le retour sur le ter­rain, place Grenette le 17 juin, pour une phase dite de dia­logue et d’ob­ser­va­tions autour d’a­ni­ma­tions (!). Enfin, le 29 juin, place au retour sur obser­va­tions et à la défi­ni­tion du programme.

 

Le calen­drier sera par contre plus res­treint sur les sec­teurs Brocherie-Chenoise (deux dates), Millet (deux dates), Chavant-Victor-Hugo (deux dates) et Lakanal-Championnet-Bonne (une date).

 

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Plainte, contre-plainte… le torchon brûle entre la Ville de Grenoble et l’Alliance citoyenne

  FOCUS - À Grenoble, le torchon brûle entre la Ville et l'Alliance citoyenne depuis l'intrusion de l'association dans les locaux de Grenoble Habitat, bailleur Lire plus

Subventions aux associations : à Grenoble, le Printemps républicain remonte au créneau

  EN BREF - Faute de charte de la laïcité, le Printemps républicain milite à Grenoble pour la mise en place d'un conseil local des Lire plus

Le maire de Grenoble Eric Piolle annonce l'arrêt de tous les chantiers portés par la ville pour éviter la propagation de l'épidémie de covid-19.
Le maire de Grenoble suspend tous les chantiers portés par la Ville pour éviter la propagation de l’épidémie

  FIL INFO - Le maire de Grenoble Éric Piolle annonce l'arrêt de tous les chantiers portés par la Ville pour éviter la propagation de Lire plus

En 2020, la Métropole de Grenoble entend limiter l'affichage publicitaire à un format de 4m2 maxi. Et limiter l'emprise du numérique.
Affichage publicitaire dans l’agglomération grenobloise : coup de balai en 2020 ?

DÉCRYPTAGE - Demain, la Métropole de Grenoble aura-t-elle un seul et unique règlement local de la publicité ? Et surtout sur quel modèle ? Celui Lire plus

TéléGrenoble est autorisée à émettre jusqu'en 2025. Le CSA lui a renouvelé le sésame sans s'interroger sur un modèle maintenu à grand coup d'argent public
TéléGrenoble va toucher 1,425 million d’euros sur trois ans de la Ville de Grenoble et de la Métro

EN BREF - Pendant trois ans, la Métro va verser chaque année 375 000 euros à TéléGrenoble, la Ville de Grenoble près de 100 000 Lire plus

La ville de Grenoble a-t-elle fait une fleur au président de l'union de quartier rive droite ? Un élu de l'opposition croit y voir un délit de favoritisme.
La Ville de Grenoble vend 50 m2 de terrain au prix de 5 000 euros : régularisation ou favoritisme ?

FIL INFO - La vente par la Ville de Grenoble au président de l’union de quartier rive droite, de 50 m2 de terrain au prix Lire plus

Flash Info

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin