Dernière ligne droite pour les mythes et légendes revisités par les Détours de Babel

sep article

REPORTAGE VIDÉO – Le festival des Détours de Babel qui bat son plein depuis déjà une quinzaine de jours amorce sa dernière semaine d’exploration musicale des « mythes et des légendes » de toutes origines. Une édition 2017 pleine de découvertes ou de talents confirmés qui, à travers déjà plus de 80 concerts, a su, une nouvelle fois, trouver son public en Isère.

 

 

 

Voodoo Jazz Trio. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Voodoo Jazz Trio. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Nous avons eu, à l’oc­ca­sion de cette 7édi­tion, des grands moments de musiques du monde, de musique élec­tro et de musique contem­po­raine ; autant de ren­dez-vous incon­tour­nables », se féli­cite Benoît Thiebergien, direc­teur du fes­ti­val des Détours de Babel dont lédi­tion 2017 bat son plein depuis le 17 mars.

 

Le fes­ti­val entre, cette semaine, dans sa der­nière ligne droite. L’occasion pour son direc­teur de faire un tout pre­mier bilan d’un évé­ne­ment où le public n’a pas boudé son envie de décou­verte au cours des quelque 90 concerts pro­gram­més sur 38 sites isé­rois.

 

 

Un première dans le quartier Très-Cloîtres

 

 

« Nous avons sou­haité cette année inves­tir le quar­tier Très-Cloîtres et ima­gi­ner en faire un brunch, à l’i­mage de ce que nous fai­sions jus­qu’a­lors au Musée dau­phi­nois », explique Benoît Thiebergien, ren­con­tré au cours du der­nier brunch* du fes­ti­val. Un ren­dez-vous inti­miste qui se dérou­lait, pour la deuxième fois consé­cu­tive ce dimanche 2 avril, dans le majes­tueux cadre du Musée dau­phi­nois.

 

Au final, ces évé­ne­ments convi­viaux ont ren­con­tré un franc suc­cès. « Un moment pré­cieux du fes­ti­val » qui, chaque dimanche, per­met en une jour­née d’ap­pré­hen­der quelques-unes des dif­fé­rentes esthé­tiques pro­po­sées au public.

 

Mais quoi de mieux que quelques images en forme de flash-back gla­nées au cours de ces trois dimanches ?

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

« Nous avons eu de très belles réussites »

 

 

S’il sou­ligne le suc­cès de concerts « qui ont mar­qué les esprits », notam­ment Planets ! de Jeff Mills avec l’Orchestre natio­nal de Lyon qui s’est joué à gui­chets fer­més, Benoît Thibergien relève le « résul­tat éton­nant » des chan­tiers avec les appels à pro­jets de jeunes créa­teurs. « Nous avons eu des révé­la­tions de jeunes musi­ciens com­po­si­teurs qui ont pro­posé des pro­jets tout à fait sur­pre­nants. Nous avons eu là de très belles réus­sites », se féli­cite le direc­teur. Qui revient sur les points mar­quants de ces Détours de Babel 2017.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

Encore une semaine de mythes et de légendes

 

 

Pour autant, si vous n’a­vez pas encore pu vous rendre à l’un des concerts pro­po­sés, rien n’est perdu puisque le fes­ti­val ne fer­mera ses portes que ce ven­dredi 7 avril avec sa soi­rée de clô­ture. L’occasion cette semaine encore de décou­vrir l’une des nou­veau­tés de l’é­di­tion 2017 : le ciné-concert, avec Metropolis le fameux film de Fritz Lang où sera revi­sité le mythe de la cité du futur à tra­vers les ordi­na­teurs et machines musi­cales du groupe Actuel Remix.

 

À moins que vous ne déci­diez de ne pas suc­com­ber aux chants d’Orphée aux ani­maux ou encore de retrou­ver King Kong, le singe géant du film de Ernest B. Schoedsack à tra­vers une autre séance de ciné-concert avec la créa­tion musi­cale de Raoul Lay et de son Ensemble Télémaque.

 

 

Joël Kermabon

 

 

* Brunch : durant une jour­née, concerts, spec­tacles, per­for­mances, ins­tal­la­tions artis­tiques se répar­tissent dans dif­fé­rents espaces du lieu d’accueil. Une manière de pro­po­ser un che­mi­ne­ment libre des par­cours musi­caux.

 

commentez lire les commentaires
2194 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Vraiment dépay­sant ce fes­ti­val avec ces musiques et ces artistes étranges pour notre culture par­fois si mono­li­tique. Merci aux Détours de Babel de nous ouvrir l’es­prit pen­dant ces 3 semaines. Et conti­nuez les Brunches, c’est super 😉

    sep article