Auvergne-Rhône-Alpes débloque 750 000 euros pour l’hébergement touristique régional

sep article



Avec 180 millions de nuitées et 3,3 millions de lits touristiques, Auvergne – Rhône-Alpes (Aura) est la deuxième région touristique de la première destination mondiale. Un secteur à haut potentiel dont l’attractivité va se voir renforcée avec la mise en place par la Région de nouveaux dispositifs dotés d’un montant global de 750 000 euros.

 

 

« La qua­lité de l’hébergement occupe une place pré­pon­dé­rante dans l’effort d’attractivité et de com­pé­ti­ti­vité des éta­blis­se­ments tou­ris­tiques », expose la région Auvergne-Rhône-Alpes. À tra­vers ces nou­veaux dis­po­si­tifs, la col­lec­ti­vité apporte un fort sou­tien à l’investissement qui, l’es­père-t-elle, devrait per­mettre aux éta­blis­se­ments tou­ris­tiques régio­naux de « gagner en qua­lité et de s’adapter davan­tage à l’évolution des attentes ».

 

 

Inciter les hébergeurs à adopter une démarche commerciale

 

Pour atteindre cet objec­tif, Nicolas Daragon, vice-pré­sident en charge du tou­risme et du ther­ma­lisme à la Région, compte agir sur plu­sieurs leviers. En pre­mier lieu, et en préa­lable à tout inves­tis­se­ment, figure l’in­gé­nie­rie afin de sécu­ri­ser les pro­jets et d’encourager les héber­geurs à avoir « une vision stra­té­gique à moyen et long terme ».

 

Suivent les aides à l’in­ves­tis­se­ment qui, la Région l’as­sure, « per­met­tront de déve­lop­per l’offre d’hébergement en adé­qua­tion avec les attentes des clien­tèles et [d”] en accroître la com­pé­ti­ti­vité ». Autre levier et non des moindres, la pro­fes­sion­na­li­sa­tion du sec­teur per­met­tra, quant à elle, d’a­mé­lio­rer la per­for­mance des entre­prises et leur capa­cité à s’adapter à leur nou­vel envi­ron­ne­ment. En par­ti­cu­lier en ce qui concerne la “digi­ta­li­sa­tion” de l’économie.

 

Enfin et sur­tout, il convien­dra d’a­gir sur la com­mer­cia­li­sa­tion et la pro­mo­tion, avec tou­jours en ligne de mire l’objectif d’inciter les héber­geurs à adop­ter une démarche com­mer­ciale active. Comment ? « En inté­grant les enjeux d’image des des­ti­na­tions par le biais des actions d’Auvergne – Rhône-Alpes tou­risme », pro­pose la col­lec­ti­vité.

 

 

L’hébergement, principal pourvoyeur d’emplois de l’économie touristique

 

 

Parmi les struc­tures qui pour­ront béné­fi­cier de ces nou­veaux dis­po­si­tifs, figurent les éta­blis­se­ments de type « héber­ge­ments col­lec­tifs » tels les centres de vacances et centres d’accueil pour enfants, les auberges de jeu­nesse, les centres inter­na­tio­naux de séjours, les vil­lages et mai­sons fami­liales de vacances et les gîtes de groupes.

 

Autres béné­fi­ciaires annon­cés : les refuges de mon­tagne, l’hô­tel­le­rie indé­pen­dante et de plein air – comme les cam­pings et parcs rési­den­tiels de loi­sirs (PRL) – ainsi que les héber­ge­ments hybrides.

 

Composante clé et pivot du sec­teur du tou­risme, l’héber­ge­ment génère en Auvergne – Rhône-Alpes 80 % des inves­tis­se­ments tou­ris­tiques, soit près de 1,2 mil­liard d’eu­ros. Il repré­sente le pre­mier poste de dépenses du sec­teur et est, à ce titre, le prin­ci­pal pour­voyeur d’emplois de l’économie tou­ris­tique au niveau régio­nal.

 

JK

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1789 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.