Présidentielle : les élus de montagne interpellent les candidats sur la couverture numérique

sep article

L’association nationale des élus de montagne (Anem) interpelle les candidats à l’élection présidentielle. Marie-Noëlle Battistel, sa présidente, et Annie Genevard, la secrétaire générale, demandent l’élaboration d’un « plan France mobile » pour une couverture numérique des territoires de montagne. 

 

 

 

La mon­tagne s’invite dans le débat poli­tique. À quelques semaines du pre­mier tour de l’élection pré­si­den­tielle, l’association natio­nale des élus de la mon­tagne (Anem) inter­pelle les can­di­dats sur leur pro­jet de cou­ver­ture numé­rique (télé­pho­nie et inter­net mobiles) des ter­ri­toires alpins. Dans un com­mu­ni­qué de presse en date du 27 mars, Marie-Noëlle Battistel, dépu­tée de l’Isère et pré­si­dente de l’association, et Annie Genevard, dépu­tée du Doubs et secré­taire géné­rale, font ainsi part de « l’urgence d’une cou­ver­ture numé­rique inté­grale de la mon­tagne ».

 

 

 

« Un Plan France Mobile »

 

 

L’Anem demande l’adoption d’un « Plan France Mobile », pré­voyant notam­ment « la redé­fi­ni­tion des zones blanches, l’accélération de la cou­ver­ture du ter­ri­toire en télé­pho­nie et à l’Internet mobiles, en phase avec les tech­no­lo­gies, les usages et les attentes des uti­li­sa­teurs ». 

 

L’association des élus de mon­tagne réclame aussi « la rené­go­cia­tion des licences de télé­pho­nie mobile, en condi­tion­nant l’attribution de celles-ci au res­pect d’un cahier des charges pre­nant en compte l’aménagement du ter­ri­toire et conte­nant des obli­ga­tions de résul­tat en matière de cou­ver­ture mobile du ter­ri­toire et pas seule­ment de la popu­la­tion ».

 

À tra­vers ce plan, les élus de la mon­tagne sou­haitent éga­le­ment « l’élaboration d’un plan d’urgence et de soli­da­rité natio­nale, dédié au 1 % de la popu­la­tion repré­sen­tant 7 % du ter­ri­toire qui ne sera pas cou­vert en 4G par les opé­ra­teurs qui se sont enga­gés, par anti­ci­pa­tion, à des­ser­vir 99 % de la popu­la­tion en 4G, d’ici fin 2018 ». Ils demandent, enfin, « le lan­ce­ment d’expérimentations et de tests de déploie­ment de la tech­no­lo­gie 5G en lien avec les objets connec­tés, dans plu­sieurs ter­ri­toires de mon­tagne ».

 
MM 

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2036 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.