Festival Eco Bifurkations – ESS” Aimons Capuche : de l’éco-construction à la transition citoyenne

sep article



DIAPORAMA PHOTO – La première édition du festival Eco Bifurkations – ESS” Aimons Capuche a eu lieu ce dimanche 12 mars dans le futur écoquartier Flaubert. Ateliers participatifs, expositions, conférences, concerts, spectacles… L’évènement a rassemblé environ un millier de personnes autour de démarches d’éco-construction et d’initiatives dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. Retour en images.

 

 

 

Première édition du festival ECO Bifurkations - ESS' Aimons Capuche dans le futur écoquartier Flaubert. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

La com­pa­gnie l’Envol pré­sente une « farce médié­vale tous publics » devant Terra Nostra. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

« C’est une démons­tra­tion très concrète de ce que sera ce quar­tier », s’en­thou­siasme René de Ceglié, conseiller muni­ci­pal de la Ville de Grenoble, en charge du sec­teur 4.

 

Organisé par les équipes du lieu cultu­rel La Bifurk et de l’Accorderie – qui vise à lut­ter contre la pau­vreté et l’exclusion et à favo­ri­ser la mixité sociale –, le fes­ti­val Eco Bifurkations - ESS” Aimons Capuche croise plu­sieurs enjeux, selon l’élu.

 

Entendez les enjeux éco­no­miques, sociaux et envi­ron­ne­men­taux, avec comme maître-mot la tran­si­tion, à l’i­mage de La Biennale des villes en tran­si­tion, qui s’est tenue à Grenoble du 9 au 12 mars. « Cette tran­si­tion éco­lo­gique ne peut pas­ser que par la tran­si­tion citoyenne, où les citoyens deviennent des acteurs et des cocréa­teurs. »

 

La pre­mière édi­tion a ainsi réuni, ce dimanche 12 mars à la Bifurk, un mil­lier de per­sonnes. Ateliers scien­ti­fiques et ludiques autour de la terre ou de l’éco-construc­tion, confé­rences thé­ma­tiques, visite de Terra Nostra, mai­son des­ti­née à pré­sen­ter le pro­jet du futur quar­tier en tran­si­tion Flaubert… Sans oublier des spec­tacles et une per­for­mance de batu­cada (ensemble de per­cus­sions qui animent la samba). Un riche pro­gramme qui avait de quoi satis­faire le public curieux.

 

 

 

La place Flaubert, « place de la transition »

 

 

L’objectif prin­ci­pal de cet évé­ne­ment inter-asso­cia­tif ? « Faire connaître le réseau des acteurs déve­lop­pe­ment durable et soli­daire et valo­ri­ser le futur éco­quar­tier Flaubert. » Mais aussi « faire se croi­ser des gens qui ne se croisent pas tou­jours », selon le conseiller muni­ci­pal en charge du sec­teur. « Le suc­cès de cet évè­ne­ment est dans la diver­sité du public : ici, on voit des jeunes de la Bifurk, les gens des quar­tiers, des asso­cia­tions… »

 

Première édition du festival ECO Bifurkations - ESS' Aimons Capuche dans le futur écoquartier Flaubert. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Atelier d’éco-construc­tion. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Lors du fes­ti­val, le mot « tran­si­tion » revient sou­vent. De quoi s’a­git-il ? « La tran­si­tion telle qu’on la pré­sente est un concept, explique René de Ceglié, mais il faut le tra­duire, le com­prendre pour ensuite agir. […] En plus de la notion de vivre-ensemble, il y a une autre notion qui me tient à cœur : faire ensemble. »

 

Le mot « tran­si­tion » dans la bouche de tous les élus poli­tiques de la majo­rité, ces der­niers jours, sera-t-il adopté par les Grenoblois et, notam­ment, par les futurs habi­tants de l’é­co­quar­tier Flaubert ? Peut-être, car une « place de la tran­si­tion » pour­rait y voir le jour. « La place Flaubert est un sym­bole pour moi, confie l’élu. Ici, on parle beau­coup de tran­si­tion. Pour moi, c’est donc la place de la tran­si­tion. » Le nom de la future place devrait tou­te­fois faire l’ob­jet d’une concer­ta­tion. Histoire de res­ter dans l’es­prit de (é)co-construction citoyenne…

 

 

Retour en images sur la jour­née du fes­ti­val.

 

 

 

 

Texte et pho­tos : Yuliya Ruzhechka

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2950 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.