Pour dénoncer la corruption des élus et réclamer plus de transparence, Stop corruption appelle à se rassembler chaque dimanche jusqu'au 23 avril.

3e rassemblement Stop corruption : tenir jusqu’à la présidentielle

3e rassemblement Stop corruption : tenir jusqu’à la présidentielle

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le 26 février dernier, à l’initiative de Nuit debout et Solidaires Isère, ils étaient une centaine à s’être rassemblés place Victor-Hugo à Grenoble pour dénoncer la corruption des élus et réclamer plus de transparence et de moralisation dans la vie publique. Rebelote ce 5 mars où, sous une pluie battante, sans avoir battu le rappel des troupes dans les médias ou par voie de tracts, une trentaine de militants se sont retrouvés pour prolonger le mouvement Stop Corruption.

 

 

Pas ques­tion pour autant de bais­ser les bras. Rebelote donc ce dimanche 12 mars, tou­jours à 15 h 30, tou­jours place Victor Hugo. Avec un objec­tif : tenir le rythme heb­do­ma­daire jus­qu’au 23 avril et le pre­mier tour de la pré­si­den­tielle pour exi­ger, notam­ment, le retrait de l’a­men­de­ment assou­plis­sant les règles de pres­crip­tion pour les infrac­tions financières.

 

Mouvement Stop Corruption : lettre aux élus. Capture d'écran

Pour lire lire la lettre, cli­quer sur le document.

Dans le col­li­ma­teur de ce mou­ve­ment de citoyens enga­gés, qui se décrit comme « apar­ti­san », un amen­de­ment pré­senté par le Garde des Sceaux et voté par le Sénat qui modi­fie le délai de pres­crip­tion pénale pour les infrac­tions dites « occultes » ou « dissimulées ».

 

Alors que le délai de pres­crip­tion, de 12 ans maxi­mum, cou­rait jusque-là à par­tir de la décou­verte du délit, il courra désor­mais à par­tir du moment où le délit a été commis.

 

« Dès lors, il est évident que cet amen­de­ment a été adopté dans l’u­nique but de mettre à l’abri ceux d’entre vous qui se sont, au cours de leur man­dat, ren­dus cou­pables de détour­ne­ments de fonds publics, abus de biens sociaux, fraude fis­cale, prise illé­gale d’in­té­rêts et autres tra­fics d’in­fluence », sou­ligne la coor­di­na­tion natio­nale dans une lettre ouverte aux élus.

 

Outre le retrait de cet amen­de­ment, la coor­di­na­tion réclame plus de trans­pa­rence : « les élus devront jus­ti­fier de leurs dépenses et les publier sur le site inter­net des assem­blées concer­nées », sou­ligne le mou­ve­ment, qui réclame éga­le­ment le « retrait immé­diat et irré­ver­sible de la vie poli­tique de tous les élus condam­nés pour des infrac­tions occultes ou dissimulées ».

 

 

PC

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

FIL INFO Hôtel de Ville de Grenoble Crédit Joël Kermabon
Grand débat national : Grenoble fait le service minimum

FIL INFO – La Ville de Grenoble contribuera, a minima, au grand débat national voulu par Emmanuel Macron. Mise à disposition jusqu’au 15 mars de « cahiers Lire plus

En question : les conditions de passation du marché de modernisation des services municipaux de Fontaine déjà pointées par la chambre régionale des comptes.
Fontaine épinglée par les magistrats financiers : des habitants réclament des comptes

FIL INFO - Alors que la chambre régionale des comptes a épinglé la gestion de la commune de Fontaine et que le parquet national financier Lire plus

Eric Piolle à la conférence de presse du 18 janvier 2018 © Anaïs Mariotti
Honnis hier par les écologistes, les Jeux olympiques se parent de toutes les vertus à Grenoble

DÉCRYPTAGE - Les Jeux olympiques se sont, à la faveur du cinquantenaire des JO de Grenoble, parés de toutes les vertus. Un mouvement à la Lire plus

Municipales à Grenoble : l'investiture LR quasi assurée à Alain Carignon, le sénateur Michel Savin appelle à un large rassemblement pour faire contrepied.
Michel Savin prend en charge la thématique “sport” de François Fillon

Patrick Stefanini, le directeur de campagne de François Fillon, et Pierre Darnon, le président du Conseil national de la société civile, ont annoncé, entre autres Lire plus

L'encadrement du lobbying à Bruxelles va-t-il être durci ? La députée européenne Sylvie Guillaume, ce soir à Sciences Po, plaide en ce sens.
Lobbying : la députée européenne Sylvie Guillaume plaide pour plus de transparence

TROIS QUESTIONS À - Pour rendre plus transparents le rôle et les influences joués par les lobbies sur les institutions européennes, un registre est en Lire plus

Denis Dupré, enseignant chercheur à Grenoble et ancien banquier, dénonce l'évasion fiscale. Sa pétition en ligne a réuni 112.000 signatures. Image extraite du documentaire « évasion fiscale, le hold-up du siècle" de Xavier Harel.
Un Grenoblois se bat pour rendre transparente l’évasion fiscale

FOCUS - Chaque année, entre 40 et 60 milliards d’euros de bénéfices des entreprises échappent à l’impôt. Rendre transparente l’évasion fiscale ? C’est ce que Lire plus

Flash Info

|

26/10

10h13

|

|

26/10

9h00

|

|

25/10

19h42

|

|

25/10

11h46

|

|

24/10

9h44

|

|

23/10

15h18

|

|

22/10

8h00

|

|

21/10

19h40

|

|

20/10

18h24

|

|

20/10

17h45

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin