La Région du goût : Wauquiez inaugure la marque de la Région au Salon de l’agriculture

sep article

Notre indépendance c

« La Région du goût », tel est à la fois le slogan et le nom de la “marque” Auvergne-Rhône-Alpes. C’est au Salon de l’agriculture qui se tient actuellement à Paris que Laurent Wauquiez, président de la Région, a présenté le 28 février cette nouvelle marque régionale.

 

 

« Avec 3,1 mil­lions d’hectares de sur­face agri­cole utile, 63 000 fermes sur le ter­ri­toire, 116 000 emplois per­ma­nents et un bas­sin de près de 8 mil­lions de consom­ma­teurs, Auvergne – Rhône-Alpes est une véri­table ferme régio­nale qui tra­vaille en lien avec un tissu dense d’entreprises agro-ali­men­taires repré­sen­tant plus de 40 000 emplois », fait savoir le Conseil régio­nal dans son com­mu­ni­qué de lan­ce­ment.

 

Le président de Région Laurent Wauquiez et la vice-présidente Émilie Bonnivard durant l'inauguration au Salon de l'agriculture de la marque régionale. DR

Le pré­sident de Région Laurent Wauquiez et la vice-pré­si­dente Émilie Bonnivard durant l’i­nau­gu­ra­tion au Salon de l’a­gri­cul­ture de la marque régio­nale. DR

 

Pour Laurent Wauquiez, La Région du goût « vise à offrir à nos agri­cul­teurs et à nos entre­prises davan­tage de débou­chés dans un très beau bas­sin de consom­ma­tion, affir­mant ainsi notre volonté de sou­te­nir avec fierté les pro­duits sur le mar­ché régio­nal, mais aussi au-delà, en France et à l’export. »

 

 

 

Tous les secteurs de l’agroalimentaire seront représentés

 

 

La vice-pré­si­dente de la Région char­gée de l’a­gri­cul­ture veut, pour sa part, mettre en avant le carac­tère éco­lo­gique de la marque. « La marque offre la garan­tie entre le pro­duc­teur et le consom­ma­teur d’un cir­cuit d’approvisionnement plus court géo­gra­phi­que­ment, res­pec­tant ainsi les prin­cipes de déve­lop­pe­ment durable », assure-t-elle

 

La Région du goût concer­nera tous les sec­teurs agroa­li­men­taires de la Région. Du sucré au salé, en pas­sant par les viandes et volailles, les fruits et légumes, les fro­mages ou encore les vins, alcools et spi­ri­tueux. La Région détaille encore une cin­quan­taine d’en­tre­prises ou de pro­duc­teurs qui, écrit-elle, « témoignent déjà d’un vif inté­rêt » pour sa démarche.

 

Attention au distinguo subtil entre les produits « produits ici » et ceux « fabriqués ici ». DR

Attention au dis­tin­guo sub­til entre les pro­duits « pro­duits ici » et ceux « fabri­qués ici ». DR

 

La marque serait éga­le­ment popu­laire auprès des sur­faces de dis­tri­bu­tion. « La Fédération du com­merce et de la dis­tri­bu­tion Auvergne-Rhône-Alpes et les enseignes adhé­rentes (Casino, Carrefour Market, Cora, Auchan, Système U) ont una­ni­me­ment décidé de sou­te­nir la démarche “La Région du Goût” menée par la Région Auvergne – Rhône-Alpes,
tout comme les maga­sins pri­meurs Cerise et Potiron », font ainsi savoir les ser­vices de la Région.

 

 

L’Isère aussi « se vend » au Salon de l’agriculture

 

 

Robert Duranton, vice-président du Conseil départemental en charge de l'agriculture, au Salon de l'agriculture de Paris. © CD38

Robert Duranton, vice-pré­sident du Conseil dépar­te­men­tal en charge de l’a­gri­cul­ture, au Salon de l’a­gri­cul­ture de Paris. © CD38

Le Conseil dépar­te­men­tal de l’Isère pro­fite lui aussi du Salon de l’a­gri­cul­ture pour mettre en avant son propre patri­moine agroa­li­men­taire. Et ne manque pas de le faire savoir, cla­mant dans son com­mu­ni­qué que « l’Isère se vent au Salon de l’a­gri­cul­ture », avec la pré­sence d’une « délé­ga­tion isé­roise en force. »

 

« Nous devons faire mieux connaître notre agri­cul­ture et la valo­ri­ser afin d’aider les agri­cul­teurs à mieux cap­ter la valeur ajou­tée. Nous sommes ici à Paris en VRP de l’Isère ! », déclare notam­ment Robert Duranton, vice-Président du Département en charge de l’agriculture.

 

 

 

Concurrence… ou complémentarité ?

 

 

Et le Département de rap­pe­ler l’exis­tence de sa propre marque ter­ri­to­riale, Alpes Is(h)ere, « dont l’un des piliers d’ac­tion est l’a­gri­cul­ture ». « L’année 2017 verra un plan d’actions glo­bal accom­pa­gner la pro­mo­tion des pro­duits isé­rois dans le but d’accroitre leur noto­riété et sti­mu­ler les ventes », indique le Conseil dépar­te­men­tal.

 

Et pour ceux qui craignent une concur­rence entre la marque régio­nale et les marques ter­ri­to­riales de cer­tains dépar­te­ments de la Région ? « La marque régio­nale agro-ali­men­taire se veut une démarche com­plé­men­taire des marques ter­ri­to­riales exis­tantes », s’empresse de les ras­su­rer le Conseil régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes.

 

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
3351 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.