La Région du goût : Wauquiez inaugure la marque de la Région au Salon de l’agriculture

sep article

« La Région du goût », tel est à la fois le slogan et le nom de la “marque” Auvergne-Rhône-Alpes. C’est au Salon de l’agriculture qui se tient actuellement à Paris que Laurent Wauquiez, président de la Région, a présenté le 28 février cette nouvelle marque régionale.

 

 

« Avec 3,1 millions d’hectares de surface agricole utile, 63 000 fermes sur le territoire, 116 000 emplois permanents et un bassin de près de 8 millions de consommateurs, Auvergne – Rhône-Alpes est une véritable ferme régionale qui travaille en lien avec un tissu dense d’entreprises agro-alimentaires représentant plus de 40 000 emplois », fait savoir le Conseil régional dans son communiqué de lancement.

 

Le président de Région Laurent Wauquiez et la vice-présidente Émilie Bonnivard durant l'inauguration au Salon de l'agriculture de la marque régionale. DR

Le président de Région Laurent Wauquiez et la vice-présidente Émilie Bonnivard durant l’inauguration au Salon de l’agriculture de la marque régionale. DR

 

Pour Laurent Wauquiez, La Région du goût « vise à offrir à nos agriculteurs et à nos entreprises davantage de débouchés dans un très beau bassin de consommation, affirmant ainsi notre volonté de soutenir avec fierté les produits sur le marché régional, mais aussi au-delà, en France et à l’export. »

 

 

 

Tous les secteurs de l’agroalimentaire seront représentés

 

 

La vice-présidente de la Région chargée de l’agriculture veut, pour sa part, mettre en avant le caractère écologique de la marque. « La marque offre la garantie entre le producteur et le consommateur d’un circuit d’approvisionnement plus court géographiquement, respectant ainsi les principes de développement durable », assure-t-elle

 

La Région du goût concernera tous les secteurs agroalimentaires de la Région. Du sucré au salé, en passant par les viandes et volailles, les fruits et légumes, les fromages ou encore les vins, alcools et spiritueux. La Région détaille encore une cinquantaine d’entreprises ou de producteurs qui, écrit-elle, « témoignent déjà d’un vif intérêt » pour sa démarche.

 

Attention au distinguo subtil entre les produits « produits ici » et ceux « fabriqués ici ». DR

Attention au distinguo subtil entre les produits « produits ici » et ceux « fabriqués ici ». DR

 

La marque serait également populaire auprès des surfaces de distribution. « La Fédération du commerce et de la distribution Auvergne-Rhône-Alpes et les enseignes adhérentes (Casino, Carrefour Market, Cora, Auchan, Système U) ont unanimement décidé de soutenir la démarche “La Région du Goût” menée par la Région Auvergne – Rhône-Alpes,
tout comme les magasins primeurs Cerise et Potiron », font ainsi savoir les services de la Région.

 

 

L’Isère aussi « se vend » au Salon de l’agriculture

 

 

Robert Duranton, vice-président du Conseil départemental en charge de l'agriculture, au Salon de l'agriculture de Paris. © CD38

Robert Duranton, vice-président du Conseil départemental en charge de l’agriculture, au Salon de l’agriculture de Paris. © CD38

Le Conseil départemental de l’Isère profite lui aussi du Salon de l’agriculture pour mettre en avant son propre patrimoine agroalimentaire. Et ne manque pas de le faire savoir, clamant dans son communiqué que « l’Isère se vent au Salon de l’agriculture », avec la présence d’une « délégation iséroise en force. »

 

« Nous devons faire mieux connaître notre agriculture et la valoriser afin d’aider les agriculteurs à mieux capter la valeur ajoutée. Nous sommes ici à Paris en VRP de l’Isère ! », déclare notamment Robert Duranton, vice-Président du Département en charge de l’agriculture.

 

 

 

Concurrence… ou complémentarité ?

 

 

Et le Département de rappeler l’existence de sa propre marque territoriale, Alpes Is(h)ere, « dont l’un des piliers d’action est l’agriculture ». « L’année 2017 verra un plan d’actions global accompagner la promotion des produits isérois dans le but d’accroitre leur notoriété et stimuler les ventes », indique le Conseil départemental.

 

Et pour ceux qui craignent une concurrence entre la marque régionale et les marques territoriales de certains départements de la Région ? « La marque régionale agro-alimentaire se veut une démarche complémentaire des marques territoriales existantes », s’empresse de les rassurer le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

 

 

 

FM

 

 

commentez lire les commentaires
2800 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.