Après Macron, des Isérois mobilisés à Lyon pour Mélenchon et Le Pen

sep article



Lyon, capitale… des candidats. Emmanuel Macron “marchait” déjà sur Lyon à l’occasion d’un meeting, ce samedi 4 janvier. Ce dimanche, ce sont Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen qui occupent la scène, y compris médiatique. Encore une fois, des Isérois sont de la partie.

 

 

Particularité pour Jean-Luc Mélenchon : le dis­cours tenu à Lyon est retrans­mis à Paris via pro­jec­tion holo­gra­phique. Avantage d’a­voir recours à pareille tech­no­lo­gie : elle ne manque pas de faire par­ler d’elle.

 

 

 

Un car affrété par le Parti de gauche pour se rendre à Lyon

 

 

Mais les mili­tants gre­no­blois du Parti de Gauche avaient bel et bien l’in­ten­tion de voir leur héraut en chair et en os. La France insou­mise avait même affrété un car spé­cia­le­ment pour l’oc­ca­sion. « Nous devons être nom­breux au mee­ting du 5 février et prou­ver ainsi que plus de monde se déplace pour un mee­ting de JLM que de Macron ou de Le Pen », cla­maient les mili­tants.

 

 

Alain Dontaine, co-secré­taire du Parti de gauche 38, s’est réjouit de la mobi­li­sa­tion sur Twitter. « L’avenir en com­mun est devant nous », a‑t-il écrit sur la route qui le menait à la capi­tale des Gaules.

 

 

 

Mireille d’Ornano et Thibaut Monnier présents aux Assises du FN

 

 

Mireille d'Ornano prend la pose aux côtés de l'acteur Franck Lapersonne. - Photo extraite du compte Facebook de Mireille d'Ornano.

Mireille d’Ornano prend la pose aux côtés de l’ac­teur Franck Lapersonne. – Photo extraite du compte Facebook de Mireille d’Ornano.

Côté Front natio­nal, ce sont des « Assises pré­si­den­tielles » qui se tiennent à Lyon sur l’en­semble du week-end. Si Marine Le Pen a pris la parole à 15 heures, les mili­tants sont donc déjà sur place depuis samedi. Les élus isé­rois aussi.

 

Mireille d’Ornano, conseillère muni­ci­pale FN de Grenoble et ancienne can­di­date aux élec­tions muni­ci­pales, prend ainsi volon­tiers la pose sur Facebook aux côtés de Florian Philippot. Ou de l’ac­teur Franck Lapersonne, qui vient de décla­rer sa flamme au Front natio­nal.

 

Le secré­taire dépar­te­men­tal du Front natio­nal Isère pri­vi­lé­gie pour sa part Twitter, pour mieux relayer notam­ment le dis­cours pro­noncé ce 5 février par Nicolas Bay sur l’i­den­tité natio­nale. Parmi les incan­ta­tions du jour : « Non, M.Boubakeur ! Jamais nous n’ac­cep­te­rons de voir nos églises se trans­for­mer en mos­quées ! »

 

 

FM

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2263 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour
    Tendance à réécrire l« histoire.…..typique des par­tis d’ex­trême droite.
    Mais bon le racisme de gauche est aussi des­truc­teur et meur­trier.…..
    BENYOUB.A

    sep article