L’Université Savoie-Mont-Blanc lance sa fondation

sep article



FOCUS – Comme à l’accoutumée, Denis Varaschin, le président de l’Université Savoie-Mont-Blanc a présenté ses vœux aux enseignants, personnels, étudiants et amis de l’établissement, le 26 janvier dernier. Une cérémonie au cours de laquelle il a réaffirmé l’importance d’une alliance université-entreprise-territoire et a officiellement lancé la Fondation de l’USMB.

 

 

 

Denis Varaschin, président de l'Université Savoie Mont-Blanc @ Yannick Perrin

Denis Varaschin, pré­sident de l’Université Savoie-Mont-Blanc. @ Yannick Perrin

« En ce début d’année 2017, l’Université Savoie-Mont-Blanc a foi en l’avenir, son ave­nir » : c’est par ces quelques mots que Denis Varaschin, le pré­sident de l’USMB a ouvert, le jeudi 26 jan­vier, la tra­di­tion­nelle céré­mo­nie des vœux.

 

Dans un dis­cours pro­noncé devant près de 200 per­son­nels, étu­diants, par­te­naires et amis de l’établissement, il a ainsi réaf­firmé l’importance d’une uni­ver­sité tour­née vers son ter­ri­toire et les entre­prises ins­tal­lées. « Nous sommes une uni­ver­sité vivante, en mou­ve­ment […] par notre place dans l’alliance uni­ver­sité-entre­prises-ter­ri­toire por­tée par la Fondation Université Savoie-Mont-Blanc », a‑t-il expli­qué. « Il s’agira d’aller ensemble sur des pistes ori­gi­nales, voire ris­quées, tou­jours réso­lu­ment orien­tées vers l’avenir », a‑t-il ajouté.

 

 

 

« Une nouvelle alliance université-entreprises-territoire »

 

 

Annoncée dès le prin­temps 2015, la Fondation de l’Université Savoie-Mont-Blanc a ainsi été offi­ciel­le­ment pré­sen­tée lors de cette céré­mo­nie des vœux par sa direc­trice Catherine Gaillard et par Rachel Bocquet, ensei­gnante-cher­cheure à l’USMB et vice-pré­si­dente de la fon­da­tion. Forte de 13 membres fon­da­teurs, la struc­ture s’appuie sur l’université elle-même, le club des entre­prises de l’USMB, le Conseil Savoie Mont-Blanc et des entre­prises telles que Somfy, PSB Industries, Sopra Steria, Botanic, Salomon ou encore Pfeiffer Vacuum.

 

Elle « a voca­tion à faire émer­ger des pro­jets qui par­ti­ci­pe­ront au déve­lop­pe­ment d’une nou­velle alliance uni­ver­sité-entre­prises-ter­ri­toire, créa­trice de valeur par­ta­gée », explique-t-on sur le site inter­net de la Fondation.

 

La coopération université-entreprises-terriroire au coeur des différents discours de cette cérémonie des voeux. @ Yannick Perrin

La coopé­ra­tion uni­ver­sité-entre­prises-ter­ri­roire au cœur des dif­fé­rents dis­cours de cette céré­mo­nie des vœux. @ Yannick Perrin

 

Son objec­tif « est de fédé­rer les ensei­gnants, les cher­cheurs, les diri­geants, les acteurs du ter­ri­toire autour de pro­jets emblé­ma­tiques, uniques et dif­fé­ren­ciants, cocons­truits sur des thé­ma­tiques d’avenir », peut-on éga­le­ment y lire.

 

 

 

Quatre projets déjà à l’étude

 

 

En d’autres termes, il s’agira comme l’explique Catherine Gaillard, de « mettre en place de nou­velles for­ma­tions pour les métiers de demain et des for­ma­tions tout au long de la vie, d’accélérer la crois­sance et le déve­lop­pe­ment des infra­struc­tures ».

 

 

Le site internet de la Fondation de l'Université Savoie Mont-Blanc. @ Fondation de l'USMB

Le site inter­net de la Fondation de l’Université Savoie Mont-Blanc. @ Fondation de l’USMB

Même si pour l’heure rien n’est fina­lisé, quatre pro­jets sont d’ores et déjà à l’étude. « Le pre­mier inti­tulé “rebon­dir” pro­pose d’amplifier l’offre de for­ma­tion tout au long de la vie. Le second “res­pire” concerne la réno­va­tion et la réha­bi­li­ta­tion de l’ensemble du cam­pus », détaille Catherine Gaillard. Les deux der­niers s’attacheront à offrir « une nou­velle méthode d’apprentissage et de for­ma­tion » et à « ouvrir le méso­centre de cal­cul et de sto­ckage aux entre­prises indus­trielles », ajoute la direc­trice de la Fondation.

 

 

 

Un doublon avec le club des entreprises ?

 

 

Pour ceux qui y ver­raient un dou­blon avec le Club des Entreprises de l’université, la réponse est una­nime. « Nous n’avons pas les mêmes objec­tifs entre le Club des Entreprises et la Fondation », affirme Olivier Salaun, pré­sident du Groupe PSB Industries, du Club des Entreprises et de la Fondation USMB. Même son de cloche du côté de Marina Ferrari. « Il fal­lait don­ner davan­tage corps à cette coopé­ra­tion qui exis­tait déjà avec le club des entre­prises. C’est un tra­vail col­la­bo­ra­tif pour inven­ter l’université de demain », estime la vice-pré­si­dente du Conseil dépar­te­men­tal de Savoie en charge de l’Enseignement supé­rieur.

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2586 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.