Grand froid : extinction des feux avant délestage du réseau électrique

sep article

Notre indépendance c

L’éclairage des bâtiments patrimoniaux de la Ville comme la Tour Perret, Porte de France, les façades de la place Victor-Hugo et de la rue Chenoise est coupé jusqu’au mardi 24 janvier. Plus de lumières non plus sur le parking d’Alpexpo ou le long des voies sur berges. La ville de Grenoble veut montrer l’exemple alors qu’avec l’épisode de froid – des températures de – 15 °C sont attendues en plaine ces mercredi et jeudi – Gaz et Électricité de Grenoble met en garde contre des risques de coupure électrique sur le réseau.

 

 

Des déles­tages sont en effet à pré­voir dès ce mer­credi. Des cou­pures, de deux heures maxi­mum, pour­raient bien être effec­tuées sur le réseau durant les périodes de grande affluence, soit entre 8 et 13 heures ou entre 18 et 20 heures.

 

Car l’offre élec­trique ne suit plus. L’épisode de froid, même s’il n’est pas très long, met visi­ble­ment sous ten­sion le réseau de trans­port d’électricité (RTE, filiale d’EDF). Avec l’arrêt pro­vi­soire de plu­sieurs réac­teurs nucléaires, les capa­ci­tés de pro­duc­tion sont plu­tôt limi­tées. Et ce ne sont pas les impor­ta­tions d’électricité de pays voi­sins qui suf­fi­ront à rééqui­li­brer la balance.

 

 

Des mesures de bon sens

 

Les Grenoblois sont donc priés de limi­ter leur consom­ma­tion d’élec­tri­cité. Après avoir été exhor­tés à ne pas se jeter sur n’im­porte quel chauf­fage au bois pour cause de pol­lu­tion aux par­ti­cules fines, place aux moufles ?

 

Il y a plus simple. Pour l’ins­tant. GEG en a mis une couche dès la fin de la semaine der­nière. La ville de Grenoble vient d’en rajou­ter une autre. Des mesures de bon sens, mais qu’il semble tout aussi évident de rap­pe­ler. Déjà, évi­ter de faire tour­ner les appa­reils élec­triques style machines à laver aux heures pleines, soit sur les cré­neaux 8 – 10 heures et 18 – 20 heures. Éviter aussi de sur­chauf­fer les loge­ments : une tem­pé­ra­ture de 19 °C dans les pièces à vivre et 17 °C dans les chambres est tout à fait sup­por­table, même sans moufles. On peut aussi éteindre les appa­reils en veille ou fer­mer les volets pour conser­ver la cha­leur.

 

Si cou­pure il y a mal­gré tout, la Ville pré­voit d’ouvrir des lieux, non concer­nés par le déles­tage, où les habi­tants pour­ront se ras­sem­bler. Ce sera le cas à la mai­son des habi­tants Chorier-Berriat, à la mai­son des habi­tants centre-ville et au Patio, gale­rie de l’Arlequin.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
3027 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Je me suis aperçu après 3 ans que mes radia­teurs élec­triques en posi­tion hors gel chauffes a10*C , après avoir consul­ter la docu­men­ta­tion du pro­duit il est indi­qué :

    La tem­pé­ra­ture Hors Gel est pré­ré­glée à 7° C (±3° C) et ne peut pas être modi­fiée.

    Il est into­lé­rable que les construc­teurs vendent des radia­teurs haut de gamme valeur 990€ avec des tolé­rances telles quelles. Comment adop­ter des gestes éco­nomes en éner­gie quand les four­nis­seurs ne par­ti­cipent pas .

    Que repré­sente l action d éteindre les lam­pa­daires des quais par rap­port aux 100 de radia­teurs élec­triques en posi­tion HORSGEL qui chauffent des cha­lets de mon­tagne inoc­cu­pée si ce n’est que de la COM muni­ci­pale

    sep article
  2. Ok j’en­tends bien mais pour les per­sonnes por­teuse de han­di­cap ayant besoin de maté­riel élec­triques comme bou­teille d oxy­gène, lit médi­ca­li­sée etc.… com­ment comp­tez vous gérer ?
    Ca me sidère tout de même !!! Montrer l’exemple ?? C’est une blague ? On attend le pic de pol­lu­tion pour mettre les trans­ports en com­mun gra­tuit alors que c’é­tait une prio­rité poli­tique soit disant … et main­te­nant on nous coupe l’élec­tri­cité si il fait trop froid … étei­gnez plu­tôt la Metro qui brille de mille lumières chaque soir, les vitrines, les pan­neaux de pub, les décors de Noël dont tout le monde s’en fout chaque année , je paie pas EDF ou quic­quonque pour qu au moment où j’ai le plus besoin d’eux ils dis­pa­raissent … mon dieu je com­mence à haïr ma propre ville à cause de tout ca, c’est triste !

    sep article
    • Les déci­sions de cou­pure even­tuelles viennent de RTE qui assure le trans­port du cou­rant élec­trique à tra­vers toute la France. Ce n’est en aucun cas une déci­sion locale.
      Normalement, les per­sonnes ayant des dis­po­si­tifs médi­caux sen­sibles chez eux sont connues du dis­tri­bu­teur élec­trique et le cou­rant ne devrait pas y etre coupé (comme dans les hopi­taux, rési­dences per­sonnes âgées…)
      La ville de Grenoble fait ce qu’elle peut à son echelle pour dimi­nuer sa consom­ma­tion élec­trique, comme cha­cun peut le faire ; toutes ces actions s’a­joutent pour dimi­nuer les besoins et limi­ter les risques de cou­pure.

      sep article