Bascule de l’entrée des urgences : un franc succès malgré un contexte tendu

sep article
Vercors Music Festival du 4 au 7 juillet 2019 à Autrans

Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) s’est félicité, ce jeudi 12 janvier, de la réussite de l’opération de déplacement de l’entrée du service des urgences adultes dans la nuit du 10 au 11 janvier 2017. En effet, le temps de la durée des travaux de construction du Nouveau plateau technique (NPT), l’entrée ne se situe plus du côté Chartreuse mais en face de l’entrée du Samu, de l’autre côté de l’hôpital.

 

 

L’établissement hospitalier universitaire décrit une bascule d’autant plus réussie qu’elle s’est déroulée dans un contexte très tendu et délicat. L’hôpital avait en effet déclenché son dispositif « Hôpital sous tension » du fait de l’importante épidémie de grippe qui sévit actuellement. Un succès que la direction générale et la commission médicale du Chuga attribuent à l’ensemble du personnel des urgences « qui a fait preuve d’un grand professionnalisme » et a su adopter, au pied levé, « un nouveau mode de fonctionnement dans une période d’afflux de patients ».

 

Un meilleur accueil et une prise en charge optimisée des patients

 

L’occasion pour les équipes de mieux gérer les flux de patients. « Nous avons profité de cette délocalisation pour améliorer l’accueil et la prise en charge des patients et usagers des urgences, notamment en séparant les flux entre les patients arrivant couchés et les patients arrivant debout », explique Sandrine Brasselet, directrice du Pôle urgences et médecine aiguë au CHU Grenoble Alpes.

 

Mais pas seulement. Ce changement a aussi été mis à profit pour améliorer considérablement l’évaluation de l’état des patients à leur arrivée. « Nous avons également mis en place des box d’évaluation permettant aux professionnels soignants de faire un premier diagnostic dans des conditions de confidentialité, se félicite le docteur Paquier, responsable des urgences adultes nord. Ce nouvel accueil des urgences nous permet aujourd’hui de revoir notre organisation de travail. Celle-ci implique un vrai gain de temps dans le parcours de soin des patients. »

 

Maintenir un niveau d’excellence

 

Les autorités du Chuga en sont convaincues, le nouveau bâtiment ultra performant qui deviendra, à terme, le plateau technique dédié aux urgences et aux réanimations « permettra une prise en charge des urgences optimisée pour l’établissement de référence et de recours des hôpitaux de l’arc alpin ». L’an dernier, 700 polytraumatisés graves ont ainsi été accueillis au Trauma Center du Chuga. Un chiffre qui fait de ce service dédié aux urgences vitales le premier de France. « La construction de ce nouveau plateau technique permettra ainsi au Chuga de maintenir ce niveau d’excellence et d’améliorer encore la prise en charge des patients », conclut l’établissement.

 

JK

 

 

Le Chuga en quelques chiffres

 

L’activité du service des urgences du centre hospitalier universitaire, c’est près de 230 000 cas traités par le Samu, plus de 100 000 passages aux urgences, près de 5 000 interventions au bloc opératoire d’urgence, près de 2 000 sorties héliportées et plus de 1 000 déchocages par an en moyenne. Le tout pour traiter des urgences concernant les habitants d’un bassin de vie accueillant 2 millions de personnes.

 

commentez lire les commentaires
1155 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.