Bascule de l’entrée des urgences : un franc succès malgré un contexte tendu

sep article



Le Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes (Chuga) s’est félicité, ce jeudi 12 janvier, de la réussite de l’opération de déplacement de l’entrée du service des urgences adultes dans la nuit du 10 au 11 janvier 2017. En effet, le temps de la durée des travaux de construction du Nouveau plateau technique (NPT), l’entrée ne se situe plus du côté Chartreuse mais en face de l’entrée du Samu, de l’autre côté de l’hôpital.

 

 

L’établissement hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire décrit une bas­cule d’au­tant plus réus­sie qu’elle s’est dérou­lée dans un contexte très tendu et déli­cat. L’hôpital avait en effet déclen­ché son dis­po­si­tif « Hôpital sous ten­sion » du fait de l’importante épi­dé­mie de grippe qui sévit actuel­le­ment. Un suc­cès que la direc­tion géné­rale et la com­mis­sion médi­cale du Chuga attri­buent à l’en­semble du per­son­nel des urgences « qui a fait preuve d’un grand pro­fes­sion­na­lisme » et a su adop­ter, au pied levé, « un nou­veau mode de fonc­tion­ne­ment dans une période d’af­flux de patients ».

 

Un meilleur accueil et une prise en charge optimisée des patients

 

L’occasion pour les équipes de mieux gérer les flux de patients. « Nous avons pro­fité de cette délo­ca­li­sa­tion pour amé­lio­rer l’accueil et la prise en charge des patients et usa­gers des urgences, notam­ment en sépa­rant les flux entre les patients arri­vant cou­chés et les patients arri­vant debout », explique Sandrine Brasselet, direc­trice du Pôle urgences et méde­cine aiguë au CHU Grenoble Alpes.

 

Mais pas seule­ment. Ce chan­ge­ment a aussi été mis à pro­fit pour amé­lio­rer consi­dé­ra­ble­ment l’é­va­lua­tion de l’é­tat des patients à leur arri­vée. « Nous avons éga­le­ment mis en place des box d’évaluation per­met­tant aux pro­fes­sion­nels soi­gnants de faire un pre­mier diag­nos­tic dans des condi­tions de confi­den­tia­lité, se féli­cite le doc­teur Paquier, res­pon­sable des urgences adultes nord. Ce nou­vel accueil des urgences nous per­met aujourd’hui de revoir notre orga­ni­sa­tion de tra­vail. Celle-ci implique un vrai gain de temps dans le par­cours de soin des patients. »

 

Maintenir un niveau d’excellence

 

Les auto­ri­tés du Chuga en sont convain­cues, le nou­veau bâti­ment ultra per­for­mant qui devien­dra, à terme, le pla­teau tech­nique dédié aux urgences et aux réani­ma­tions « per­met­tra une prise en charge des urgences opti­mi­sée pour l’établissement de réfé­rence et de recours des hôpi­taux de l’arc alpin ». L’an der­nier, 700 poly­trau­ma­ti­sés graves ont ainsi été accueillis au Trauma Center du Chuga. Un chiffre qui fait de ce ser­vice dédié aux urgences vitales le pre­mier de France. « La construc­tion de ce nou­veau pla­teau tech­nique per­met­tra ainsi au Chuga de main­te­nir ce niveau d’excellence et d’améliorer encore la prise en charge des patients », conclut l’é­ta­blis­se­ment.

 

JK

 

 

Le Chuga en quelques chiffres

 

L’activité du ser­vice des urgences du centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire, c’est près de 230 000 cas trai­tés par le Samu, plus de 100 000 pas­sages aux urgences, près de 5 000 inter­ven­tions au bloc opé­ra­toire d’urgence, près de 2 000 sor­ties héli­por­tées et plus de 1 000 décho­cages par an en moyenne. Le tout pour trai­ter des urgences concer­nant les habi­tants d’un bas­sin de vie accueillant 2 mil­lions de per­sonnes.

 

Immobilier des Alpes - Offres exceptionnelles de séjours aux 2 Alpes
commentez lire les commentaires
1554 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.