Ecocis : bientôt la fin du suspense pour les salariés

sep article



Le 16 janvier prochain, l’entreprise Ecocis de Voreppe (ex-Vertaris) et ses 58 salariés devraient être fixés sur leur sort. Un seul repreneur, un industriel, est encore en lice pour le rachat de la société installée à Centr” Alp. Il s’agit de la dernière carte pour l’entreprise à la pointe de l’économie circulaire, qui fabrique et commercialise de la pâte à papier à partir de vieux papiers. Les chances s’amenuisent puisque quatre candidats s’étaient tout d’abord présentés… Mais les salariés, au chômage partiel depuis le 21 novembre, veulent garder espoir. 

 

 

Dans ce dénoue­ment, un point chif­fonne. Ce n’est que depuis le 14 décembre que l’en­tre­prise est offi­ciel­le­ment à vendre. Pourquoi le tri­bu­nal de com­merce exige-t-il une telle réac­ti­vité, alors que la sur­vie de l’en­tre­prise est en jeu ? « Ce repre­neur, un indus­triel n’aura pas eu beau­coup de temps pour se pré­pa­rer », regrette Bruno Vignot, délé­gué syn­di­cal CGT, amer.

 

« Et encore, lors de l’au­dience du 14 décembre der­nier, nous avons convaincu le tri­bu­nal de com­merce de repor­ter la date butoir de quelques jours », pour­suit-il. L’explication est simple : Springwater Capital, l’ex-patron, n’a consenti à cou­vrir les frais de l’u­sine que jus­qu’à mi-jan­vier. Celui même qui est accusé d’a­voir fait mou­rir la société à petit feu pen­dant des mois dic­te­rait-il ainsi encore sa loi ?

 

Il n’en demeure pas moins incom­pré­hen­sible que le tri­bu­nal de com­merce expé­die l’af­faire aussi bru­ta­le­ment, alors qu’il a mis très long­temps à réagir… Il aura en effet fallu moult alertes des employés, l’ar­rêt des machines le 29 août der­nier, puis la ces­sa­tion de paie­ment, le 15 sep­tembre, pour que le tri­bu­nal de com­merce se décide à se pen­cher sur le cas d’Ecocis, le 18 octobre der­nier…

 

SC

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
2387 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.