Ecocis : bientôt la fin du suspense pour les salariés

sep article



Le 16 janvier prochain, l’entreprise Ecocis de Voreppe (ex-Vertaris) et ses 58 salariés devraient être fixés sur leur sort. Un seul repreneur, un industriel, est encore en lice pour le rachat de la société installée à Centr” Alp. Il s’agit de la dernière carte pour l’entreprise à la pointe de l’économie circulaire, qui fabrique et commercialise de la pâte à papier à partir de vieux papiers. Les chances s’amenuisent puisque quatre candidats s’étaient tout d’abord présentés… Mais les salariés, au chômage partiel depuis le 21 novembre, veulent garder espoir. 

 

 

Dans ce dénoue­ment, un point chif­fonne. Ce n’est que depuis le 14 décembre que l’en­tre­prise est offi­ciel­le­ment à vendre. Pourquoi le tri­bu­nal de com­merce exige-t-il une telle réac­ti­vité, alors que la sur­vie de l’en­tre­prise est en jeu ? « Ce repre­neur, un indus­triel n’aura pas eu beau­coup de temps pour se pré­pa­rer », regrette Bruno Vignot, délé­gué syn­di­cal CGT, amer.

 

« Et encore, lors de l’au­dience du 14 décembre der­nier, nous avons convaincu le tri­bu­nal de com­merce de repor­ter la date butoir de quelques jours », pour­suit-il. L’explication est simple : Springwater Capital, l’ex-patron, n’a consenti à cou­vrir les frais de l’u­sine que jus­qu’à mi-jan­vier. Celui même qui est accusé d’a­voir fait mou­rir la société à petit feu pen­dant des mois dic­te­rait-il ainsi encore sa loi ?

 

Il n’en demeure pas moins incom­pré­hen­sible que le tri­bu­nal de com­merce expé­die l’af­faire aussi bru­ta­le­ment, alors qu’il a mis très long­temps à réagir… Il aura en effet fallu moult alertes des employés, l’ar­rêt des machines le 29 août der­nier, puis la ces­sa­tion de paie­ment, le 15 sep­tembre, pour que le tri­bu­nal de com­merce se décide à se pen­cher sur le cas d’Ecocis, le 18 octobre der­nier…

 

SC

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2267 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.