Il n'y aura pas de collaboration entre les ex-salariés d'Ecopla et le repreneur italien Cuki. Les discussions engagées le 10 janvier ont échoué.

Des dis­cus­sions enga­gées à Bercy pour per­mettre la relance rapide de l’activité

Des dis­cus­sions enga­gées à Bercy pour per­mettre la relance rapide de l’activité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Rendez-vous avait été pris le 22 décembre. Alors que les ex-sala­riés et leurs sou­tiens occu­paient tou­jours le site d’Ecopla pour empê­cher les camions du groupe ita­lien repre­neur Cuki Cofresco d’en démé­na­ger les machines, une délé­ga­tion s’é­tait ren­due à Chambéry pour y inter­pel­ler François Hollande, en visite en Savoie.

Si le conseiller de l’Élysée, Éric Dupas-Laigo, avait fina­le­ment reçu les sala­riés, et non le pré­sident – « une marque de mépris » pour le repré­sen­tant CGT Christophe Chevalier –, la ren­contre avait tou­te­fois débou­ché sur un ren­dez-vous fixé le 10 jan­vier à Bercy, en pré­sence du groupe italien.

Au sor­tir de ce ren­dez-vous, les ex-Ecopla adoptent un lan­gage apaisé. « Le groupe Cuki et Les Amis d’Ecopla par­tagent une conver­gence de vues pour abou­tir à un par­te­na­riat indus­triel et com­mer­cial, notent-ils ainsi dans un com­mu­ni­qué publié notam­ment sur leur page Facebook. Les dis­cus­sions sont enga­gées pour en défi­nir les moda­li­tés et per­mettre la relance rapide de l’ac­ti­vité sur le site de Saint-Vincent-de-Mercuze. »

Mieux encore, ils estiment que « s’ouvre main­te­nant une période de construc­tion » à laquelle par­ti­ci­pe­rait tant les ex-Ecopla et le groupe ita­lien que le minis­tère de l’Économie, avec pour objec­tif « un redé­mar­rage de l’ac­ti­vité au cours du pre­mier semestre 2017 ».

Le pro­jet de Scop visi­ble­ment abandonné

Des élé­ments de lan­gage loin de la méfiance géné­rale qui pré­va­lait deux semaines aupa­ra­vant, face aux camions venus d’Italie. Le pro­jet de Scop porté par les anciens sala­riés de l’en­tre­prise semble donc oublié, au pro­fit d’une col­la­bo­ra­tion avec le groupe repreneur.

En pré­sen­tant leurs vœux pour 2017, les ex-Ecopla lan­çaient ce cri d’es­poir : « Puisse-t-elle être l’an­née de la renais­sance d’Ecopla ! » — À l’heure où la reprise d”« une acti­vité de pro­duc­tion de bar­quettes alu­mi­nium en France » semble se pré­ci­ser, le vœu est peut-être en passe de se concré­ti­ser. « Il est temps pour nous de retour­ner au tra­vail ! », concluent en tout cas, non sans opti­misme, les prin­ci­paux intéressés.

FM 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Il n'y aura pas de collaboration entre les ex-salariés d'Ecopla et le repreneur italien Cuki. Les discussions engagées le 10 janvier ont échoué.
Les négo­cia­tions des ex-Ecopla avec le groupe ita­lien Cuki tombent à l’eau

L'éventualité d'une collaboration entre Cuki, repreneur d'Ecopla, et les ex-salariés de l'usine de Saint-Vincent-de-Mercuze qui depuis des mois ferraillent pour défendre leur projet de Scop, Lire plus

La visite de Yannick Jadot à Grenoble, 18 février 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net
Yannick Jadot : “Je suis pour relâ­cher la contrainte sur les col­lec­ti­vi­tés créa­trices d’emplois”

ENTRETIEN - Yannick Jadot, candidat d'Europe Écologie Les Verts (EELV) à la présidentielle 2017, était en déplacement à Grenoble ce samedi 18 février. Une ville Lire plus

Il n'y aura pas de collaboration entre les ex-salariés d'Ecopla et le repreneur italien Cuki. Les discussions engagées le 10 janvier ont échoué.
Les ex-sala­riés, tou­jours devant l’u­sine, ont obtenu d’être reçus le 10 jan­vier à Bercy

Toujours rassemblés devant l'usine Ecopla de Saint-Vincent de Mercuze, les ex-salariés de l'entreprise et leurs soutiens ne désarment pas. Ils espéraient rencontrer François Hollande, en Lire plus

Pendant des années, Ecopla a servi de vache à lait à Bawtry Investisment. Asséchée, la société iséroise a été liquidée. Et est aujourd'hui condamnée.
Rassemblement de la der­nière chance pour empê­cher le départ des machines d’Ecopla

FOCUS - Situation confuse, inquiétude et indignation au sein du rassemblement hétéroclite devant les locaux de l'usine Ecopla. Et pour cause, des camions italiens dépêchés Lire plus

L'Italien Cuki Cofresco, repreneur d'Ecopla, a inauguré sa nouvelle usine de production de barquettes aluminium et papier-carton pour l'alimentaire.
Rondes de nuit devant Ecopla pour empê­cher le démé­na­ge­ment des machines

Journée de mobilisation devant l'usine Ecopla de Saint-Vincent-de-Mercuze. Ce mardi 20 décembre au matin, des habitants du village ont averti les anciens salariés de l'usine : deux Lire plus

L'Italien Cuki Cofresco, repreneur d'Ecopla, a inauguré sa nouvelle usine de production de barquettes aluminium et papier-carton pour l'alimentaire.
Rassemblement devant Ecopla pour empê­cher le démé­na­ge­ment des machines

Les ex-Ecopla le craignaient et avaient fait circuler le mot : des camions italiens du repreneur Cuki Cofresco risquaient de venir chercher les machines sur le Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin