Un faux Julien Zloch, chef de cabinet d'Éric Piolle, a fait parvenir dimanche un courriel prétendant que la messagerie Telegram des élus avait été piratée.

Le chef de cabinet d’Éric Piolle victime d’une usurpation d’identité par courriel ?

Le chef de cabinet d’Éric Piolle victime d’une usurpation d’identité par courriel ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Un mail envoyé le dimanche 8 janvier peu avant 11 heures depuis l’adresse de Julien Zloch, chef de cabinet d’Éric Piolle, affirme à ses destinataires que la messagerie Telegram des élus de la mairie de Grenoble aurait été piratée. Pourtant, jamais l’intéressé n’a rédigé ni envoyé ce courriel, dont le contenu laisse d’ailleurs peu de doutes quant à sa véritable source.

 

 

Étrange cour­riel arrivé dimanche matin sur la boîte de récep­tion de la rédac­tion de Place Gre’net. Ayant pour objet « Alerte : pira­tage de notre mes­sa­ge­rie interne Telegram !!! » et éma­nant de l’a­dresse mail de Julien Zloch, chef de cabi­net du maire de Grenoble Éric Piolle, ce cour­riel éga­le­ment adressé à d’autres médias locaux affirme que la mes­sa­ge­rie Telegram uti­li­sée par les élus de la muni­ci­pa­lité gre­no­bloise a été piratée.

 

Pour “preuve”, le texte du cour­riel est accom­pa­gné d’une cap­ture d’é­cran d’un bref échange de mes­sages entre les conseillers muni­ci­paux Hakim Sabri, Alain Denoyelle et Alain Confesson, durant le conseil muni­ci­pal du 11 juillet 2016. Celui-ci avait été per­turbé par des oppo­sants au plan d’aus­té­rité décidé par la Ville de Grenoble.

 

Le conseil municipal du 11 juillet 2016, perturbé par les opposants à la politique d'austérité. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Le conseil muni­ci­pal du 11 juillet 2016, per­turbé par les oppo­sants à la poli­tique d’aus­té­rité. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

Il ne s’a­git pas d’un mon­tage : la mai­rie confirme inci­dem­ment la véra­cité des échanges divul­gués, en consi­dé­rant qu’ils relèvent de la « vie pri­vée » des élus, quand bien même ceux-ci ne contiennent guère que des élé­ments de consi­dé­ra­tions politiques.

 

Les quelques phrases échan­gées n’offrent d’ailleurs aucune infor­ma­tion par­ti­cu­lière et ne se démarquent pas de la com­mu­ni­ca­tion publique des élus en ques­tion. Hakim Sabri se demande ainsi ce que les oppo­sants pro­posent, une posi­tion qu’il expri­mait déjà six jours plus tôt dans un entre­tien accordé à Place Gre’net.

 

 

 

Manipulation et psychologie inversée

 

 

Difficile, sur la base de cette seule cap­ture d’é­cran, de savoir si la mes­sa­ge­rie des élus a bel et bien été pira­tée. La muni­ci­pa­lité l’i­gnore elle-même. Une chose est cer­taine, en revanche : l’a­dresse de Julien Zloch a clai­re­ment été détour­née. Les auteurs du mes­sage espé­raient-ils vrai­ment faire croire aux des­ti­na­taires du cour­riel que le chef de cabi­net d’Éric Piolle en était l’auteur ?

 

Auquel cas, cette ten­ta­tive de mani­pu­la­tion aurait mérité plus de sub­ti­lité… On ima­gine mal, en effet, Julien Zloch écrire : « Des oppo­sant-e‑s au plan de sau­ve­garde de la muni­ci­pa­lité ont piraté notre mes­sa­ge­rie tele­gram. Il s’a­git du réseau social interne uti­lisé par le groupe de la majo­rité muni­ci­pale. Les mes­sages pira­tés com­portent de nom­breux élé­ments sur la poli­tique locale, et révèlent le vrai visage de l’ac­tuelle muni­ci­pa­lité. » Un mes­sage qui reprend la ter­mi­no­lo­gie et même le fémi­nin entre tirets régu­liè­re­ment uti­lisé par de nom­breuses asso­cia­tions ou collectifs.

 

En compagnie de , Maryvonne Boileau, Alain Confesson et Hakim Sabri. victimes d'un piratage massif de leur messagerie, ou d'une simple fuite fortuite ? © Joël Kermabon - Place Gre'net

Maryvonne Boileau, Alain Confesson et Hakim Sabri, vic­times d’un pira­tage mas­sif de leur mes­sa­ge­rie ou d’une simple fuite for­tuite ? © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Plus gros­sière encore, la phrase de conclu­sion du cour­riel – « Soyez sûrs que si vous, jour­na­listes et acteurs de l’in­for­ma­tion locale, com­men­ciez à publier ces docu­ments, d’autres sui­vraient. Sachez faire les bons choix… » – fait un usage sen­si­ble­ment mal­adroit de la psy­cho­lo­gie inversée.

 

 

 

Une boîte mail piratée ?

 

 

Julien Zloch, le prin­ci­pal inté­ressé, a décou­vert l’exis­tence de ce cour­riel au moment où nous l’a­vons contacté pour lui deman­der sa réac­tion. Impossible de savoir à com­bien de des­ti­na­taires il est par­venu, mais le site mili­tant Haro ! en fai­sait éga­le­ment par­tie, ne man­quant pas de lui consa­crer un article le jour même.

 

La boîte mail du chef de cabi­net a‑t-elle été pira­tée, comme est cen­sée l’a­voir été Telegram ? En réa­lité, une étude du code du cour­riel per­met de voir que ses auteurs ont uti­lisé le ser­veur Riseup​.net, issu d’un col­lec­tif basé à Seattle qui « four­nit des outils de com­mu­ni­ca­tion en ligne pour les per­sonnes et les groupes qui militent en faveur d’un chan­ge­ment social libé­ra­teur ». Quant à l’i­den­ti­fiant de l’ex­pé­di­teur, il ne laisse aucune place au doute : « nona­laus­te­rite ».

 

L'affaire du « faux courriel de Julien Zloch » en bonne place sur le site militant Haro ! DR

L’affaire du « faux cour­riel de Julien Zloch » en bonne place sur le site mili­tant Haro ! DR

En somme, le compte de Julien Zloch n’a pro­ba­ble­ment pas été piraté. Mais le détour­ne­ment de son  adresse afin d’en­voyer ce mes­sage fal­si­fié est un élé­ment suf­fi­sant pour que la muni­ci­pa­lité annonce son inten­tion de por­ter plainte pour usur­pa­tion d’i­den­tité. « Et nous irons jus­qu’aux tri­bu­naux ! », tient-elle à faire savoir.

 

Œuvre de plai­san­tins, ten­ta­tive d’ex­ploi­ta­tion d’une cap­ture d’é­cran Telegram obte­nue par des moyens détour­nés, ou peut-être coup d’es­sai auprès de la muni­ci­pa­lité et des médias avant la révé­la­tion d’autres échanges entre élus ? La ques­tion sub­siste autour de ce bien étrange cour­riel domi­ni­cal, qui ne fait en tout cas pas rire du tout la majo­rité muni­ci­pale de Grenoble.

 

 

Florent Mathieu

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Quand Christophe Ferrari remet au goût du jour la fusion possible entre Actis et Grenoble Habitat
Christophe Ferrari remet au goût du jour la fusion possible entre Actis et Grenoble Habitat

FOCUS - C'est une annonce du président de la Métropole qui n'est pas passée inaperçue. Au cours d'une prise de parole publique sur la question Lire plus

Grenoble annonce à l'association Peta avoir banni le foie gras des réceptions officielles et des cantines scolaires
Grenoble annonce à l’association Peta avoir banni le foie gras des réceptions officielles et des cantines scolaires

FLASH INFO — "À Grenoble, nous ne servons pas de foie gras lors des réceptions officielles et dans les cantines scolaires". Tel est le message Lire plus

Inauguration d'un Parcours des Arts grenoblois de la Bastille à Très-Cloîtres, samedi 27 novembre
Inauguration d’un Parcours des Arts grenoblois, de la Bastille à Très-Cloîtres, samedi 27 novembre

FLASH INFO — "Créer un lien visible entre différents lieux regroupés par une cohérence géographique et thématique". Telle est l'ambition du Parcours des Arts de Lire plus

La Ville de Grenoble et son CCAS lancent une Caravane des Droits dédiée à la jeunesse

FLASH INFO — Après le lancement de la Caravane des Droits en décembre 2019, le CCAS de Grenoble annonce une adaptation du dispositif aux jeunes, Lire plus

Manifestation aux flambeaux pour la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes jeudi 25 novembre
Journée de lutte contre les violences faites aux femmes : de nombreux événements et une manifestation aux flambeaux

FIL INFO - La Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, jeudi 25 novembre, est l'occasion d'un certain nombre de manifestations et Lire plus

Quand une élue de Grenoble prédit la disparition des piscines pour motifs écologiques et sanitaires
Une élue de Grenoble prédit la disparition des piscines pour motifs écologiques et sanitaires

FOCUS - Au cours du conseil d'école de la maternelle Cornélie-Gémond le lundi 8 novembre, l'élue grenobloise Anne-Sophie Olmos aurait prédit la disparition "à moyen Lire plus

Flash Info

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin