Chamrousse ferait machine arrière sur l’aménagement des Vans, selon Mountain Wilderness

sep article



Il ne serait plus question pour la station de Chamrousse d’aménager le secteur du vallon des Vans. C’est du moins ce que déduit l’association nationale de protection de la montagne Mountain Wilderness après avoir rencontré les représentants de la station, dans le cadre d’une commission Unité touristique nouvelle de massif (UTN) le 25 novembre dernier. La station ferait machine arrière.

 

 

Cette com­mis­sion UTN por­tait sur le pro­jet de restruc­tu­ra­tion du Recoin, l’un des trois pôles de la sta­tion de ski, avec Bachat-Bouloud et Roche-Béranger. L’occasion pour Mountain Wilderness, qui s’est depuis le début farou­che­ment oppo­sée au pro­jet d’a­mé­na­ge­ment du val­lon des Vans, de mettre les pieds dans le plat en inter­pel­lant fron­ta­le­ment les repré­sen­tants de la sta­tion de ski.

 

« Chamrousse veut-elle tou­jours agran­dir son domaine skiable ?, leur a‑t-elle demandé, en sub­stance. Ce pro­jet d’urbanisme ser­vira-t-il à jus­ti­fier un tel agran­dis­se­ment ? » Une ques­tion à laquelle les inter­pel­lés ont « clai­re­ment répondu » par la néga­tive, selon l’as­so­cia­tion.

 

 

« Pas question d’étendre le domaine skiable »

 

 

Les Vans. © Vincent Neirinck - Mountain Wilderness

Les Vans. © Vincent Neirinck – Mountain Wilderness

« Chamrousse a un domaine skiable sous-exploité par rap­port à la clien­tèle, aurait expli­qué la sta­tion à l’as­so­cia­tion. A terme, il sera néces­saire de ren­for­cer la liai­son entre le Recoin et Roche-Béranger, en inté­grant les enjeux de mobi­lité durable, donc sans doute par télé­siège. Mais il n’est pas ques­tion d’étendre le domaine skiable. »

 

De quoi réjouir Mountain Wilderness et les amou­reux de la mon­tagne qui, avec une ving­taine d’autres asso­cia­tions de pro­tec­tion de la mon­tagne et de la nature, s’é­tait por­tée à la tête de la mobi­li­sa­tion pour la pro­tec­tion de ce site natu­rel. Un site classé au titre de la loi pay­sages et, du fait de sa grande bio­di­ver­sité, éga­le­ment placé en zone Natura 2000 depuis 2002.

 

 

Aucune confirmation officielle

 

 

« De ce fait, nous avons validé avec les autres membres ce pro­jet de restruc­tu­ra­tion du sec­teur du Recoin. Mountain Wilderness est com­plé­te­ment dis­posé à tra­vailler avec la mai­rie de Chamrousse pour réflé­chir à un tou­risme de mon­tagne tourné vers l’avenir ! », déclare l’as­so­cia­tion.

 

Pour autant, nous n’a­vons pu obte­nir aucune confir­ma­tion, notam­ment de la part de la muni­ci­pa­lité de Chamrousse ou des auto­ri­tés de la sta­tion, de cette annonce que l’as­so­cia­tion pré­sente comme « une très bonne nou­velle ».

 

JK

 

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
4067 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.