Animations et transports gratuits le 2 décembre pour un “shopping festif”

sep article

Notre indépendance c

Grenoble se met au « shopping festif ». Vendredi 2 décembre, près de trois cents commerces du centre-ville, du quartier piéton, du quartier Championnet et de la caserne de Bonne garderont leurs portes ouvertes jusqu’à 21 heures pour proposer toute la journée des offres promotionnelles.

 

Ou le mariage du pro­mo­tion­nel et du cultu­rel puisque des ani­ma­tions et spec­tacles sont pré­vus dès 17 h 30 dans les rues de la ville, et des concerts gra­tuits pro­po­sés dès 20 h 30 : chan­sons a cap­pella avec Trio Cosmos quar­tier Championnet, Jazz avec Saxo Harmonie Grenoble place aux Herbes, chants Gospel avec One More Voice place Victor-Hugo, musiques du monde et élec­tro­nique square du Docteur-Martin…

 

L’opération, lan­cée par la fédé­ra­tion des unions com­mer­ciales de Grenoble, ratisse large. Objectif affi­ché : s’adapter aux nou­velles ten­dances de consom­ma­tion, ani­mer la ville et, bien évi­dem­ment, fidé­li­ser la clien­tèle.

 

 

Un « shopping festif » impliquant de nombreux partenaires

 

 

Menée en par­te­na­riat avec les asso­cia­tions des com­mer­çants du centre-ville, des grandes enseignes, des cafe­tiers et res­tau­rants, l’o­pé­ra­tion est sou­te­nue par la Métropole, la ville de Grenoble, la chambre de com­merce et d’industrie de Grenoble ainsi que la chambre de métiers. A leurs côtés éga­le­ment, le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) et la Sémitag. De fait, dès 17 heures, les trans­ports en com­mun seront gra­tuits.

 

Les com­mer­çants et les orga­nismes consu­laires, pas­sa­ble­ment remon­tés depuis l’o­pé­ra­tion “Cœurs de ville, cœurs de métro­pole”, devraient appré­cier ce coup de pouce…

 

 

PC

 

commentez lire les commentaires
3691 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Tant mieux pour les com­mer­çants.

    Mais qu’on arrête ce genre d’o­pé­ra­tion de com” pour faire pas­ser la pilule de CVCM.

    Car cette opé­ra­tion, qui se passe bien sûr dans le péri­mètre de CVCM, avec les trans­ports en com­mun gra­tuits (alors qu’ils ne le sont pas durant les pics de pol­lu­tion) sera uti­li­sée pour assé­ner, selon la méthode idéo­lo­gique, que CVCM est excellent pour le com­merce à par­tir d’une opé­ra­tion ponc­tuelle au début du mar­ché de Noël (qui n’at­tire pas grand monde à part la même foule qu’à Cabaret Frappé, avec une exten­sion énorme de l’es­pace bar et res­tau­ra­tion qui vient heur­ter, qu’on le veuille où non, les pro­fes­sion­nels des métiers de bouche. C’est pas ça un mar­ché de Noël. Encore de l’entre soi et un bidule conçu pour la même mino­rité des habi­tants)…

    Une fois de plus, on se moque du monde. Le pro­blème de CVCM c’est (a) les reports de cir­cu­la­tion et l’aug­men­ta­tion de la pol­lu­tion en résul­tant sur le reste de ville et (b) l’im­pact catas­tro­phique sur l’ac­ti­vité du centre-ville de ce pro­jet, qui n’a au sur­plus pas été étu­dié.

    Rappelons que Label Ville, les 4 Unions de com­mer­çants et les deux unions de quar­tier du péri­mètre CVCM, demandé un mora­toire à ce pro­jet absurde.

    http://grenoble-coeur.blogspot.fr/p/homepage.html

    sep article