Le parasite de la toxoplasmose peut arrêter une réaction inflammatoire

sep article

Le parasite de la toxoplasmose, particulièrement craint des femmes enceintes non immunisées à qui il fait courir le risque de malformations fœtales, aurait-il des vertus thérapeutiques ? Des chercheurs grenoblois en sont convaincus.

 

 

Les scien­ti­fiques de l’ins­ti­tut pour l’a­van­cée des bios­ciences (Inserm/CNRS/Université Grenoble-Alpes) et du European mole­cu­lar bio­logy labo­ra­tory (EMBL) ont décou­vert que Toxo­plasma gon­dii avait déve­loppé la capa­cité d’ar­rê­ter une réac­tion inflam­ma­toire. En main­te­nant le sys­tème immu­ni­taire sous contrôle, Toxoplasma per­met en effet au para­site d’effectuer son cycle infec­tieux sans mettre en péril la sur­vie de son hôte.

 

Un méca­nisme ingé­nieux qui inté­resse au plus haut point les cher­cheurs dont les der­niers tra­vaux ont été publiés le 23 novembre dans le jour­nal Structure.

 

 

En ligne de mire, de nouveaux médicaments

 

« Nous exploi­tons ce méca­nisme para­si­taire pour le déve­lop­pe­ment d’un essai in vitro pour cri­bler des anti-inflam­ma­toires contre la kinase humaine p38-alpha, sou­ligne Mohamed-Ali Hakimi, direc­teur de recherche à l’Inserm. Cette pro­téine est impli­quée dans plu­sieurs mala­dies inflam­ma­toires comme la poly­ar­thrite rhu­ma­toïde, la mala­die de Crohn, le pso­ria­sis, la spon­dy­lar­thrite anky­lo­sante ou encore l’asthme chro­nique”.

 

L’enjeu est de taille : si les cher­cheurs par­viennent à repro­duire ce méca­nisme, il pour­rait per­mettre, à terme, de mettre au point de nou­veaux can­di­dats médi­ca­ments. En s’é­par­gnant les effets secon­daires des trai­te­ments tra­di­tion­nels.

 

 

PC

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3345 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.