Projet Esplanade : premiers coups de pioche côté Bastille

sep article

Creative Mobilities Mou

Le coup d’envoi des premiers travaux de l’Esplanade, côté Bastille, a été officiellement donné mardi 22 novembre. Prévus dans deux bâtiments de sept étages route de Lyon, les trente logements locatifs sociaux, trente-neuf logements locatifs privés et les 196 m2 de locaux d’activité, devraient être livrés courant 2018.

 

Alors que la concertation se poursuit jusqu’au 3 décembre sur la partie la plus discutée du projet de nouveau quartier Esplanade, la première tranche, à l’extrémité Nord, sur l’ancien site du garage Peugeot, a donc été lancée par Grenoble Habitat, maître d’ouvrage.

 

En tout, près de 4,4 millions d’euros de travaux sont prévus, financés par l’État (120 750 euros), la Métropole (455 010 euros), la Ville de Grenoble (195 000 euros), le reste étant couvert par deux emprunts pour près de 3,4 millions d’euros, et la part de fonds propres s’élevant à 540 000 euros.

 

Des garages occupant actuellement le terrain vont donc être rasés. Toutefois, l’auvent de l’ancien garage Peugeot ainsi qu’une partie de celui-ci, d’intérêt patrimonial remarquable, seront conservés. En plus des logements locatifs sociaux et privés, sont prévus des places de stationnement et des commerces. Des espaces verts occuperont le cœur de l’îlot et la pizzéria gardera sa place.

 

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
3082 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Oui mais ça, ça a déjà pris 3 ans de retard et ce n’est pas le projet esplanade, c’est le projet ilôt Peugeot qui est un projet Privé (jean Douvre) qui comprends entre 220 et 235 logements dont 90 sociaux, 20 en accession sociale et 110 en accession privée.
    Grenoble habitat en hérité d’une petite partie.

    sep article
    • Les bâtiments ne sont pas les mêmes qu’il y a trois ans, vu les progrès en végétalisation et en isolation.
      A mon avis, ce ne sont pas 3 ans de perdus.

      sep article