Pour sa 3e édition, les rencontres Montagnes et sciences lèvent le voile sur les chasseurs de cristaux. Chamonix, temple de l'alpinisme et des cristalliers.

Montagnes et sciences lève le voile sur les chas­seurs de cristaux

Montagnes et sciences lève le voile sur les chas­seurs de cristaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Pour sa 3e édi­tion, les ren­contres Montagnes et sciences partent sur les traces des chas­seurs de cris­taux. A l’occasion de la pro­jec­tion en avant-pre­mière de leur film samedi 19 novembre, quatre cris­tal­liers lèvent le voile sur le filon qu’ils ont décou­vert il y a quelques années à Chamonix. Le lieu, tenu secret jusque-là, va être dévoilé au grand public.

Festival Montagnes et sciences : sur les pas des chercheurs de cristaux. Crédit Pierre Cadot

Festival Montagnes et sciences : sur les pas des cris­tal­liers. © Pierre Cadot

Ils explorent secrè­te­ment les entrailles des mas­sifs cris­tal­lins à la recherche de miné­raux. A la fois explo­ra­teurs et alpi­nistes, ils sont chas­seurs de cris­taux. Parfois pré­cé­dés d’une répu­ta­tion sul­fu­reuse de pilleurs de mon­tagnes, prêts à tout pour s’adonner à un com­merce plus ou moins licite… Plus sou­vent, simples aven­tu­riers, tout aussi curieux que discrets.

Quatre-vingt cris­tal­liers à Chamonix

Une pra­tique confi­den­tielle ? Loin de là. A Chamonix, l’un des temples des cris­tal­liers avec le mas­sif de l’Oisans, ils sont quatre-vingt décla­rés sur les registres de la mai­rie. Samedi 19 novembre, en exclu­si­vité pour la 3e édi­tion des ren­contres Montagnes et sciences à Grenoble, quatre d’entre eux lève­ront le voile sur leur acti­vité. Sur leur mon­tagne, leur filon…

Dans le jar­gon des cris­tal­liers cha­mo­niards, on appelle cela un four. En fait, une cavité natu­relle d’où les chas­seurs de miné­raux extraient les cris­taux de quartz.

Festival Montagnes et sciences : sur les pas des chercheurs de cristaux. Crédit Pierre Cadot

A flanc de paroi, le tra­vail des cris­tal­liers s’a­vère long et minu­tieux. © Pierre Cadot

Un lieu tenu secret jusque-là. Et que les quatre cris­tal­liers – deux guides, un char­pen­tier et un moni­teur de ski de fond – ont décidé de révé­ler au grand public par le prisme de la caméra du réa­li­sa­teur Pierre Cadot. Ils seront tous là, d’ailleurs, samedi sur la scène du Palais des sports pour par­ta­ger leur pas­sion. Car, de cette acti­vité, les quatre Chamoniards ne vivent pas. Tout juste vendent-ils une part négli­geable du fruit de leur col­lecte pour rem­bour­ser les frais de leurs expéditions.

« Il s’agit d’une démarche non com­mer­ciale, une démarche de pas­sion­nés », explique Eric Larose, ini­tia­teur et orga­ni­sa­teur des Rencontres Montagnes et sciences. Leurs cris­taux, plu­sieurs varié­tés de quartz, sont ensuite expo­sés dans les musées et viennent enri­chir les collections.

De quoi faire vaciller la légende. Car l’activité, sou­mise à la concur­rence de cris­tal­liers venus par­fois de très loin, est de plus en plus enca­drée, quand elle n’est pas inter­dite dans cer­tains massifs.

Un code d’hon­neur à signer à Bourg-d’Oisans

Les com­munes les plus convoi­tées ont ainsi édicté leurs propres règles. A Chamonix, les chas­seurs de cris­taux doivent décla­rer leurs trou­vailles et s’en­gagent à pro­po­ser quelques-unes de leurs pièces aux musées. A Bourg-d’Oisans, même obli­ga­tion de décla­ra­tion. Et un code d’hon­neur à signer, dans lequel l’a­ma­teur de chasse au tré­sor s’en­gage notam­ment à remettre les lieux en état, à ne pas exploi­ter plus de deux empla­ce­ments dans le même bas­sin hydro­gra­phique, et à annon­cer au musée de Bourg-d’Oisans toute trou­vaille pré­sen­tant un inté­rêt scientifique.

Fini le pillage de la mon­tagne ? La dépose par héli­co­ptère est désor­mais inter­dite, de même que l’u­sage de moyens méca­niques ou chi­miques. Rangés les bâtons de dyna­mite, le cris­tal­lier peut seule­ment comp­ter sur son mar­teau et son burin.

Un tra­vail méti­cu­leux, long et néces­si­tant de la patience. Un tra­vail d’équilibriste quand il s’a­git de grat­ter une fis­sure, par­fois sus­pendu au-des­sus du vide contre une paroi. Pas sûr dans ces condi­tions que, le filon dévoilé, nom­breux soient ceux qui emboî­te­ront le pas aux cris­tal­liers de Chamonix…

Patricia Cerinsek

LES RENCONTRES ESSAIMENT JUSQU’EN AUVERGNE

Pour sa 3e édi­tion, les ren­contres Montagnes et sciences élar­gissent leur hori­zon. Après avoir essaimé jusqu’à Bourg‑d’Oisans, les voilà donc pro­pul­sées jusqu’à Villard-de-Lans, Valence et Clermont-Ferrand. Le fil conduc­teur, lui, reste le même : pro­po­ser des pro­jec­tions et ren­contres gra­tuites autour de films d’aventure scien­ti­fique en montagne.

Comme les deux pre­mières années, place aux sco­laires qui seront accueillis ven­dredi 18 novembre, dès 13 heures, au Palais des sports de Grenoble. Deux mille élèves sont d’ores et déjà atten­dus, fai­sant de ces ren­contres le plus grand ras­sem­ble­ment sco­laire de l’agglomération gre­no­bloise. La pro­gram­ma­tion grand public est, elle, pro­po­sée samedi 19 novembre autour de cinq films de 30 à 52 minutes. Début des pro­jec­tions à 14 heures.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Rencontres Montagnes et Sciences
Alpes Congrès accueille la 8e édi­tion des Rencontres Montagnes et Sciences

FIL INFO - La 8e édition des Rencontres Montagnes et Sciences se déroulera le jeudi 18 novembre 2021 au sein d'Alpes Congrès, à Grenoble. L'objectif Lire plus

SpringAlp
Le fes­ti­val élec­tro Spring’Alp fina­le­ment annulé, après son report d’a­vril à octobre

EN BREF - Le Spring’Alp, festival de musique électro initialement prévu le 17 avril 2020 au Palais des sports de Grenoble avait été repoussé au Lire plus

Après quatre ans à Voiron, le festival international du cirque est de retour à Grenoble. Evincé en 2015 quand Eric Piolle a repris en régie directe la gestion du Palais des sports, Guy Chanal revient en force © Mathilde Leduc
Le Festival inter­na­tio­nal du Cirque de retour à Grenoble… sans ani­maux sauvages

  FOCUS - Le Festival international du cirque Auvergne-Rhône-Alpes est de retour à Grenoble après un “exil” voironnais de quatre ans. L'occasion pour le producteur Lire plus

Forum des asso­cia­tions : la Ville de Grenoble lance un appel à participation

FIL INFO - La Ville de Grenoble lance un appel à participation à la seconde édition de son Forum des associations. L'inscription est ouverte jusqu'au Lire plus

UNE Public venu à la biennale des villes en transition à Grenoble. Crédit Ville de Grenoble
Biennale : un suc­cès pour la tran­si­tion éco­lo­gique… et une rampe de lan­ce­ment pour Eric Piolle aux municipales ?

FOCUS - La deuxième biennale des villes en transition a fait le plein, se réjouissent ses organisateurs et Eric Piolle, le maire écologiste de Grenoble. Lire plus

Grenoble accueille le Festival mor­tel, fête des morts dans la pure tra­di­tion mexi­caine : une pre­mière en France

FIL INFO - Fêter les morts à la mexicaine ? C'est ce que propose le Festival mortel, samedi 26 janvier au Palais des sports de Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin