L’eurodéputée FN Mireille d’Ornano craint pour l’appellation “noix de Grenoble”

sep article
48 € par an pour louer un vélo : et si c

Mireille d’Ornano, députée européenne FN et conseillère municipale d’opposition grenobloise, estime que l’appellation “noix de Grenoble” ne sera pas protégée par le traité de libre-échange Ceta.

 

 

Officiellement signé dimanche après une longue résistance du parlement de la Wallonie, cet accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada suscite un certain nombre de controverses, notamment sur la question des appellations des produits protégés.

 

Tandis que José Bové se soucie du sort des produits laitiers, Mireille d’Ornano cite pour sa part le « cas emblématique » de la noix de Grenoble, qui ne serait pas protégée par le traité. « Cela signifie que des noix canadiennes ou en provenance des États-Unis pourront porter ce nom et concurrencer nos producteurs », affirme l’eurodéputée. « Une fois de plus, nos producteurs passent après les multinationales », déplore l’élue.

 

 

commentez lire les commentaires
1137 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.