L’eurodéputée FN Mireille d’Ornano craint pour l’appellation “noix de Grenoble”

sep article

Notre indépendance c

Mireille d’Ornano, députée européenne FN et conseillère municipale d’opposition grenobloise, estime que l’appellation “noix de Grenoble” ne sera pas protégée par le traité de libre-échange Ceta.

 

 

Officiellement signé dimanche après une longue résis­tance du par­le­ment de la Wallonie, cet accord de libre-échange entre l’Union euro­péenne et le Canada sus­cite un cer­tain nombre de contro­verses, notam­ment sur la ques­tion des appel­la­tions des pro­duits pro­té­gés.

 

Tandis que José Bové se sou­cie du sort des pro­duits lai­tiers, Mireille d’Ornano cite pour sa part le « cas emblé­ma­tique » de la noix de Grenoble, qui ne serait pas pro­té­gée par le traité. « Cela signi­fie que des noix cana­diennes ou en pro­ve­nance des États-Unis pour­ront por­ter ce nom et concur­ren­cer nos pro­duc­teurs », affirme l’eu­ro­dé­pu­tée. « Une fois de plus, nos pro­duc­teurs passent après les mul­ti­na­tio­nales », déplore l’é­lue.

 

 

commentez lire les commentaires
1421 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.