Samuel, marionnettiste et militant à Nuit debout

sep article



DIAPO-SON – Après Alice, nous rencontrons Samuel, un marionnettiste altruiste qui participe au mouvement Nuit debout quasiment depuis le début. Dans un parc à Grenoble, nous faisons connaissance avec ce personnage singulier et résolument humaniste…

 

 

Samuel nous donne ren­dez-vous à La Villeneuve, un jour d’été. Il est sou­riant, calme, dis­po­nible. Avec sa cas­quette vis­sée sur la tête et ses marion­nettes sous le bras, Samuel est une per­sonne qu’on remarque assez vite, et d’as­sez loin. Il par­ti­cipe à Nuit debout depuis le début ou presque.

 

Samuel, marionnettiste et militant à Nuit Debout Grenoble. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Samuel, marion­net­tiste et mili­tant à Nuit debout Grenoble. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

 

D’emblée, sa gen­tillesse, son altruisme, son âme d’enfant et son insa­tiable envie d’aller vers les autres frappe quand on échange quelques ins­tants avec lui. Des qua­li­tés rares et belles. Samuel les cultive, comme un art de vivre. Les marion­nettes qu’il récu­père, retape, ou construit de toutes pièces, et qu’il bichonne comme ses propres enfants, ont d’ailleurs pour prin­ci­pale fonc­tion d’entrer en contact avec les autres. Il s’en sert beau­coup dans son tra­vail d’aide médico-psy­cho­lo­gique ainsi qu’en toutes cir­cons­tances. Lors d’ac­tions de Nuit debout, par exemple. Personnalité entière, Samuel a pla­qué ses études de pharma pour être en accord avec ses convic­tions.

 

 

 

« Réfléchir à faire les choses autrement »

 

 

Ce jour-là, le grand gaillard au regard pétillant nous retrace sa ren­contre avec Nuit debout « qui refait du lien entre les gens ». « En habi­tant en ville, on ne se connaît plus […] Nuit debout est un mou­ve­ment alter­na­tif qui rentre dans le quo­ti­dien des gens. »

 

Samuel, marionnettiste et militant à Nuit Debout Grenoble. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Samuel, marion­net­tiste et mili­tant à Nuit Debout Grenoble. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’Net

Samuel emploie des mots simples, qu’il choi­sit avec pré­ci­sion. Il s’ex­prime avec convic­tion. Il évoque aussi la dimen­sion poli­tique du mou­ve­ment, les ago­ras de Nuit debout pour « réflé­chir à faire les choses autre­ment ». Ce à quoi, du reste, Samuel s’emploie depuis un cer­tain temps.

 

En effet, le marion­net­tiste ama­teur est un impres­sion­nant cumu­lard asso­cia­tif, investi à dif­fé­rents niveaux dans plu­sieurs dizaines d’associations !

 

 

Nuit debout repré­sente, pour ainsi dire, une sorte de syn­thèse de ses divers enga­ge­ments éco­lo­giques, huma­nistes ou bien encore poli­tiques.

 

Pour Place Gre’net, Samuel nous fait par­ta­ger sa vision du mou­ve­ment Nuit debout, et raconte sa manière à lui de s’impliquer. Retour en images et sons.

 

 

 

 

Séverine Cattiaux et Yuliya Ruzhechka

 

 

commentez lire les commentaires
2085 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.