Brèves musicales pour Musée en musique. © Jean-Luc Lacroix - musée de Grenoble

Musée en musique : de Beethoven à Barbara pour la sai­son 2016 – 2017

Musée en musique : de Beethoven à Barbara pour la sai­son 2016 – 2017

FOCUS – La nou­velle édi­tion de Musée en musique pro­met encore de beaux ren­dez-vous musi­caux à par­tir de sep­tembre au Musée de Grenoble. Déroulé et temps forts de l’an­née à venir, orga­ni­sée autour de plu­sieurs cycles : Peinture et musique, Midis en musique, Jouer les mots et Les insolites.

SeriePhotoCreditMuseeGrenobleUNE

Le musée de Grenoble. DR

De la musique, et un lieu qui s’y prête bien. La nou­velle sai­son de Musée en musique s’an­nonce riche et variée. L’association, créée en 1994, affiche clai­re­ment ses objec­tifs : contri­buer au rayon­ne­ment cultu­rel du Musée de Grenoble, faire com­mu­ni­quer arts plas­tiques et musique et par­ti­ci­per au déve­lop­pe­ment musi­cal de la région. Avec une volonté : élar­gir le public. L’an passé, près de 7000 spec­ta­teurs ont arpenté le musée en quête de musique, au cours de 28 concerts. Cette année, 32 pres­ta­tions sont pré­vues, sans comp­ter diverses ren­contres organisées.

La 3e édi­tion de la Folle Nuit de Grenoble, pré­vue le ven­dredi 10 février à 18 h 30 et le samedi 11 février de 11 heures à 22 heures, sera dédiée à Beethoven. Au pro­gramme : œuvre pour piano, pour musique de chambre – sonates pour vio­lon et piano, pour vio­lon­celle et piano, quin­tettes et qua­tuors à cordes.

« ON NE PEUT CONFONDRE UNE ŒUVRE DE BEETHOVEN AVEC UNE AUTRE »

Bernadette Lespinard, musi­co­logue membre du comité artistique :

Bernadette Lespinard musée en musique comité artistique musicologue

Bernadette Lespinard, musi­co­logue. © Julien Deschamps

« Outre la dou­leur, la souf­france de la sur­dité et sa dif­fi­culté à com­mu­ni­quer, Beethoven est un homme très pro­fond et en même temps odieux du fait de son han­di­cap. Quelqu’un aux inté­rêts très divers, dont la poli­tique. Il s’in­té­resse beau­coup aux mou­ve­ments révo­lu­tion­naires en Europe, aux Carbonari en Italie, au conflit entre les Grecs et les Turcs… 

Par ailleurs, sa musique ne res­semble à nulle autre. On ne peut confondre une œuvre de Beethoven avec une autre, contem­po­raine. Dans la géné­ra­tion qui pré­cé­dait, tout son­nait pareil, d’une sym­pho­nie à l’autre.

Avec Beethoven il y a une indi­vi­dua­li­sa­tion de l’ex­pres­sion. L’écoute de sa musique est sub­jec­tive, elle parle à celui qui l’é­coute. C’est pour ça qu’il a été consi­déré comme un roman­tique même s’il ne l’est pas du tout. »

Peinture et musique

« Le blanc sonne comme un silence, un rien avant tout com­men­ce­ment », disait Vassily Kandinsky. Des per­for­mances met­tront en lien musique et pein­ture pour les faire com­mu­ni­quer. À l’i­mage de l’im­pro­vi­sa­tion de Jean-François Zygel, pia­niste impro­vi­sa­teur et com­po­si­teur, sur des tableaux de Vassily Kandinsky.

kandinsky3

Toile de Kandinsky

Cet artiste russe, appar­te­nant aux mou­ve­ment de l’art abs­trait, avait d’ailleurs lui-même théo­risé sur les formes, les cou­leurs et les sons.

Le nom des tableaux de l’ar­tiste montre son inté­rêt pour la rela­tion entre la pein­ture et la musique : Composition, Improvisation, Impressions. Certains spé­cia­listes com­parent les Compositions à des concer­tos. Quant aux Impressions, ils auraient été peints lors de l’é­coute de mor­ceaux spécifiques.

Les Midis en musique

Du clas­sique au jazz en pas­sant par la musique du monde. Les Midis en musique sont l’oc­ca­sion de décou­vrir des réper­toires variés. Cette année, l’Italie, Malte et la Slovaquie seront à l’honneur.

Barbara - octobre 1967 musée en musique

Barbara – octobre 1967

D’autre part, un hom­mage sera rendu à Barbara, artiste à la voix inimi­table, pour le 20e anni­ver­saire de sa mort, le jeudi 16 février. Ses chan­sons seront reprises à plu­sieurs voix et ins­tru­ments pour faire par­ler ses textes emprunts de sentiments.

Le duo Karamande, pro­jet réunis­sant la vio­lon­cel­liste Amandine Lefèvre et le pia­niste jazz Karim Maurice, fera un voyage du baroque au jazz, en pas­sant par les nom­breux points com­muns qui existent entre ces deux réper­toires, et les liens entre l’im­pro­vi­sa­tion en clas­sique et en jazz.

Karim Maurice pré­sente ce duo : « On a décidé de créer un réper­toire qui mélange un peu toutes les époques et que ce soit une ren­contre. Il y aura des com­po­si­teurs clas­siques qui seront adap­tés et tirés vers le jazz, alors que la vio­lon­cel­liste sera dans une démarche baroque, clas­sique. On pren­dra donc des com­po­si­teurs de jazz, de type Duke Ellington, et on fera l’in­verse. »

Le pia­niste Karim Maurice, récom­pensé au Made In New-York Jazz Competition, a par­tagé une de ses com­po­si­tions avec la presse lors de la pré­sen­ta­tion de Musée en musique 2016 – 2017, le 9 juin der­nier. A écou­ter ci-des­sous, sur fond d’i­mages tour­nées au Musée de Grenoble :

Jouer les mots

Les mots s’in­vitent dans le cadre du ren­dez-vous entre musique et théâtre, musique et phi­lo­so­phie. Pour le 400e anni­ver­saire de William Shakespeare, Daniel Bougnoux, phi­lo­sophe, vien­dra pré­sen­ter son ouvrage sur le poète, dra­ma­turge et écrivain.

musée en musique raphael enthoven

Geneviève Laurenceau et Raphaël Enthoven. © Sébastien Schlepp

Un théâtre musi­cal pren­dra forme suite à cette pré­sen­ta­tion pour se poser la ques­tion : qu’est-ce que l’homme ? C’est entre le monde des humains et celui des fées que le lutin Puck (appar­te­nant à la mytho­lo­gie irlan­daise) nous amè­nera à médi­ter sur la condi­tion humaine au fil de ses transformations.

Le deuxième ren­dez-vous de ce cycle Jouer les mots sera l’oc­ca­sion d’ap­pré­hen­der Frank Litz. « Inventeur du réci­tal et com­po­si­teur révo­lu­tion­naire, il est le pre­mier à jouer par cœur, à ren­trer seul en scène, à pla­cer le piano et à l’ou­vrir. C’est un génie absolu. » C’est ainsi que le décrit Pascal Amoyel, pia­niste qui se fera comé­dien pour cette décou­verte de Litz.

Enfin, Raphaël Enthoven, phi­lo­sophe et pré­sen­ta­teur de l’é­mis­sion Philosophie sur Arte, vien­dra le jeudi 13 avril 2017 réci­ter Montaigne, Rabelais, Montesquieu, Rousseau, Diderot et Voltaire, sur la musique de Bach, Ravel et d’autres, inter­pré­tée par la vio­lo­niste Geneviève Laurenceau.

Les inso­lites

« Ce sont trois pro­po­si­tions qui bous­culent le concert en pro­po­sant des formes chan­geantes, inven­tives et ori­gi­nales. » Vexations d’Erik Satie est, en effet, une forme ori­gi­nale de concert qui durera treize heures ! La même par­ti­tion sera jouée 840 fois par vingt pia­nistes. A la clef, une perte des repères per­cep­tifs habi­tuels, un affran­chis­se­ment de notre concep­tion linéaire du temps musi­cal. Une ving­taine de peintres réa­li­se­ront autant de toiles, en paral­lèle de cette performance.

Iddo-Bar-Shai-et-Philippe-Beau

Ido Bar-Shai et Philippe Beau. DR

Les ombres errantes, en par­te­na­riat avec l’au­di­to­rium du Louvre et le Cercle de Bernard Lazare, sera une ren­contre entre le piano et les ombres chi­noises. Alors que le pia­niste israé­lien Iddo Bar-Shaï inter­pré­tera du François Couperin, l’om­bro­mane Phillipe Beau fera péné­trer les spec­ta­teurs dans l’u­ni­vers intime et déli­cat du com­po­si­teur du XVIIIe siècle.

Une sieste musi­cal clô­tu­rera le cycle Les inso­lites, en pré­sence des Sparkling Voices, quin­tette vocale jazz.

Julien Deschamps

« LA MUSIQUE TRAVERSE LES GÉNÉRATIONS, LES MENTALITÉS, LES MILIEUX SOCIAUX… »

Pascale Galliard, pré­si­dente de l’as­so­cia­tion Musée en musique, décrit le rôle et l’ob­jec­tif de ces pres­ta­tions musicales. 

Pascale Galliard présidente Musée en musique

Pascale Galliard, pré­si­dente de Musée en musique. © Julien Deschamps

Nul besoin d’être spé­cia­liste pour aimer la musique en géné­ral, pas plus que la musique tra­di­tion­nelle ou popu­laire. La musique est quelque chose qui tra­verse les géné­ra­tions, les men­ta­li­tés, les milieux sociaux… C’est ce que nous essayons de faire. 

Nous ren­con­trons à l’auditorium toutes les géné­ra­tions : des étu­diants, des per­sonnes qui tra­vaillent, des retrai­tés… Tout ça se croise de façon très facile dans cette salle de 300 places, capa­cité idéale pour se tenir chaud et partager.

JD

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les Nebraska Jones, déjà applaudies sur plusieurs scènes de la région, défendront bientôt leur tout premier album lors de concerts prévus fin décembre et début janvier. © Vincent Assié Photographe
Les Nebraska Jones pré­sentent leur tout pre­mier album et annoncent quelques dates de concert en Isère

EN BREF - Le duo grenoblois Les Nebraska Jones sort un premier opus, disponible sur toutes les plateformes d'écoute à compter du 2 décembre 2022. Lire plus

Organisée au Rex, la soirée givrée du vendredi 2 décembre sera consacrée au spectacle du Groupe Déjà, venu du Mans. Cowboy ou Indien ? raconte l'histoire de deux frères, unis pour le meilleur et pour le pire. © JL Chouteau
Humour : Villard-de-Lans accueille la pre­mière de trois “Rencontres givrées”

ÉVÈNEMENT - Forte de la réussite de son festival Y'a tout ça !, l'association villardienne Les Arts s'en mêlent organise un nouvel événement les samedi Lire plus

Le Big Ukulélé Syndicate est l'invité du Théâtre en Rond le soir du 31 décembre. La promesse d'un début de réveillon endiablé auprès d'une formation qui fête son dixième anniversaire. © Nadine Barbançon
Le Théâtre en Rond de Sassenage compte bien ter­mi­ner l’an­née dans la joie et en musique

FOCUS - Une comédie musicale, un faux orchestre mais un vrai violoncelliste et un grand concert de spécialistes du ukulélé : à partir du vendredi Lire plus

Pour rendre hommage au cinéaste franco-suisse Jean-Luc Godard, la Cinémathèque programme notamment "Nouvelle Vague" (1990) le 2 décembre 2022. DR
La Cinémathèque de Grenoble rend hom­mage à Godard et pour­suit sa sai­son en beauté

FOCUS - Après la disparation de Jean-Luc Godard en septembre, la Cinémathèque de Grenoble programme deux de ses films. Une double curiosité à découvrir vendredi Lire plus

La troisième édition du Prix littéraire Alpes-Isère Habitat révèle les noms de ses lauréats
La troi­sième édi­tion du Prix lit­té­raire Alpes-Isère Habitat révèle les noms de ses lauréats

FLASH INFO - C'est dans les salons d'honneur de la préfecture que s'est tenue la soirée de révélation des lauréats de la troisième édition du Lire plus

En prélude aux travaux d'aménagement prévus sur le site de l'Esplanade, une équipe de l'INRAP a mis au jour les restes d'une chapelle et quelques sépultures. © Martin de Kerimel – Place Gre’net
Grenoble : de mys­té­rieux ves­tiges archéo­lo­giques mis au jour sous l’Esplanade

FOCUS - Une équipe de l'Institut national de recherches archéologiques préventives vient de découvrir les restes d'une chapelle et des sépultures à quelques mètres sous Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !