Hommage arc-en-ciel aux victimes de l’attentat homophobe d’Orlando

sep article

Grenoble Voisins Voisines : la plateforme des solidarités pour faire face ensemble au coronavirus tout en restant chez soi !

REPORTAGE VIDÉO – Plus de deux cents personnes se sont rassemblées rue Félix-Poulat, ce mardi 14 juin à 19 heures, en hommage aux victimes de l’attaque homophobe du club Pulse, à Orlando aux États-Unis. Dans la nuit du 11 au 12 juin, un homme lourdement armé a ouvert le feu à l’intérieur, tuant 49 membres ou sympathisants de la communauté LGBT.

 

 

 

Manifestation contre l'attentat homophobe d'Orlando à Grenoble le 14 juin 2016. Certains arborent des portraits de victimes. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Certains arborent des portraits de victimes. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Un immense arc-en-ciel est étalé en plein milieu de la rue Félix-Poulat. Le fameux rainbow flag, emblème de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transsexuelle (LGBT) dans le monde entier. Tout autour, se pressent plus de deux cents personnes. Certains arborant une photo d’une victime, d’autres portant des drapeaux ou encore ceints des huit bandes colorées.

 

Tous sont graves, silencieux ou parlent à voix basse. Beaucoup semblent manifestement très affectés. Ils sont là pour rendre hommage aux 49 victimes du massacre et pour soutenir leurs famille à l’appel du Centre LGBTI de Grenoble – Cigale.

 

 

 

Un vibrant hommage

 

 

Au cours du rassemblement, plusieurs orateurs dont Emmanuel Carroz, adjoint à l’égalité des droits et à la vie associative, et Sophie Vilfroy de l’association SOS homophobie Grenoble ont tour à tour pris la parole. Avant que ne soit respectée une minute de silence.

 

Le Vin des Alpes à la maison : on vous écoute, on sélectionne vos bouteilles, vous êtes livré à vélo le jour même jusqu

Quelques images capturées lors de ce vibrant hommage.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

Assassinées parce qu’elles vivaient leur liberté

 

 

« Ces personnes ont été assassinées pour ce qu’elles étaient, parce qu’elles étaient libres et parce qu’elles vivaient leur liberté », dénonce un des organisateurs. Cela ne fait aussi aucun doute pour Sophie Vilfroy, le caractère homophobe de cette attaque est sans équivoque, « Il s’agit bien de personnes LGBT qui ont été prises pour cibles dans cette tuerie », s’insurge-t-elle. Pour la militante associative, c’est bien la preuve, s’il en fallait encore « de la nécessité de la lutte contre les LGBT-phobies partout dans le monde. »

 

 

Joël Kermabon

 

 

commentez lire les commentaires
1736 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.