Le Sud Isère généralise le recyclage de tous les emballages plastiques

sep article



FOCUS – Depuis le 1er juin, 589.000 habitants de 195 communes du Sud Isère (soit 48 % de la population du département) peuvent jeter tous leurs emballages plastiques dans la poubelle verte. Objectif : simplifier le geste de tri pour les usagers et généraliser le recyclage des emballages plastiques sur l’ensemble de la France d’ici 2022, dans le cadre de la loi de transition énergétique.

 

 

 

Emballages, Centre de tri d'Athanor. © Alexandra Moullec

Emballages dans le centre de tri d’Athanor. © Alexandra Moullec

Dans quelle pou­belle jeter les pots de yaourt, bar­quettes et autres sachets en plas­tique ? Tout le monde a un jour connu cet ins­tant de doute et de soli­tude devant sa pou­belle verte… Désormais ce n’est plus qu’un mau­vais sou­ve­nir. Les consignes de tri ont été sim­pli­fiées : tous les embal­lages plas­tiques sans excep­tion se jettent, en vrac sans sac, bien vidés, non lavés et non imbri­qués. Un dis­po­si­tif amorcé par plu­sieurs com­mu­nau­tés de com­munes qui ont rem­porté, en sep­tembre der­nier, l’appel à pro­jets lancé par Éco-embal­lages.

 

Les lau­réats ? Grenoble-Alpes Métropole, la Communauté de com­munes du Grésivaudan, la Communauté de com­munes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais, la Communauté de com­munes du Trièves, le Syndicat inter­com­mu­nal de col­lecte et de trai­te­ment des ordures ména­gères (Sictom) du Sud Grésivaudan, et la Société de tri d’Athanor (Star).

 

 

 

Simplifier le geste de tri

 

 

De gauche à droite, Christophe Drure, Christophe Ferrari, Francis Gimbert, Bernard Eyssard, Pierre Liotard. © Alexandra Moullec

De gauche à droite, Christophe Drure, Christophe Ferrari, Francis Gimbert, Bernard Eyssard, Pierre Liotard. © Alexandra Moullec

« Cette syner­gie d’intercommunalités était un pré-requis pour que le dos­sier soit accepté par Éco-embal­lages », affirme Richard Quemin, direc­teur régio­nal Centre Est de cette entre­prise char­gée d’organiser le dis­po­si­tif natio­nal du tri et du recy­clage.

 

Cette « dyna­mique du ter­ri­toire glo­bal », comme le sou­ligne Georges Oudjaoudi, 17e vice-pré­sident délé­gué à la pré­ven­tion, la col­lecte et la valo­ri­sa­tion des déchets, tra­duit une volonté com­mune de sim­pli­fier le geste de tri pour des mil­liers d’usagers, trop sou­vent décou­ra­gés face à la com­plexité de la tâche.

 

« Nous sommes en train de révi­ser notre copie sur la col­lecte et le trai­te­ment des déchets », ajoute ce der­nier. « Nous espé­rons que tous les dis­po­si­tifs que l’on va mettre en place se tra­dui­ront par plus de faci­lité pour les habi­tants. Et en ce qui concerne nos col­lec­ti­vi­tés, plus d’efficacité, y com­pris éco­lo­gique », conclut l’élu. De quoi cer­tai­ne­ment amé­lio­rer le recy­clage des déchets plas­tiques, pas suf­fi­sam­ment valo­ri­sés aujourd’hui.

 

 

Les embal­lages plas­tiques en France

 

Plus d’un mil­lion de tonnes : le volume des embal­lages plas­tiques uti­li­sés en France

23 % : le volume des embal­lages plas­tiques recy­clés

50 % : le volume des bou­teilles et fla­cons mis sur le mar­ché et triés sur une majeure par­tie de la France

Un sur deux : le nombre de bou­teilles et fla­cons plas­tiques jetés dans la bonne pou­belle

 

 

 

Un nouveau guide de tri

 

 

Grenoble-Alpes Métropole a mis le paquet pour que les consignes de tri soient cor­rec­te­ment appli­quées. A com­men­cer par le lan­ce­ment d’une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion d’envergure : les habi­tants, bailleurs et syn­di­cats de copro­priété des 49 com­munes de la métro­pole ont reçu ou vont rece­voir un cour­rier et un guide de tri pré­sen­tant les nou­velles consignes.

 

Tri des emballages plastiques. DR

Campagne de com­mu­ni­ca­tion de Grenoble-Alpes Métropole pour le tri des embal­lages plas­tiques. DR

Une cam­pagne d’affichage est éga­le­ment pré­vue. Des ambas­sa­deurs du tri inter­vien­dront auprès des sco­laires et du grand public : « La com­mu­ni­ca­tion pri­vi­lé­giée c’est le contact humain, l’ambassadeur du tri qui vient vous voir chez vous », sou­tient Richard Quemin, direc­teur régio­nal Centre Est d’Eco-Emballages.

 

Pour pou­voir s’adapter aux nou­velles consignes, le centre de tri Athanor a fait l’objet de tra­vaux en mai 2016. Montant total des inves­tis­se­ments : 1.700.000 euros. Grenoble-Alpes Métropole, le pro­prié­taire du centre de tri, a investi un mil­lion d’euros, le reste ayant été financé par Eco-Emballages.

 

« La volonté a tou­jours été de faire du centre de tri Athanor une ins­tal­la­tion exem­plaire », affirme Frédéric Devalle, pré­sident de la Star. Et d’ajouter avec satis­fac­tion que beau­coup a été investi dans du « maté­riel inno­vant pour aug­men­ter les per­for­mances de tri, tant en qua­lité qu’en quan­tité, tout en favo­ri­sant l’emploi et les condi­tions de tra­vail des sala­riés ».

 

 

 

Passer de 25.000 à 35.000 tonnes/an d’emballages recyclés

 

 

A Grenoble, le recyclage des déchets a encore une bonne marge de progression. Un déchet sur deux finit est actuellement enfoui ou incinéré.

© DR Métro

De l’emploi, il devrait en effet y en avoir : « Passer de 25.000 à 35.000 tonnes d’emballages recy­clés chaque année sur ces cinq ter­ri­toires va engran­ger de l’activité éco­no­mique sup­plé­men­taire et de la valo­ri­sa­tion des embal­lages car ils ne partent pas se faire recy­cler en Chine […] Tout ça crée de l’emploi, c’est du non délo­ca­li­sable », sou­ligne Richard Quemin, direc­teur régio­nal Centre Est d’Eco-Emballages. Ce der­nier ajoute que le centre de tri emploie d’ores et déjà 68 sala­riés et que des créa­tions de postes sont pré­vues pour un agent de main­te­nance, sept agents de tri et des ambas­sa­deurs du tri sup­plé­men­taires.

 

Sans oublier l’impact envi­ron­ne­men­tal : des tonnes de CO₂ devraient être évi­tées grâce aux gestes de tri des habi­tants. Les déchets ne pou­vant être recy­clés sont d’ores et déjà inci­né­rés pour être valo­ri­sés ther­mi­que­ment d’après Grenoble-Alpes Métropole. Ainsi, l’énergie issue des déchets per­met la pro­duc­tion d’électricité et l’usine d’incinération four­nit envi­ron un tiers de l’énergie néces­saire au réseau de chauf­fage urbain de la métro­pole gre­no­bloise.

 

Reste que tous ces efforts et dis­po­si­tifs n’a­bou­ti­ront que si les citoyens mettent la main à la pâte, comme le remarque Frédéric Devalle, pré­sident de la Star : « Aujourd’hui, la tech­no­lo­gie ne sau­rait être utile sans l’implication des citoyens ».

 

 

Alexandra Moullec

 

 

CHIFFRES CLÉS DE LA MÉTROPOLE GRENOBLOISE

 

535 kg : volume de déchets pro­duits par chaque habi­tant de la Métropole en 2015

920.000 m³ : volume d’ordures ména­gères col­lec­tées en 2015 dans les pou­belles grises ou mar­ron sur la Métropole, soit près de deux fois le volume du Stade des Alpes

431.000 m³ : volume des déchets recy­clables en 2015 sur la Métropole

90,5 % de déchets col­lec­tés sur le ter­ri­toire de la Métro valo­ri­sés ou recy­clés, avec 48,7 % de valo­ri­sa­tion matière (tri, com­post ou BTP) et 41,8 % de valo­ri­sa­tion éner­gé­tique

9,5 % des déchets ne sont pas valo­ri­sés et trans­fé­rés vers des centres d’enfouissements ou de trai­te­ment spé­cia­li­sés

 

Objectif : aug­men­ter de 15 % le volume du tri (embal­lages, papiers) et de 25 % le recy­clage des embal­lages plas­tiques

 

 

CONTACTS UTILES

 

Pour les habi­tants de Grenoble-Alpes Métropole : 0 800 500 027

Pour les habi­tants de la Communauté de com­munes du Grésivaudan : 04 76 08 03 03 (ser­vice déchets)

Pour les habi­tants du Sictom du Sud Grésivaudan : 04 76 38 66 03

Pour les habi­tants de la Communauté de com­munes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais : 04 76 81 18 24

Pour les habi­tants de la Communauté de com­munes du Trièves : 04 76 34 11 22

 

 

 

Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
7564 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Je suis chez ma fille 8 rue Gerin et cherche déses­pé­ré­ment un endroit ou aller vider ses embal­lages!!!! Je par­cours tous les sites par­lant de tri mais rien de concert en terme d endroit !

    sep article
  2. Ping : Plongée dans les poubelles grenobloises, un système à revoir