Auvergne – Rhône-Alpes : fini la consultation… Laurent Wauquiez a tranché !

sep article



FOCUS – La région Auvergne-Rhône-Alpes gardera son nom. Ainsi en a décidé son président, Laurent Wauquiez, passant outre le vote des citoyens (envisagé dans un premier temps, puis balayé), l’avis des élus régionaux et même la consultation des habitants de la grande Région. Lesquels avaient placé Rhône-Alpes-Auvergne devant Auvergne-Rhône-Alpes…

 

 

 

Après les lycéens, c'est au tour des habitants d'Auvergne et Rhône-Alpes d'être consultés pour trouver un nom à la Région. DR

Les habi­tants d’Auvergne et Rhône-Alpes avaient placé « Rhône-Alpes-Auvergne » en tête… DR

La nou­velle région, réunion de Rhône-Alpes et de l’Auvergne, devrait s’appeler Auvergne-Rhône-Alpes. De pro­vi­soire depuis six mois, le nom devrait être défi­ni­ti­ve­ment adopté le 23 juin par l’assemblée régio­nale avant d’être validé par le Conseil d’État le 1er octobre 2016.

 

« Le choix du bon sens et de l’évidence », pour son pré­sident Laurent Wauquiez. Évident ? Pour en arri­ver là, l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy et actuel numéro deux des Républicains a visi­ble­ment dû manœu­vrer. Initialement, la Région avait prévu de consul­ter en pre­mier les lycéens. Leurs pro­po­si­tions devaient être mises en ligne pour être sou­mises au vote des habi­tants. Le vote relé­gué aux oubliettes, la consul­ta­tion a fina­le­ment été élar­gie à l’ensemble de la popu­la­tion.

 

Trente mille contri­bu­tions plus tard, les Auvergnats et les Rhônalpins ont fait leur choix. Résultat : Auvergne-Rhône-Alpes (ARA) et Rhône-Alpes-Auvergne (RAA) se par­tagent, à eux deux, les trois quarts des suf­frages, relé­guant Centrealpes, Rhovergne, Auvralpes ou Monts de France loin der­rière. C’est en tout cas ce qui a été annoncé offi­ciel­le­ment en fin de semaine der­nière.

 

 

 

Sans AURA, Rhône-Alpes-Auvergne en tête de la consultation

 

 

Combien ont recueilli res­pec­ti­ve­ment ARA et RAA ? C’est là où ça se com­plique… Histoire de rééqui­li­brer les comptes, la balance pen­chant for­te­ment côté Rhône-Alpes au regard du nombre d’habitants*, les ser­vices de la Région se sont lan­cés dans des cal­culs au pro­rata de la popu­la­tion. Logique.

 

Mais voilà, Rhône-Alpes-Auvergne est sorti en tête. Devant Auvergne-Rhône-Alpes, et devant l’acronyme AURA (AUvergne-Rhône-Alpes), bon troi­sième. Si l’on suit donc le rai­son­ne­ment, Rhône-Alpes-Auvergne aurait dû s’imposer. Sauf que les ser­vices de la Région, après avoir pro­ra­tisé, ont addi­tionné. Partant du prin­cipe qu’ARA et AURA, c’était pareil, ils ont cumulé les suf­frages.

 

C’est ainsi qu’Auvergne-Rhône-Alpes est, par un tour de passe-passe, sorti vic­to­rieux de la consul­ta­tion.

 

Laurent Wauquiez, salon Mountain Planet 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Laurent Wauquiez © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Un choix enté­riné par Laurent Wauquiez, que le pré­sident de région a expli­qué dans une inter­view à La Montagne, le quo­ti­dien régio­nal auver­gnat : « On me disait que Rhône-Alpes Auvergne se pro­non­çait plus faci­le­ment, que c’é­tait plus dyna­mique. Beaucoup de per­sonnes ont fait pres­sion en ce sens mais, fina­le­ment, je suis resté fidèle à l’Auvergne ».

 

Les conseillers régio­naux, à qui sera sou­mis le choix du nom le 23 juin pro­chain, appré­cie­ront d’être mis devant le fait accom­pli.

 

« C’est symp­to­ma­tique des méthodes employées par Laurent Wauquiez », constate à moi­tié désa­busé le conseiller régio­nal Stéphane Gemmani (Cap21/société civile). « Le pro­ces­sus pose ques­tion, sou­ligne de son côté Émilie Marche (Rassemblement citoyen éco­lo­gique et soli­daire). En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand a fait beau­coup plus consul­ta­tif** ! »

 

 

 

Une solidarité avec l’Auvergne qui interpelle

 

 

Décision arbi­traire ? « Laurent Wauquiez décide seul dans son coin », pointe une autre élue. Au risque de divi­ser. Les Auvergnats d’un côté, les Rhônalpins de l’autre. Au risque d’en favo­ri­ser cer­tains aussi. Un de ses vice-pré­si­dents, l’Auvergnat Brice Hortefeux est ainsi délé­gué à l’a­mé­na­ge­ment du ter­ri­toire et à la soli­da­rité avec les ter­ri­toires auver­gnats…

 

En 2015 avec la réforme territoriale, l'Auvergne aura rejoint Rhône-Alpes sur la carte des régions. Mais derrière les félicitations de façade, l'éclatement menace. © placegrenet.fr

Risques de ten­sions entre les ter­ri­toires auver­gnat et rhô­nal­pin ? © placegrenet.fr

Une soli­da­rité qui en inter­pelle cer­tains. « On en est au cin­quième rap­port de réha­bi­li­ta­tion de loge­ments dans le Cantal, comp­ta­bi­lise Émilie Marche. Et rien dans le Rhône ou en Isère ! »

 

Et la liste est longue. Il y a eu les 300.000 euros pour la mise en lumière du Puy-en-Velay, ville dont Laurent Wauquiez fut maire pen­dant sept ans. Les 70.000 euros pour réno­ver une église au Puy tou­jours. La par­ti­ci­pa­tion atten­due de la Région à la res­tau­ra­tion d’une sta­tue à Espaly, non loin du Puy…

 

 

« J’ai tou­jours dit que l’Auvergne ne serait pas oubliée, sou­li­gnait encore Laurent Wauquiez dans La Montagne. Pour moi, pré­sident auver­gnat, c’est impor­tant ». Symbolique ? Sur les tables de la can­tine du Conseil régio­nal, une bière a fait son appa­ri­tion. Elle vient du Puy-en-Velay…

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

*1,3 mil­lion d’ha­bi­tants pour l’Auvergne et 6,5 mil­lions pour Rhône-Alpes.

 

**Les 170 conseillers régio­naux avaient à choi­sir entre trois noms, sur pro­po­si­tion du pré­sident Xavier Bertrand (LR). Finalement, c’est Hauts-de-France qui l’a emporté.

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
11669 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Quel démago ce Wauquiez, égo­cen­tré, mau­vais com­mu­ni­cant avec un stress per­ma­nent dans la forme que sur le fond…quel dom­mage que les gauches n’aient pas su rejoindre leurs mili­tants et sym­pa­thi­sants au second tour !

    sep article
  2. Dommage ça son­nait mieux Rhône-Alpes Auvergne..

    sep article
  3. « je suis resté fidèle à l’Auvergne ».
    Incroyable ! on ne s’en serait pas douté !
    L’Auvergne en tête, par­tout jusque dans le nom de la nou­velle Région.
    J’attends avec une impa­tience rigo­larde que Wauquiez devienne pré­sident de la République. C’est toute la France qui devien­drait auver­gnate. Ce sera le Grand Remplacement, des bou­gnats par­tout …
    😉

    sep article
  4. N’importe quoi, parce que Monsieur est Auvergnat on oublie un peu vite l’o­pi­nion publique et le résul­tat des votes.
    Un nou­veau 49 – 3 en local, bravo !!! Elle est belle la France !
    Je n’ai rien contre l’Auvergne et on ne l’au­rait pas oubliée même posi­tion­née après, mais en effet il est bien plus simple de pro­non­cer RHONE ALPES AUVERGNE que AUVERGNE RHONE ALPES, et Rhone Alpes a une super­fi­cie et un nombre d’ha­bi­tants plus impor­tant éga­le­ment.
    Bref, pour­quoi ouvrir une consul­ta­tion si on ne tient pas compte de l’o­pi­nion des gens…?

    sep article