Thermes isérois : Uriage se fait une beauté, Allevard une cure de jouvence

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

DÉCRYPTAGE – Le secteur du thermalisme bouge en Isère. Les Thermes d’Allevard, depuis peu leader français dans la prise en charge thermale de la fibromyalgie, viennent d’être rachetés par la Compagnie Lebon. Quant à la station d’Uriage, elle relooke complètement ses espaces d’accueil et mise sur les cures “post-cancer”. Le tout sur fond de nouveau Plan thermal annoncé par Laurent Wauquiez…

 

 

 

Thermes d'Allevard DR

Thermes d’Allevard. DR

4500 curistes fré­quentent, chaque année en moyenne, les thermes d’Uriage, 4000 ceux d’Allevard. Tandis que l’é­ta­blis­se­ment ther­mal d’Uriage adossé au groupe espa­gnol Puig (par­fums et cos­mé­tiques de luxe) se porte bien finan­ciè­re­ment, son homo­logue alle­var­din bat­tait de l’aile. Il vient tout juste d’être sauvé…

 

Ce mardi 12 avril, les Thermes d’Allevard ont offi­ciel­le­ment changé de pro­prié­taire. Ils sont pas­sés des mains de la Société d’é­co­no­mie mixte (Sem), déte­nue majo­ri­tai­re­ment par la com­mune d’Allevard, à celles de la Compagnie Lebon. « On est sou­la­gés pour les 66 sala­riés (40 équi­va­lents temps plein) et pour les retom­bées autour qui sont consi­dé­rables… Entre 400 à 500 emplois », com­mente Philippe Langenieux-Villard, maire d’Allevard-les-Bains. « Les Thermes sont notre mono-indus­trie, c’est ce qui per­met à une com­mune de 4000 habi­tants d’avoir soixante com­merces… »

 

Le repre­neur main­tient l’équipe de direc­tion en place, « com­pé­tente et de qua­lité », pré­cise Didier Le Lostec, direc­teur géné­ral de SET, filiale regrou­pant les acti­vi­tés ther­male et hôte­lière de la Compagnie Lebon (à 60 % en par­te­na­riat avec Thala Invest).

 

 

 

Allevard : leader de la prise en charge thermale de la fibromyalgie

 

 

La SET, nou­veau pro­prié­taire, reprend donc l’établissement ther­mal d’Allevard, consti­tué de deux bâti­ments – le pre­mier appelé Niépce (dédié aux soins pour les voies res­pi­ra­toires), l’autre dédié à la rhu­ma­to­lo­gie – et d’un parc. Elle inves­tit, dès cet automne, 500.000 euros pour trans­fé­rer les acti­vi­tés « voies res­pi­ra­toires » dans l’autre bâti­ment plus moderne. « Il y a lar­ge­ment la place, et nous allons ainsi réa­li­ser des éco­no­mies de ges­tion », indique Didier Le Lostec. Par ailleurs, le groupe injecte 500.000 euros dans la tré­so­re­rie, qui en avait bien besoin.

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
3516 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.