Les élus écologistes de la Région dénoncent les orientations sécuritaires impulsées par Laurent Wauquiez

Régionales en Auvergne – Rhône-Alpes : ce qu’il faut savoir

Régionales en Auvergne – Rhône-Alpes : ce qu’il faut savoir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les électeurs d’Auvergne – Rhône-Alpes seront appelés à désigner leurs 204 conseillers régionaux et président de région, les 6 et 13 décembre prochains. Un scrutin qui concrétisera la réforme territoriale de 2015 prévoyant un redécoupage de la France en treize régions. Place Gre’net vous dit tout sur ce rendez-vous électoral à moins d’un mois du premier tour.

 

 

 

Une assemblée plénière, au siège du Conseil régional Rhône-Alpes, à Lyon. © Service communication Conseil régional Rhône-Alpes

Une assem­blée plé­nière, au siège du Conseil régio­nal Rhône-Alpes, à Lyon. © Conseil régio­nal Rhône-Alpes

Cette fois, ça y est, toutes les listes sont dépo­sées. Dans moins d’un mois, aura lieu le pre­mier tour des élec­tions régio­nales de 2015. Les 6 et 13 décembre pro­chains, les élec­teurs rhô­nal­pins seront ainsi appe­lés aux urnes pour élire leur pré­sident de région et conseillers régio­naux pour six ans.

 

Un scru­tin qui aura valeur de test, puisqu’il devrait être le der­nier avant l’élection pré­si­den­tielle, pré­vue au prin­temps 2017.

 

En Auvergne-Rhône-Alpes, 230 can­di­dats – 18 dans l’Ain, 11 dans l’Allier, 11 en Ardèche, 6 dans le Cantal, 15 dans la Drôme, 34 en Isère, 22 dans la Loire, 8 en Haute-Loire, 37 dans la Métropole de Lyon, 19 dans le Puy-de-Dôme, 14 dans le Rhône, 13 en Savoie et 22 en Haute-Savoie – ten­te­ront de rem­por­ter l’un des 204 sièges de conseillers régio­naux mis en jeux.

 

À la fois pari­taires et régio­nales, les huit listes en lice seront consti­tuées d’autant de sec­tions qu’il y a de dépar­te­ments dans la région et com­po­sées alter­na­ti­ve­ment d’un can­di­dat de chaque sexe.

 

 

 

Des élections test pour la gauche

 

 

Organisées dans le cadre de la loi du 16 jan­vier 2015, ces élec­tions devront éga­le­ment concré­ti­ser le redé­cou­page de la France en treize régions (contre vingt-deux actuel­le­ment) et per­mettre la fusion entre Auvergne et Rhône-Alpes.

 

Elles auront, par ailleurs, valeur de test en Auvergne – Rhône-Alpes, où huit listes ont été dépo­sées. La droite, don­née gagnante par de nom­breux son­dages, comp­tait bien arra­cher cette nou­velle région à la gauche mais l’é­cart s’est pro­gres­si­ve­ment res­serré pour fina­le­ment dis­pa­raître… Et le sus­pense reste entier.

 

Régionales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne : à gauche, Jean-Jack Queyranne, à droite Laurent Wauquiez.

Face à face attendu entre Jean-Jack Queyranne, pré­sident PS sor­tant, et Laurent Wauquiez, can­di­dat Les Républicains.

 

Jean-Jack Queyranne, pré­sident sor­tant du conseil régio­nal de Rhône-Alpes, mènera une liste PS inti­tu­lée « Nous c’est la région ». L’élu rhô­nal­pin, qui espère bri­guer un troi­sième man­dat, sera opposé à de nom­breux autres can­di­dats, dont Laurent Wauquiez, le vice-pré­sident des Républicains. Le député de la Haute-Loire, can­di­dat d’Union de la droite, a ainsi opéré un ras­sem­ble­ment avec l’UDI et le Modem.

 

Christophe Boudot, tête de liste Front National en Auvergne-Rhône-Alpes. © Service communication Christophe Boudot

Christophe Boudot, tête de liste Front National en Auvergne-Rhône-Alpes. © Service com­mu­ni­ca­tion Christophe Boudot

Christophe Boudot, pré­sident du groupe Front natio­nal au Conseil régio­nal Rhône-Alpes, conseiller métro­po­li­tain de Lyon et secré­taire dépar­te­men­tal du parti dans le Rhône, entend pour sa part tirer son épingle du jeu.

 

 

Cinq autres can­di­dats seront éga­le­ment sur les rangs. La séna­trice de la Loire Cécile Cukierman sera tête de liste du Parti com­mu­niste, tan­dis que Chantal Gomez se pré­sen­tera sous les cou­leurs de Lutte ouvrière.

 

 

Du côté des éco­lo­gistes, Jean-Charles Kohlhaas conduira une liste de ras­sem­ble­ment autour d’EELV, du Parti de gauche et Nouvelle Donne. Alain Fédèle se pré­sen­tera, quant à lui, sous l’étiquette de l’Union popu­laire répu­bli­caine et Gerbert Rambaud sous celle de Debout la France. Enfin, Eric Lafond conduira la liste alter­na­tive 100 % citoyens*.

 

Jean-Charles Kohlaas, tête de liste du rassemblement du rassemblement d’EELV, du Parti de Gauche et de Nouvelle Donne. © Service communication du Rassemblement 2015

Jean-Charles Kohlaas, tête de liste du ras­sem­ble­ment d’EELV, du Parti de gauche et de Nouvelle Donne. © Rassemblement 2015

 

Malgré cette mul­ti­pli­cité des can­di­da­tures, la droite sem­blait par­tir gagnante. Un son­dage de BVA, publié le 23 octobre der­nier, don­nait la liste conduite par Laurent Wauquiez en tête des suf­frages au pre­mier tour, avec 35 % des voix. Celle menée par son prin­ci­pal oppo­sant, Jean-Jack Queyranne, recueillait 24 % des suf­frages. Christophe Boudot, can­di­dat FN, recueillait quant à lui 21,5 % des inten­tions de vote.

 

Mais la vic­toire de la droite semble loin d’être acquise, selon un son­dage Ifop réa­lisé du 27 au 30 octobre par ques­tion­naire auto-admi­nis­tré en ligne et publié le 4 novembre der­nier. Au pre­mier tour, le député-maire du Puy-en-Velay arri­ve­rait certes en tête avec 32 % des voix, alors que le pré­sident sor­tant serait seule­ment cré­dité de 26 % des inten­tions de vote, suivi du can­di­dat fron­tiste Christophe Boudot (24 %) et de la liste EELV conduite par Jean-Charles Kolhaas (10 %). Mais, au second tour, Laurent Wauquiez et Jean-Jack Queyranne arri­ve­raient à éga­lité, avec cha­cun 37 % des voix, Christophe Boudot obte­nant quant à lui 26 % des suffrages.

 

Verdict attendu le dimanche 6 décembre, au soir du pre­mier tour.

 

Maïlys Medjadj

 

 

* L’article a été com­plété le 18 novembre 2015, suite à un commentaire.

 

 

Une électrice s'apprête à déposer son bulletin dans l'urne dans un Bureau de vote à Grenoble à l'occasion du second tour des élections départementales © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

© Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

QUID DU MODE DE SCRUTIN ?

 

Le mode de scru­tin reste inchangé. Les conseillers régio­naux seront élus au suf­frage uni­ver­sel et au scru­tin pro­por­tion­nel de liste. Autrement dit, le nombre de sièges à attri­buer pour chaque liste sera cal­culé au niveau régio­nal, puis réparti en fonc­tion du nombre de suf­frages obte­nus dans chaque sec­tion départementale.

 

Au pre­mier tour, si une liste obtient la majo­rité abso­lue des suf­frages expri­més (plus de 50 %), elle aura le quart des sièges à pour­voir. Les autres sièges seront répar­tis à la repré­sen­ta­tion pro­por­tion­nelle, sui­vant la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suf­frages exprimés.

 

Si aucun résul­tat ne se dégage, un second tour sera orga­nisé la semaine sui­vante. Dans ce cas, les listes ayant obtenu au moins 10 % des suf­frages expri­més au pre­mier tour pour­ront se main­te­nir et, éven­tuel­le­ment, fusion­ner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages.

 

Une déci­sion qui devra être prise avant les 7 et 8 décembre, dates de dépôt des listes du second tour. À l’issue du dimanche 13 décembre, la liste qui arri­vera en tête obtien­dra un quart des sièges à pour­voir. Les autres sièges seront répar­tis à la repré­sen­ta­tion pro­por­tion­nelle, selon la règle de la plus forte moyenne entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suf­frages expri­més au second tour.

 

 

À lire éga­le­ment sur Place Gre’net :

Régionales 2015 : vers un duel Queyranne – Wauquiez ?

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

MM

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Les anti-réforme de l'assurance-chômage écrivent aux parlementaires isérois et aux candidats aux régionales
Les anti-réforme de l’assurance-chômage écrivent aux parlementaires isérois et aux candidats aux régionales

  FLASH INFO — Un projet "d’autant plus inacceptable qu’il intervient en pleine crise sanitaire, politique et sociale, avec un niveau plus élevé de chômage Lire plus

Candidats sur la liste LREM Isère aux régionales : un nouveau camouflet pour Olivier Véran ?

  FOCUS - Nouveau camouflet pour Olivier Véran sur ses terres ? Deux proches du ministre de la Santé, pressentis pour rejoindre la liste LREM Lire plus

Laurent Wauquiez présente sa liste pour l'Isère des élections régionales de juin 2021
Laurent Wauquiez présente sa liste pour l’Isère des élections régionales de juin 2021

  FLASH INFO — Le président sortant de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a présenté mercredi 12 mai la liste "La Région avec toutes ses Lire plus

L'isérois Stéphane Blanchon, secrétaire général de l'Unsa, se rallie au candidat RN pour les régionales
L’isérois Stéphane Blanchon, secrétaire général de l’Unsa, se rallie au candidat RN pour les régionales

  FLASH INFO — Une belle prise pour Andréa Kotarac, tête de liste Rassemblement national aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. L'isérois Stéphane Blanchon, secrétaire général Lire plus

Les dysfonctionnements dans l'organisation du premier tour des élections législatives ont-elles pu obérer la sincérité du scrutin ? Pas gagné...
Grenoble rappelle quand et comment s’inscrire pour voter aux élections… et lance un appel aux assesseurs

  FLASH INFO — Quand et comment s'inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter aux élections départementales et régionales des dimanches 20 et 27 Lire plus

Printemps isérois: Stéphane Gemmani moque une union de "gauches irréconciliables"
Stéphane Gemmani pour organiser le report des municipales en mars 2021

  FLASH INFO - Les élections municipales reviennent progressivement sur le devant de la scène en cette période de déconfinement. Et le conseiller régional Stéphane Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin