Alternatiba : un “village des alternatives” anti-crise climatique

sep article



REPORTAGE VIDÉO – Plusieurs milliers de personnes se sont rendues au Jardin de ville de Grenoble, où la coordination Alternatiba organisait ce samedi 26 septembre son “village des alternatives”. Alors même que se profile la Conférence internationale sur le climat (Cop21) de décembre 2015, ces villages permettent de mettre en avant des solutions concrètes pour contribuer à enrayer le dérèglement climatique. Des alternatives pour relancer la mobilisation citoyenne et évoluer vers une société plus écologique, plus sociale et solidaire.

 

 

 

Village Alternatiba

Village Alternatiba

« Changeons le sys­tème, pas le cli­mat ». C’est par cette ban­de­role accro­chée à la grille de l’en­trée du Jardin de Ville de Grenoble que le col­lec­tif Alternatiba accueillait les Grenoblois dans son “vil­lage des alter­na­tives”, ce samedi 26 sep­tembre. Point d’orgue d’une semaine de confé­rences, débats, films et expo­si­tions qui avaient débuté le mardi 8 sep­tembre, l’événement a fait le plein et a su trou­ver son public.

C’est ainsi que de nom­breuses per­sonnes, déjà convain­cues, scep­tiques ou encore sim­ple­ment curieuses ont pu décou­vrir quelles alter­na­tives à la crise cli­ma­tique pou­vaient être d’ores et déjà envi­sa­gées. Le tout — le beau temps aidant — dans une ambiance fami­liale, fes­tive, musi­cale, convi­viale et bon enfant.

 

Julie Huret, membre de la coor­di­na­tion Alternatiba de Grenoble, nous fait faire le tour du pro­prié­taire.

 

 

Réalisation Joël Kermabon

 

Outre les confé­rences, le vil­lage a fait la part belle aux ate­liers pra­tiques. Construction de briques en terre, répa­ra­tion d’ap­pa­reils ména­gers, sys­tème d’é­changes local, jeux coopé­ra­tifs, médi­ta­tion… En che­mi­nant entre les quelque quatre-vingt dix stands, il était pos­sible de faire un tour (presque) com­plet des solu­tions alter­na­tives. Notamment en ce qui concerne l’ha­bi­tat, le trans­port, les éner­gies renou­ve­lables, le trai­te­ment des déchets ou encore les cir­cuits courts et « propres » concer­nant l’a­li­men­ta­tion. Entre autres solu­tions « déjà à por­tée de main », selon les plus convain­cus…

 

 

Réalisation Joël Kermabon

 

 

Des enjeux planétaires

 

 

« La prise de conscience de la société civile dans la lutte contre le réchauf­fe­ment cli­ma­tique est cru­ciale », déclare Jérôme Dutroncy, conseiller métro­po­li­tain et vice-pré­sident à l’en­vi­ron­ne­ment, à l’air, au cli­mat et à la bio­di­ver­sité. « Nous avons fait en sorte que cet évé­ne­ment prenne. Nous l’a­vons d’ailleurs sub­ven­tionné et y avons pris part à tra­vers un cer­tain nombre de ser­vices. Notamment les gens qui gèrent la col­lecte des déchets et le Métro-vélo sont là, en tant que béné­voles pour la plu­part, pour pré­sen­ter ce que la Métro fait ».

 

 

Les élus des communes de la Métropole s'engagent pour le plan « Air, énergie ,climat ». © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les élus des com­munes de la Métropole s’en­gagent pour le plan “Air, éner­gie ‚cli­mat”. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le conseiller en est convaincu, il est néces­saire que chaque indi­vidu prenne conscience et soit acteur de la tran­si­tion éner­gé­tique. Mais encore faut-il que la col­lec­ti­vité se trans­forme elle-même.

 

« Ça par­ti­cipe de la volonté poli­tique et notre rôle est bien celui de faci­li­ter la muta­tion de notre envi­ron­ne­ment », sou­ligne-t-il. Des pro­pos qui seront confir­més, très spec­ta­cu­lai­re­ment, en fin de jour­née.

 

 

 

C’est en effet pas moins d’une tren­taine de maires et d’ad­joints des com­munes com­po­sant la Métropole qui sont mon­tés tour à tour sur la scène pour affir­mer haut et fort l’en­ga­ge­ment de leur com­mune dans le plan Air, éner­gie cli­mat.

 

« L’enjeu est là. Le pou­voir des élus locaux dans l’ac­tion qu’ils mènent peut avoir des tra­duc­tions sur des enjeux qui sont pla­né­taires et, notam­ment, sur celui du chan­ge­ment cli­ma­tique », conclura Christophe Ferrari, le pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole.

 

 

Joël Kermabon

 

 

À lire aussi sur Place Gre’net :

Changement cli­ma­tique : Alternatiba Grenoble dans les star­ting blocks !

Alternatiba en ter­ri­toire éco­lo­giste à Grenoble

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4030 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Pourquoi 2 fois la même vidéo ?

    sep article
    • JK

      28/09/2015
      8:20

      Merci pour votre vigi­lance. Il y a bien deux vidéos dif­fé­rentes désor­mais.

      sep article