Grenoble : la grève se poursuit dans les écoles

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

EN BREF – Tandis que les agents municipaux des écoles sont en grève pour le troisième jour consécutif, la municipalité se targue d’un Plan “École” doté d’un budget important. Que veulent donc les agents et en particulier les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) ?

 

 

 

Au menu de ce 3ème jour de grève dans les écoles : un effectif municipal réduit, donc pas de restauration scolaire...

Au menu de ce 3ème jour de grève dans les écoles : un effec­tif muni­ci­pal réduit, donc pas de res­tau­ra­tion sco­laire…

La Ville a envoyé, mer­credi en fin de jour­née, un SMS, aux parents des enfants sco­la­ri­sés, afin de les pré­ve­nir que la res­tau­ra­tion sco­laire serait de nou­veau annu­lée. Une consé­quence de la grève, puisque les agents ter­ri­to­riaux spé­cia­li­sés des écoles mater­nelles (Atsem), tout comme les agents de ser­vice sont en charge (entre autres) du ser­vice des repas, le midi, dans les écoles.

 

Ce jeudi 3 sep­tembre, les agents muni­ci­paux des écoles mater­nelles et pri­maires pour­suivent donc le mou­ve­ment engagé mardi, tou­jours pour dénon­cer le manque de per­son­nel et la dégra­da­tion de l’accueil des enfants lié à la dimi­nu­tion des heures de ménage.

 

 

Les Atsem ne décolèrent pas

 

 

« Les Atsem ont le sen­ti­ment de ne pas être res­pec­tés dans leur per­sonne », déclare Philippe Candegabe, syn­di­ca­liste FO à la Ville, se fai­sant leur porte-parole. En fait, la colère monte dans les rangs des Atsem depuis 2013. C’est en effet depuis la mise en place des rythmes sco­laires à Grenoble que leurs condi­tions de tra­vail auraient com­mencé, de leur point de vue, à se dégra­der.

 

Grève des Atsem devant hôtel de ville de Grenoble. DR

Atsem en grève devant l’hô­tel de ville de Grenoble. DR

 

En plus d’assurer l’accueil du matin des enfants, le ser­vice de res­tau­ra­tion du midi et de secon­der les ins­ti­tu­teurs pen­dant la classe, ces agents ter­ri­to­riaux s’occupent, depuis lors, des enfants pen­dant la “récréac­tive” (de 16 heures à 17 h 30). Ils tra­vaillent éga­le­ment le mer­credi matin, temps aupa­ra­vant consa­cré à la pré­pa­ra­tion des classes. Sans comp­ter que les effec­tifs de nom­breuses classes de mater­nelle à Grenoble res­tent par­ti­cu­liè­re­ment impor­tants.

 

 

Les deux griefs… qui font déborder le vase

 

 

« C’est la goutte d’eau qui a fait débor­der le vase ! », pour­suit le syn­di­ca­liste. Cette goutte d’eau étant, selon les inté­res­sés, les 18 postes d’Atsem “man­quants” dans les classes pour la ren­trée 2015 et la déci­sion de la muni­ci­pa­lité de « la baisse du taux de rem­pla­ce­ment des Atsem » dans les écoles qui en sont bien pour­vues. Entendez celles qui ont un agent par classe.

 

 

Dialogue de sourd avec la municipalité ?

 

 

Si la grève a été recon­duite hier puis ce jeudi, c’est parce que « le dia­logue avec la muni­ci­pa­lité n’a pas avancé, déclare le syn­di­cat FO. Il y a eu zéro pro­po­si­tion de la mai­rie pour dépas­ser le conflit ». Pourtant Fabien Malbet, adjoint aux écoles, s’est bien engagé à com­bler le défi­cit du nombre d’Atsem, au cours du man­dat, et à se rap­pro­cher de l’idéal d’un Atsem par classe.

 

Une pro­messe pas suf­fi­sante selon les syn­di­cats qui sou­haitent que la ville s’engage « au moins » sur un calen­drier…

 

 

Séverine Cattiaux

 

 

A lire éga­le­ment sur Place Gre’net :

 

Grenoble : une ren­trée des classes sous le signe de la grève

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3401 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bonjour,
    le jour où nous par­le­rons du niveau sco­laire de ces éta­blis­se­ments, je pense que les parents eux – mêmes feront grève.…..aux côtés des Atsem
    Benyoub ABDELKADER
    « ALLONS – QUARTIERS  »
    NB : Les pro­messes n’en­gagent que ceux qui y croient

    sep article