UT4M : des coureurs ultra-motivés à l’assaut des massifs grenoblois

sep article



FOCUS – Pas moins de 2.000 coureurs participent cette année à l’Ultra Tour des 4 massifs (Ut4M), qui se déroule du 20 au 23 août 2015. Ce trail unique en France propose huit parcours différents sur les crêtes des montagnes autour de Grenoble, à travers les massifs du Vercors, de l’Oisans, de Belledonne et de la Chartreuse. Instantané sur la ligne de départ des 168 km de cette troisième édition.

 

 

 

Le chrono au départ de l'UT4M 160 à Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Le chrono au départ de l’UT4M 160. © Paul Turenne – placegrenet.fr

Il y avait foule ce ven­dredi matin, peu avant 8 heures, sur la ligne de départ de l’Ultra Tour des 4 mas­sifs (UT4M), au parc Paul Mistral de Grenoble. Certains par­tant pour une course en solo, d’autres en duo ou relais. Des jeunes, des moins jeunes, des spor­tifs aguer­ris, ou des ama­teurs vou­lant s’es­sayer à cet effort intense en mon­tagne.

 

Comme Laurent, tren­te­naire qui va cou­rir pour la pre­mière fois l’UT4M en solo, soit 168 km. « J’ai fait quelques ultras [ultra-trails, ndlr] en début de sai­son et je me suis entraîné qua­si­ment tous les jours avec quelques déni­ve­lés. Je la sens bien cette course ! C’est juste un défi perso ». 

 

D’autres ajoutent à la course une petite touche de fan­tai­sie, à l’i­mage d’Emir et de Carole, avec leurs oreilles de lapins et leurs boucles d’o­reille en forme de carottes : « On court comme ça depuis une course dégui­sée à Thiais, il y a trois ans, car on adore l’interaction entre cou­reurs et béné­voles. C’est un signe pour que les gens nous recon­naissent. »

 

 

Le couple court cette fois sur le 160. « C’est la plus grosse course qu’on ait faite jus­qu’à pré­sent. Moi, je n’ai jamais fait plus de 110 km, pré­cise Carole. Là, on s’at­taque à du gros cos­taud ! J’ai une petite dou­leur à l’ar­rière de la cuisse mais le but c’est juste de ter­mi­ner, avec un chrono plus ou moins bon. »

 

Tous se sont élan­cés avec cou­rage et déter­mi­na­tion par les grands bou­le­vards de Grenoble, libé­rés des voi­tures durant une heure pour l’oc­ca­sion et bor­dés d’une haie de sup­por­ters et de béné­voles.

 

Carole et Emir avec leurs oreilles de lapin, au départ de l'UT4M 160 à Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Carole et Emir avec leurs oreilles de lapin, au départ de l’UT4M 160 à Grenoble. © Paul Turenne – placegrenet.fr

 

Classé parmi les plus dif­fi­ciles de France, avec ses 168 km et ses 10 200 m de déni­velé posi­tif, ce trail unique en France pro­pose un tracé sur les crêtes des mon­tagnes autour de Grenoble à tra­vers les mas­sifs du Vercors, de l’Oisans, de Belledonne et de la Chartreuse. Le tout avec dif­fé­rentes variantes per­met­tant à cha­cun de trou­ver une course adap­tée à son niveau, en solo, duo ou relais sur 168 km, 90 km ou 40 km pour les moins cou­ra­geux… L’équivalent d’un mara­thon en mon­tagne tout de même !

 

 

Un trail écolo

 

 

Pratique spor­tive par défi­ni­tion “zéro car­bone”, l’UT4M pro­meut par ailleurs le res­pect des mon­tagnes et des ter­ri­toires tra­ver­sés par la course. Les orga­ni­sa­teurs mettent notam­ment l’ac­cent sur la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment dans son règle­ment : les cou­reurs qui jettent des déchets sur le par­cours sont dis­qua­li­fiés ; le tracé des cou­reurs et des béné­voles sur le ter­rain res­pectent les zones pro­té­gées ; enfin, le par­te­na­riat mis en place avec la Direction régio­nale de la SNCF et les Transports de l’agglomération gre­no­bloise (Tag) per­met de pri­vi­lé­gier les trans­ports en com­mun, aussi bien pour les cou­reurs que pour les accom­pa­gnants

 

Les premiers coureurs au départ de l'UT4M 160 à Grenoble. © Paul Turenne - placegrenet.fr

Les pre­miers cou­reurs au départ de l’UT4M 160 à Grenoble. © Paul Turenne – placegrenet.fr

Cette année, ce grand évé­ne­ment spor­tif se tenant quelques mois en amont de la confé­rence Paris 2015, ses orga­ni­sa­teurs s’en­gagent aux côtés de la Ville de Grenoble pour la pla­nète et contre le dérè­gle­ment cli­ma­tique. La France pré­si­dera en effet à Paris la COP21, 21e Conférence des par­ties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques, du 30 novembre au 11 décembre pro­chain. Une échéance cru­ciale qui doit abou­tir à un nou­vel accord inter­na­tio­nal sur le cli­mat, appli­cable à tous les pays, dont l’en­jeu est de main­te­nir le réchauf­fe­ment mon­dial en deçà de 2 °C.

 

Participants et mon­ta­gnards sont invi­tés à la clô­ture de l’é­vé­ne­ment, le dimanche 23 août au Palais des sports de Grenoble.

 

Paul Turenne

 

 

 

UNE COURSE SOLIDAIRE

 

L’Ut4M orga­nise une col­lecte de maté­riel de trail (vête­ments, chaus­sures, sacs à dos…), dans le cadre du par­te­na­riat avec la course huma­ni­taire Ultra Trail des Ô Plateaux (Utop). Une ini­tia­tive soli­daire, bap­ti­sée « Solidaritrail », qui vise à favo­ri­ser le déve­lop­pe­ment de cette pra­tique spor­tive à Madagascar. Le maté­riel sera ainsi envoyé aux cou­reurs mal­gaches afin de lui don­ner une seconde vie, tout en leur per­met­tant de cou­rir plus confor­ta­ble­ment.
Le maté­riel de trail col­lecté sera remis par les cou­reurs, béné­voles et orga­ni­sa­teurs de l’Ut4M au pré­sident de l’Utop, en pré­sence d’Eric Piolle, maire de Grenoble, ce dimanche 23 août, à 11 h 30, au Palais des sports de Grenoble.

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2914 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.