Tir mortel sur un Hibou grand-duc en Isère : la LPO en colère

sep article

Notre indépendance c

EN BREF – La Ligue de protection des oiseaux a dénoncé, ce mercredi 29 avril, le tir contre un Hibou grand-duc qui a entraîné sa mort, à Cessieu en Isère. Le rapace, découvert le 10 avril dans un état d’extrême maigreur, est décédé trois jours plus tard au Tichodrome, des suites de blessures provoquées par une arme à feu.

 

 

 

Un hibou Grand-Duc © LPO Isère

Un Hibou grand-duc. © LPO Isère

La Ligue de pro­tec­tion des oiseaux Isère (LPO) est en colère. L’association a déploré, ce mer­credi 29 avril, dans un com­mu­ni­qué, la mort d’un Hibou grand-duc. Le rapace, ins­tallé sur la com­mune de Cessieu, a été décou­vert le 10 avril der­nier dans un état d’extrême mai­greur par les béné­voles du Tichodrome (centre de sau­ve­garde de la faune sau­vage en Isère).

 

Il est décédé trois jours plus tard. La radio­gra­phie effec­tuée par le vété­ri­naire a révélé un tir, prou­vant ainsi que « la mort a été don­née de façon inten­tion­nelle », pré­cise la LPO.

 

 

Une espère rare et fragile

 

 

C’est une perte capi­tale pour les orni­tho­logues de la LPO, d’autant plus que le Hibou grand-Duc – le plus grand des rapaces noc­turnes –, est un oiseau rare et fra­gile. En Isère, seuls 80 couples sont connus et la popu­la­tion est esti­mée à 150 – 180 couples.

 

Cette perte n’est pas la pre­mière puisqu’en 2014, six Grands-ducs ont été retrou­vés morts. Les prin­ci­pales causes de décès sont les col­li­sions, les bar­be­lés, l’électrocution et l’empoisonnement liés à la pres­sion humaine. « Il est déplo­rable d’ajouter à ces risques des décès déli­bé­rés cau­sés par des indi­vi­dus armés », estiment la LPO et le Tichodrome, qui sou­haitent aujourd’hui « sen­si­bi­li­ser les citoyens à la richesse mais aussi à la rareté de notre patri­moine natu­rel, qu’il convient de pro­té­ger ».

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

commentez lire les commentaires
2295 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.