CEA : une plate-forme photonique pour un “effet cocktail”

sep article



REPORTAGE – La photonique fait son chemin à Grenoble. Cette technologie du CEA encore méconnue du public aura bientôt sa plate-forme dédiée, avec, en ligne de mire, des créations d’emplois et des retombées économiques. La pose de la “première pierre” symbolique de ce bâtiment a réuni, le 15 avril dernier, les représentants des collectivités locales ayant apporté leur soutien financier au projet.

 

 

 

Jean-Jack Queyranne, Jean Therme et Christophe Ferrari – respectivement président de la région Rhône-Alpes, du CEA Grenoble et de Grenoble-Alpes Métropole – devant la plate-forme photonique en construction sur le site de Minatec. A l'arrière-plan, Jean-Pierre Barbier, président du conseil départemental et Jean-Paul Bonnetain, préfet de l'Isère. © Ludovic Chataing - placegrenet.fr

Jean-Jack Queyranne, Jean Therme et Christophe Ferrari – res­pec­ti­ve­ment pré­sident de la région Rhône-Alpes, du CEA Grenoble et de Grenoble-Alpes Métropole – devant la plate-forme pho­to­nique en construc­tion sur le site de Minatec. A l’ar­rière-plan, Jean-Pierre Barbier, pré­sident du conseil dépar­te­men­tal et Jean-Paul Bonnetain, pré­fet de l’Isère. © Ludovic Chataing – placegrenet.fr

 

Jour après jour, le com­plexe scien­ti­fique Minatec conti­nue de gran­dir. De nou­veaux  bâti­ments fleu­rissent der­rière ceux déjà visibles depuis l’arrêt Cité inter­na­tio­nale de la ligne B du tram­way. En construc­tion depuis quatre mois, le tout pro­chain doit accueillir très pro­chai­ne­ment la future plate-forme pho­to­nique du CEA.

 

L’enjeu ? Réunir, en un même lieu, tous les ingé­nieurs qui tra­vaillent sur cette tech­no­lo­gie en pleine crois­sance. Et ainsi encou­ra­ger l’innovation, res­ter com­pé­ti­tif dans le sec­teur et sou­te­nir une dyna­mique de créa­tion d’emplois.

 

Montage Google Maps vue satellite du CEA Grenoble au campus d'innovation Minatec.

Emplacement du nou­veau bâti­ment du CEA à Minatec. © Ludovic Chataing – Source Google Maps

 

 

Vous avez dit photonique ?

 

 

Le mieux placé pour en par­ler est encore Jean Therme, le direc­teur du CEA Grenoble et de CEA Tech*. Celui-ci décrit cette tech­no­lo­gie comme une science « qui exploite les poten­tia­li­tés de la lumière, qu’elle soit visible ou non ». Plus pré­ci­sé­ment un cou­plage des sciences de l’optique et de l’électronique. Jean Therme en est convaincu, cette tech­no­lo­gie est celle du XXIe siècle, celle qui « pren­dra le relais de la micro-élec­tro­nique ».

 

Jean Therme, direc­teur de CEA Tech – « On réin­vente le futur en per­ma­nence »

 

 

 

Plate-forme photonique en cours de construction au CEA Tech de Grenoble.

Maquette du futur bâti­ment © Asylum

Le nou­veau bâti­ment qui concen­trera la R&D de la pho­to­nique comp­tera pas moins de 13 000 m² de salles blanches, des bureaux de recherche, des labo­ra­toires et, cerise sur le gâteau, un grand bel­vé­dère don­nant sur le Vercors.

 

 

Cette « boîte com­mu­ni­cante », selon l’ex­pres­sion de l’ar­chi­tecte Cédric Morel, ser­vira avant tout à accueillir les « très grands clients », affirme Jean Therme. Mais sur­tout à convaincre les indus­triels qu’à Grenoble « on fait du bon bou­lot » et que, la recherche peut débou­cher sur des appli­ca­tions concrètes et por­teuses.

 

Il est vrai qu’en matière de pho­to­nique, le CEA Tech de Grenoble est déjà le pre­mier pôle euro­péen et parmi les trois pre­miers mon­diaux. L’idée est donc plu­tôt de « confor­ter son lea­der­ship » dans le domaine.

 

 

Cédric Morel, archi­tecte du bâti­ment

 

 

 

 

 

 

Encourager l’effet cocktail

 

 

Ce ras­sem­ble­ment des experts en pho­to­nique sur une seule plate-forme est pour Jean-Jack Queyranne, pré­sident de la région Rhône-Alpes, le moyen d’encourager ce qu’il appelle « l’effet cock­tail » ou « l’effet café­té­ria ». C’est-à-dire « la ren­contre par­fois aléa­toire des scien­ti­fiques qui peuvent ima­gi­ner de nou­veaux pro­jets ». Une dyna­mique créa­trice d’emplois – pour les ingé­nieurs, mais aussi pour les archi­tectes et les ouvriers du bâti­ment – qu’il veut conti­nuer de por­ter sur le long terme.

 

Le pré­sident de région va jusqu’à mettre en garde « toute forme de doute » qui « serait un renon­ce­ment dan­ge­reux pour l’avenir de la métro­pole gre­no­bloise ». Et de pré­ci­ser, comme inquiet pour l’a­ve­nir, « qu’une société qui tour­ne­rait le dos à une idée de pro­grès serait une société […] pro­ba­ble­ment mena­cée de mort ».

 

 

 

Des applications concrètes pour la photonique

 

 

Imagerie Infrarouge en démonstration au CEA.

Atelier de démons­tra­tion lors du lan­ce­ment offi­ciel de la construc­tion de la plate-forme pho­to­nique au CEA de Grenoble. © Ludovic Chataing

Lors de la mati­née de pré­sen­ta­tion du 15 avril, quelques stands pré­sen­taient de l’imagerie infra­rouge, de nou­veaux éclai­rages à base de Led, des détec­teurs de gaz… Chacun d’entre eux étant super­visé par un ingé­nieur du CEA chargé de vul­ga­ri­ser les tech­no­lo­gies auprès du public.

 

Plusieurs star­tups accom­pagnent déjà ces nou­velles tech­no­lo­gies comme Aledia ou Microoled. D’autres se posi­tionnent pour des détec­teurs de CO₂ qui pour­ront être embar­qués sur des smart­phones. L’idée ? Ne renou­ve­ler l’air inté­rieur que quand c’est utile afin d’é­vi­ter une trop grande consom­ma­tion d’énergie. Une appli­ca­tion de bien-être qui pour­rait aussi être exploi­tée pour évi­ter les iti­né­raires urbains trop émet­teurs de CO₂.

 

 

Ludovic Chataing

 

 

* Pôle « recherche tech­no­lo­gique » du CEA, CEA Tech a pour mis­sion de pro­duire et de dif­fu­ser des tech­no­lo­gies au pro­fit de l’industrie, et ainsi d’é­ta­blir un « pont » entre mondes scien­ti­fique et éco­no­mique.

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
4256 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.