Trois jours pour piloter un drone par la pensée

sep article



EN BREF – Piloter un drone par la pensée, c’est possible jusqu’à mercredi ! Pendant trois jours, dans le cadre de la Semaine du cerveau, trois doctorants de l’Université Grenoble Alpes proposent au grand public de prendre les manettes.

 

 

 

Piloter un drone par la pen­sée ? C’est ce que pro­pose, dans le cadre de la Semaine du cer­veau à Grenoble, l’Université Grenoble Alpes ce lundi 16, ce mardi 17 et ce mer­credi 18 mars.

 

Pendant trois jours, l'Université Grenoble Alpes propose au grand public de piloter un drone par la pensée. DR

Pendant trois jours, l’Université Grenoble Alpes pro­pose au grand public de pilo­ter un drone par la pen­sée. DR

Le grand public est donc invité sur ces trois jours à diri­ger un robot volant en fai­sant uni­que­ment mar­cher son cer­veau. Le prin­cipe ? Dans le jar­gon scien­ti­fique, on appelle cela les Ico, les Interfaces cer­veau ordi­na­teur. Les signaux « élec­triques » géné­rés par le cer­veau sont enre­gis­trés au moyen d’une élec­troen­cé­pha­lo­gra­phie (EEG).

 

Le signal EEG capté à la sur­face du crâne est issu de plu­sieurs cen­taines de mil­liers de neu­rones (quelques mil­li­mètres cube de cer­veau), dont les acti­vi­tés élec­triques cumu­lées sont suf­fi­sam­ment fortes pour se dif­fu­ser jusqu’aux élec­trodes d’enregistrement.

 

Avant de gui­der le drone, les pilotes auront suivi un « pro­to­cole d’entraînement ». Ils devront ima­gi­ner les tâches à accom­plir pour que l’ordinateur enre­gistre les signaux EEG et iden­ti­fie cor­rec­te­ment les carac­té­ris­tiques cor­res­pon­dant aux tâches sou­hai­tées.

 

 

 

Les Ico, autrefois une solution aux handicaps

 

 

Les trois démons­tra­tions seront ani­mées par Nataliya Kosmyna, Souad Amiar et  Mohamad Rima, doc­to­rants à l’UGA, dans le cadre d’un ate­lier-pro­jet du ser­vice de for­ma­tions trans­ver­sales et à l’insertion pro­fes­sion­nelle du col­lège doc­to­ral.

 

Les Ico n’ont pour­tant rien d’exceptionnel. Pendant très long­temps, elles étaient réser­vées à des patients souf­frant de han­di­caps les empê­chant de com­mu­ni­quer et de se dépla­cer : sai­sie de texte, contrôle de pro­thèses et fau­teuils rou­lants, etc. Aujourd’hui, les appli­ca­tions se déve­loppent : réa­lité vir­tuelle, jeux vidéos, amé­lio­ra­tion de per­for­mances, entrai­ne­ment spor­tif…

 

 

 

- Lundi 16 mars de 12 à 14 heures : hall Vercors de l’Hôpital Michallon à La Tronche (arrêt de tram B : Michallon).

- Mardi 17 mars de 12h à 14h EVE – Campus de Grenoble, 701 ave­nue Centrale (arrêt de tram B ou C : Gabriel Fauré).

- Mercredi 18 mars de 14 à 16 heures, hall de l’hôpital Couple-Enfant, La Tronche (arrêt de tram B : La Tronche- hôpi­tal).

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
3228 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.