Lune

On a com­ploté sur la Lune

On a com­ploté sur la Lune

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Lune, objet de tous les mys­tères. Et cer­tains n’aiment tel­le­ment pas l’i­dée qu’on ait pu la déflo­rer qu’ils pré­fèrent adop­ter la pos­ture d’un Saint Thomas niant les évi­dences. Petit détour par la théo­rie du com­plot, si répan­due aujourd’­hui pour tout et n’im­porte quoi, et qui n’é­pargne évi­dem­ment pas le conti­nent geek.

Comme la Lune, la vidéo a fait le tour du monde : Buzz Aldrin se fait har­ce­ler par un homme qui lui affirme qu’il n’a jamais posé le pied sur notre satel­lite. S’il le prend à la rigo­lade au début, l’as­tro­naute finit par clai­re­ment s’a­ga­cer et demande à l’in­dé­li­cat de le lais­ser tran­quille. En retour, celui-ci l’in­sulte : « Vous êtes un lâche, et un men­teur, et un voleur. » Ce der­nier mot, il ne le pro­non­cera qu’à moi­tié, et pour cause : Aldrin vient de lui envoyer son poing dans la figure.

Pour certains, ce pas de l'homme sur la Lune ne viendrait pas de l'homme sur la Lune.

Pour cer­tains, ce pas de l’homme sur la Lune ne vien­drait pas de l’homme sur la Lune. DR

L’homme en ques­tion s’ap­pelle Bart Sibrel, et compte parmi les théo­ri­ciens du com­plot cer­ti­fiant que l’homme n’a pas mar­ché sur la Lune en 1969 et que la mis­sion Apollo 11 n’é­tait qu’une mise en scène.

Dans son genre, c’est un pas­sionné : il a réa­lisé pas moins de quatre films, de durées variables, sur la ques­tion. Et comme c’est sou­vent le cas, il n’est en aucune manière un spé­cia­liste de la ques­tion dont il traite : Bart Sibrel est chauf­feur de taxi à Nashville. Comme quoi, ils n’en ont pas tous après les VTC.

De la cré­du­lité de l’incrédule

L’idée que les images d’Apollo 11 et son fameux « un petit pas pour l’homme… » soient une mani­pu­la­tion n’a rien de nou­veau. Elle est appa­rue rapi­de­ment après la mis­sion, dans la fou­lée du scan­dale du Watergate qui a mis à mal – le mot est faible – la confiance que le peuple amé­ri­cain pou­vait avoir dans sa classe poli­tique. Faisant écho à la rumeur, le film Capricorn One sor­tira sur les écrans en 1978. Y est racon­tée une fausse expé­di­tion sur Mars, dont les images sont en réa­lité tour­nées sur Terre…

Du pied gauche, ça porte bonheur. Quand la Lune inspire tous les imaginaires.

Du pied gauche, ça porte bon­heur. Quand la Lune ins­pire tous les ima­gi­naires. DR

Ainsi qu’il est fré­quent avec les théo­ries du com­plot, l’ar­gu­men­taire tient en une mul­ti­pli­cité de « preuves » qui ne cessent d’af­fluer au fur et à mesure qu’il trouve son public. Dans cette éton­nante entre­prise de dés­in­for­ma­tion par­ti­ci­pa­tive, cha­cun se sent auto­risé à affir­mer tout et n’im­porte quoi, avec l’as­su­rance de ne recueillir que des appro­ba­tions. Peu importe au demeu­rant que ces fameuses preuves aient été démon­tées depuis belle lurette : la mau­vaise foi sou­lève toutes les montagnes.

Dans le cas d’Apollo 11, ce sont les pho­tos de la mis­sion qui posent souci aux par­ti­sans du doute géné­ra­lisé. Pas d’é­toiles dans le ciel ? La preuve que nous sommes dans un stu­dio avec un fond noir. Le dra­peau flotte au vent ? Il n’y a pour­tant pas de vent sur la Lune. Sans par­ler des ombres, tarte à la crème de toutes les théo­ries du com­plot : celles-ci sont trop chan­geantes, pas assez mar­quées, jamais assez logiques. Rappelons-nous la fameuse his­toire des rétro­vi­seurs des frères Kouachi. Le prin­cipe est le même.

Une recherche Google permet de voir, dans les recherches associées proposées, la popularité de l'idée du complot. DR

Une recherche Google per­met de voir, dans les recherches asso­ciées pro­po­sées, la popu­la­rité de l’i­dée du com­plot. DR

Le com­plot a ren­dez-vous avec la Lune

Si les rumeurs et les théo­ries les plus fumeuses n’ont jamais eu besoin de l’Internet pour éclore, la Toile leur a natu­rel­le­ment donné l’oc­ca­sion de se répandre et de tou­cher, voire de convaincre, un nombre ines­péré de per­sonnes. Les amou­reux du com­plot ayant par nature un com­por­te­ment volon­tiers pro­sé­lyte, on trou­vera une mul­ti­pli­cité de sites et de com­men­taires œuvrant à pro­pa­ger l’i­dée que l’homme n’a jamais mar­ché sur la Lune. La teneur des mes­sages tra­his­sant géné­ra­le­ment l’âge de ceux qui les postent.

Opération Lune : le documenteur choc de William Karel. DR

Opération Lune : le « docu­men­teur » choc de William Karel. DR

Ajoutant l’ab­surde à l’ab­surde, le réa­li­sa­teur belge William Karel signera en 2002 un « docu­men­teur », autre­ment dit un faux docu­men­taire, inti­tulé Opération Lune. Développant la thèse que les images d’Armstrong et d’Aldrin sur la Lune ont été fil­mées sur Terre par Stanley Kubrick, Karel fait inter­ve­nir les témoins les plus sérieux qui s’ex­priment avec un natu­rel désarmant.

Depuis la veuve de Kubrick jus­qu’à Donald Rumsfeld en pas­sant par Henry Kissinger, tous vont expli­quer de quelle manière le réa­li­sa­teur de 2001 L’Odyssée de l’Espace a signé les images qui seront dif­fu­sées dans le monde entier. Se don­nant au début toutes les appa­rences de la véra­cité, le docu­men­taire se décons­truit pro­gres­si­ve­ment pour se conclure dans un déluge de non-sens et de bur­lesque réjouis­sant. Avec un incom­pa­rable talent, Karel démontre ici la faci­lité avec laquelle l’i­mage peut mani­pu­ler le réel.

Tout Lunivers

Une chose est cer­taine : envoyer des hommes sur la Lune en 1969 repré­sen­tait un exploit tech­no­lo­gique d’im­por­tance. Et com­por­tait des risques sen­si­ble­ment déme­su­rés, ce qui en dit long sur le poids de la riva­lité entre l’URSS et les États-Unis dans le domaine de la conquête spa­tiale. Les déboires ren­con­trées par la mis­sion Apollo 13 et le désastre évité de jus­tesse l’illus­trent à mer­veille. Il suf­fit de pen­ser que la Nasa uti­li­sait à l’é­poque des machines infi­ni­ment moins puis­santes que n’im­porte quel smart­phone bas de gamme d’au­jourd’­hui pour se figu­rer l’im­men­sité de sa tâche.

Le Cosmoschtroumpf, première victime de la manipulation spatiale.

Le Cosmoschtroumpf, pre­mière vic­time de la mani­pu­la­tion spatiale.

Pour autant, tout indique que l’Homme a bel et bien mar­ché sur la Lune. Nous ne sommes pas des Cosmoschtroumpf, per­sua­dés d’a­voir vécu une grande aven­ture spa­tiale qui n’é­tait en réa­lité qu’une mani­pu­la­tion des­ti­née à ras­sa­sier nos ins­tincts aven­tu­reux. Mais quand nous par­lons de l’Homme, nous vou­lons dire l’homme amé­ri­cain, qui n’a pas oublié d’y plan­ter son dra­peau, ce qui fit sou­pi­rer Léo Ferré dans son poème Le Chien :

Pauvre mec, pauvre Pierrot
Vois la Lune qui te cafarde
Cette Américaine moucharde
Qu’ils ont vidée de ton pipeau.

Les doux rêveurs, les admi­ra­teurs de Séléné et les natifs du signe du Cancer, très atta­chés à la Lune – parole du can­cer ascen­dant can­cer que je suis – auraient peut-être pré­féré que le pas de l’homme n’ait jamais foulé le sol lunaire. Que seules les empreintes de Tintin et de ses com­parses soient figées aujourd’­hui dans la pous­sière sélé­nite. Mais la guerre froide se sou­ciait bien peu de la poésie.

Consolons-nous tou­te­fois : tant que la Lune ne ser­vira pas de gigan­tesque néon publi­ci­taire, comme le fan­tasme Zorglub dans les aven­tures de Spirou et Fantasio, nous pour­rons tou­jours la contem­pler en lui accor­dant la part de secret qui lui revient. Sans oublier la beauté qui est la sienne, inchan­gée. Fidèle satel­lite qui nous fait tour­ner rond et qui, peut-être, est à l’o­ri­gine une par­tie de nous-mêmes.

Florent Mathieu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Manifestation anti pass sanitaire à Grenoble, samedi 11 septembre 2021.
Mobilisation stable pour le neu­vième samedi de mani­fes­ta­tion contre le pass sani­taire à Grenoble

REPORTAGE - Entre 1 200 et 3 000 personnes ont manifesté contre le pass sanitaire ce samedi 11 septembre 2021, à Grenoble, pour la neuvième Lire plus

Au sommet, Léa Barnel, dans "L'envers du corbeau". DR
Léa Barnel : “J’ai envie que mes pièces fassent réagir les gens”

RENCONTRE - Le 2 mars dernier, à l’Amphidice, salle située sur le campus de Saint-Martin-d’Hères, Léa Barnel présentait sa dernière création théâtrale, L’envers du corbeau. Lire plus

Affiche festival Magic Bus
Damien Arnaud : “Le fes­ti­val Magic Bus se veut fes­tif et convivial”

ENTRETIEN - La 15e édition du festival Magic Bus, dédié aux musiques actuelles, se tiendra les 20 et 21 mai prochains, à l’Esplanade de Grenoble. Lire plus

Yoann Bourgeois © Géraldine Aresteanu
Yoann Bourgeois : “Avec Rachid Ouramdane, on est deux figures d’une forme d’indiscipline”

ENTRETIEN – Après trente ans de direction du centre national chorégraphique de Grenoble (CCNG) par Jean-Claude Gallotta, c’est le duo artistique composé par Yoann Bourgeois Lire plus

Emmanuelle Radzyner
Emmanuelle Radzyner : “Mon tra­vail est éphé­mère mais demande énor­mé­ment de préparation !”

BLOG CULTURE ET SPECTACLES - L'artiste plasticienne Emmanuelle Radzyner expose l'une de ses œuvres, Pas Pieds, à la bibliothèque universitaire Droit-Lettres, sur le campus de Lire plus

Ralph Baer et Pong : ensemble, ils ont changé le monde.
L’année 2.014 : une rétros­pec­tive geek

La fin d'année, c'est traditionnellement la saison des sapins et des marronniers. Et si nos amis verts, décorés comme des académiciens, ont déjà commencé à Lire plus

Flash Info

|

10/08

13h33

|

|

10/08

10h05

|

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin