1 000 roses contre les préjugés anti- musulmans

sep article
Le Grand challenge le plus grand parcours d

EN BREF – Ce samedi 31 janvier, place Félix Poulat, 1000 roses ont été distribuées aux passants à l’initiative de citoyens de confession musulmane. L’objectif ? En réaction aux récents attentats terroristes dans la capitale, tenter de faire taire d’éventuels préjugés en délivrant un message de paix et de tolérance.

 

 

 

Distribution de roses par des citoyens de confession musulmane place Félix Poulat - © Joël Kermabon - Place Gre'net - Musulmans grenoblois

Distribution de roses par des citoyens de confession musulmane place Félix Poulat – © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Des roses blanches pour la paix. Ce samedi 31 janvier, en début d’après-midi, les passants grenoblois se sont vu remettre ce cadeau inattendu par des citoyens de confession musulmane, place Félix Poulat. Originalité de la démarche : chaque fleur, distribuée avec un large sourire, était accompagné d’un message de paix reprenant certaines citations du prophète de l’Islam. L’occasion d’engager le dialogue et de faire tomber d’éventuels préjugés.

 

 

 

Des messages d’encouragement

 

 

En moins d’une heure, près de 1000 roses ont ainsi été distribuées ! Un franc succès salué par Mohamed Maghlaoua, imam de la mosquée El Fath située rue Très-Cloîtres, qui participait à l’opération. « A l’occasion de cette distribution, nous avons reçu des messages d’encouragement de la part des gens que nous avons rencontrés. Nous avons ressenti une réelle envie de partage et de compréhension. »

 

Retour en images sur cette opération originale de promotion du mieux vivre ensemble.

 

Joël Kermabon

 

 

 

Réalisation JK Production

 

 

 

commentez lire les commentaires
4434 visites | 9 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 9
  1. Ping : 1000 fleurs contre les préjugés | très-cloîtres@grenoble

  2. Je ne comprends pas trop vos réactions une simple démarche de « partage  » à un moment oū on dit tout et n’importe quoi sur l’islam, histoire juste de faire taire les préjugés vous indignent… Un message d’amour de paix peut il être juste interpréter tel quel sans y ajouter de soi disant intentions de prosélytisme ou je ne sais encore quelles autres intentions funeste et néfaste est ce possible? Pourquoi toujours et encore ce mépris cette peur de l’autre? Ne pensez vous pas que c’est par la connaissance qu’un vivre ensemble serein et sain est possible? Connaissons nous apprécions nous et vivons dans le respect et la tolérance des uns et des autres peu importe nos différences ce qui prime ce sont nos ressemblances…. Et il y en a bien plus si vous acceptez de vous regarder de près nous sommes tous des être humains avec les mêmes émotions les mêmes faiblesses les mêmes craintes mais aussi les mêmes espoirs… Et nous faisons tous partie de la même patrie. Qu’on soi athées ou croyants un message d’amour accompagné d’un sourire ça réchauffe les cœurs en cette période de grisaille…

    sep article
  3. @Caro. On ne va pas interdire tou ce qui se passe sur la place publique, sous prétexte qu’il y a deux lignes d’un texte de religion. Dans quel pays serait on? Tant qu’il n’y a pas de violence. Des roses, c’est sympa. Les témoins de Jéhovah (= secte) sont régulièrement postés aux coins de rue à Grenoble…. ils font du prosélytisme ouvertement. On leur dit pas de dégager de là?

    sep article
    • je n’ai jamais dit de « dégager » (terme assez violent), je dis que ça me gêne, en tant qu’athée, que des religieux, les témoins de Jéhovah (il y a longtemps qu’on en a pas vu), les chrétiens de je ne sais quelle église avec leur petit étal, les jeunes musulmans, fassent du prosélytisme dans la rue.
      Samedi au centre ville, pour les jeunes musulmans, ce n’était pas vraiment du prosélytisme, simplement de l’explication religieuse pour dire que LEUR islam est pacifique. Très bien, on va peut être revenir aussi aux processions religieuses pour expliquer la religion aux non catholiques ?
      En cette période, j’aurais préféré que tout le monde se retrouve pour le Carnaval, les religions étant absentes des réjouissances, comme à Dunkerque :
      http://www.ville-dunkerque.fr/carnaval/le-carnaval-de-dunkerque/precepte-du-carnaval/

      sep article
  4. On reproche souvent aux musulmans de ne pas avoir participer à la marche citoyenne du 11/01/15 (ils avaient des amalgames) et maintenant qu’ils veulent transmettre un message de paix et de vivre ensemble dans la diversité on les accusent de prosélytisme. Mettons nous à leur place, que voulons nous d’eux au juste?!

    sep article
  5. Moi je suis pas d’accord aussi sa veux dire que qu’il c’est passé se qu’il c’est passé mais c’est pas nous on est les gentille regarder comme on est gentille n’importe quoi je suis choquée si non je veux bien que l’on face pareille avec moi vis à vis de la Palestine je deviendrais fleuriste .

    sep article
  6. @Caro,

    Ne pas confondre la laïcité avec le laïcisme. Vous êtes aussi intolérante que les religieux que vous combattez. Ta religion qui consiste à priver les autres de l’expression de la leur n’est pas plus saine ni plus intelligente. Chacun sa liberté et vive la paix comme tu dis.

    Sinon belle initiative, qui me gêne un peu dans le sens où on se sent encore obligé de s’excuser pour des choses qu’on a pas fait, mais c’est malheureusement parfois nécessaire.

    sep article
    • Je n’ai pas parlé de laïcité. Je demande seulement que dans la rue soit respecté tout le monde, les athées aussi.

      sep article
  7. ils sont bien gentils, vive la paix.
    Seulement perso, en tant qu’athée, cette action me gêne. Si encore il n’y avait eu que des roses qui permettaient d’engager la conversation, mais il y avait aussi des versets du Coran …
    Cela m’aurait pareillement gênée si cette distribution était venue de catholiques ou de juifs.
    Désolée, mais la religion n’a pas à envahir nos rues.

    sep article